vapecellar Levest Flavor-Hit Le-French-Liquide The-Fuu Pulp
Voir tous nos partenaires.

Le MOSFET : késako ?

mosfet vape

Tu es nouveau dans la vape et tu ne vois pas de quoi je veux parler quand je cite le terme MOSFET ?

Commençons donc par définir les différents types de technologies utilisées dans le monde de la vape :

  • • les mods mécaniques
  • • les mods électroniques
  • • les mods équipés d’un mosfet

Les mods mécaniques

Contrairement aux mods éléctroniques, les mods mécaniques (dont nous parlons un peu plus en détails sur cette page) ne disposent pas de circuits électroniques pour réguler la tension de l’accumulateur et sont totalement dépourvus de protections électroniques. Si l’on devait comparer le mod mécanique à un objet du quotidien, on pourrait parler d’une lampe torche : j’appuie sur le bouton ma torche s’allume, j’appuie de nouveau ça s’éteint. Simple !

Dans un mod éléctronique (box ou tube), si le moindre soucis tel qu’un court-circuit, une surchauffe, un accu en fin de vie ou en mauvaise état arrive, c’est votre électronique embarquée qui va vous mettre en sécurité et vous empêchera de vaper.

Les mods mécaniques, comme leur nom le laisse présager, sont régis uniquement par l’action de l’utilisateur : faire une résistance en adéquation avec son accu, avoir un accu en très bon état, avoir un accu qui supporte la décharge demandée, nettoyer les connexions & pas de vis régulièrement, etc… Le réglage de la puissance se fait en fonction de la valeur de la résistance uniquement (pas de boutons de réglage contrairement aux mods électroniques) et demande donc une attention toute particulière.

Ce type de matériel nécessite donc une Parfaite connaissance de son matériel et de la loi d’Ohm, et ne sera pas adapté aux débutants.


Les mods électroniques

mini bolt + ato alphafoxL’idée n’est pas de réécrire tout ce qui a été expliqué dans l’article dédié aux mods électroniques mais plutôt d’en faire un résumé. Nous parlions dans le précédent paragraphe de la lampe torche pour le mod mécanique, eh bien le mod électronique serait de ce fait comparable à un halogène avec variateur de puissance. Au plus bas du variateur, la lampe émettra une faible lumière. Au plus haut, la lampe exprimera sa pleine puissance, le maximum que puisse lui fournir le courant électrique qui la parcourt.

La variation de tension est donc le premier intérêt du mod électronique et permet à l’utilisateur d’adapter la puissance en fonction de son matériel et de ses envies. Au-delà du réglage de la puissance, c’est surtout les différentes protections qu’ont amenées les mods électroniques qui ont permis à la vape de s’ouvrir aux débutants : gestion de l’autonomie de l’accu (coupure si accu trop déchargé), protection contre les courts-circuits, système ON/OFF, etc.

Et le MOSFET dans tout ça ? Cette technologie va plus ou moins reprendre l’ensemble des avantages des deux technologies ci-dessus : la simplicité d’utilisation du mod méca et les protections du mod électro.


Le MOSFET

Le terme MOSFET est un acronyme anglais signifiant “Metal Oxide Semiconductor Field Effect Transistor” pouvant se traduire par “transistor à effet de champ à structure métal-oxyde-semi-conducteur”. Oui vous avez bien lu, il s’agit d’un transistor, utilisé très souvent dans les circuits intégrés numériques comme dans les amplis sono par exemple ! Pour le principe de fonctionnement d’un MOSFET, loin de nous l’idée de vous faire un cours d’électronique déjà disponible et bien plus complet sur le web, nous allons donc tenter une explication simple.

Photo©Cthulhumod/Cthulhu MOD Inc.

Le MOSFET est un transistor à effet de champ, qui physiquement ressemble à une carte électronique, placée entre l’accu et votre atomiseur. Ce transistor va donc laisser passer ou non le courant électrique selon la tension qui sera envoyée lors de l’activation du switch.

Le transistor MOSFET se comporte donc comme un interrupteur entre votre accu et votre résistance, il laisse passer ou non le courant électrique si l’on l’active ou non. A la manière d’une écluse que l’on ouvre ou ferme pour laisser passer un bateau d’un canal à l’autre, on fait passer une tension dans le transistor MOSFET pour lui permettre de laisser passer la tension vers la résistance.

 

Un transistor MOSFET nécessite une tension de seuil pour pouvoir fonctionner :
– Si la tension envoyée est inférieure à la tension de seuil, le courant ne passe plus. C’est le cas que nous connaissons tous lorsque la tension de l’accu est trop basse, le mod ne fonctionne plus.
– Si la tension envoyée est supérieure cette fois-ci à la tension de seuil, le courant passe et donc vous pouvez vaper.

Contrairement à un mod mécanique qui a une connexion « pure » entre les bornes de l’accu et votre résistance, vous avez donc ici une connexion en plus entre les deux. Sur un mod mécanique (dont nous parlions dans cet article) un arc électrique peut se créer entre les contacts lors du switch et, à terme, oxyder les parties conductrices, ce qui implique une perte d’efficacité et une augmentation de résistivité (d’où la nécessité d’entretien de votre mod mécanique). Grâce à son électronique, le MOSFET ferme le circuit sans provoquer d’arc électrique, la commutation est immédiate. Il va offrir l’expérience d’une vape non-régulée (mécanique) tout en offrant les protections d’un mod électronique à son utilisateur. Selon le fabricant, les protections sont les suivantes :

  • • Protection contre les décharges profondes des accus,
  • • Protection contre les courts-circuits,
  • • Cut-off (coupure du système après un temps trop long de mise en action du mod),
  • • Gestion du système On/Off (pour allumer/éteindre le mod),
  • • Gestion de l’extinction automatique (au bout d’un certain temps d’inutilisation),
  • • Protection contre l’inversion de polarité de l’accu,
  • • Protection contre les résistances trop basses ou trop hautes
  • • Etc.

Les modèles équipés d’un MOSFET

Un volume assez important de matériel de vapotage intègre un MOSFET c’est pourquoi nous avons choisis quelques produits du marché parmi tout ce qui existe.

La plupart des kits pour débutants ne demandant pas de réglages de puissance en sont équipés car apporte une sécurité. Mais du côté du High-End, un bon nombre de box bottom-feeder embarquent un MOSFET afin de se passer des lamelles cuivre, argent ou autres, réduisant de manière notable leur entretien parfois contraignant..

Les tubes mécaniques avec MOSFET existent depuis un bon nombre d’années dans la vape avec l’apparition des Taifun Skarabaus Pro (2014), Taifun Vireo & Taifun Vireo Maxi en 2015. Et ces tubes MOSFET reviennent en force aujourd’hui, tant dans le milieu High-End qu’entrée de gamme !

En 2018, on retrouve SmokerStore avec le Taifun Skarabaus Pro dans sa version “Max” au format 25mm, compatible avec des accus 18650, 20700 et 21700. Ce dernier se mariera parfaitement avec le Taifun GTIV, passé en revue ici, lui aussi au diamètre 25 mm ! Les caractéristiques du mosfet sont très intéressantes et en font un choix de premier ordre pour les vapers souhaitant bénéficier des avantages de la vape en méca sans ses inconvénients :

Le Skarabaus Pro Max 25mm par SmokerStore 
• Allumage / Extinction : 5 clics.
• Diode lumineuse lorsque le mod est en tension, avec couleur en fonction de la charge de l’accu.
• Coupure protectrice en dessous de 2,6 V de tension.
• Coupure protectrice au bout de 15 secondes de vape continue.
• Protection contre les résistances inférieures à 0.10 Ω.

Voir la fiche produit.
Voir la revue.
taifun skarabarus pro max smokerstore

Les Russes de chez Stratum y vont également de leur mod. Non contents de proposer des box bottom-feeder de grande classe telle que la Stratum 303 (que nous avons passé en revue ici et qui a les faveurs de notre David), Stratum vient de sortir le mod ZERO, un tube mostfet très élégant et dont le switch en forme de lamelle est très innovant. Ce mod ZERO reprend la technologie mosfet OLC 2.0 de ses grandes sœurs BF. Cette puce électronique présente plusieurs caractéristiques intéressantes :

Mod Stratum ZERO par Stratum 
• Top cap interchangeable, de diamètre 22 ou 24 mm.
• Diamètre de 26 mm au plus large et 24 mm au plus fin.
• Hauteur 75 mm (18650) ; 80 mm (20700/21700).
• Compatible 18650/20700/21700.
• Allumage / Extinction : 3 clics.
• Protection contre l’inversion de polarité et les courts-circuits.
• Protection contre les tensions trop faibles (< 2.65 V).
• Protection contre les résistances trop basse (< 0,08 Ω).
• Coupure au bout de 12 secondes de vape continue.
Mod Mostfet Stratum Zero

Plus abordable, la marque chinoise Cthulhu présente un tube mosfet compatible avec des accus 18350 et 18650. On aimera moins le logo en forme de pieuvre, rappelant la créature de Howard Phillips Lovecraft qui pour le coup, ressemble à un dessin pour enfant… les chinois et les fautes de goût, c’est assez fréquent !

Mod Cthulhu par Cthulhumod 
• 80 mm de haut en version 18650.
• 50 mm de haut en version 18350.
• Diamètre : 24mm (le haut du tube se resserre légèrement de manière à accueillir des atomiseurs en 22 mm sans démarcation inesthétique).

Voir la fiche produit.
Voir la revue.

Au niveau du look, le Cthulhu Mod & l’Atto Mod se ressemblent très fortement. L’Atto Mod 18350 par The Vape, fait d’acier inoxydable 304, a fait de nombreux émules lors de sa sortie.

Atto Mod par The Vape 
• Diamètre de 22mm.
• Hauteur de 49mm.
• Poids de 49.5 grammes.
• Résistance minimale acceptée : 0.3Ω.

NB : la puce électronique placée à l’intérieur de ce tube n’offre aucune protection. Il permet simplement de placer un switch sur le haut du tube.

En conclusion

L’année 2019 à marquée le retour du MOSFET, et plus particulièrement du tube MOSFET. Après une année presque totalement dédiée au bottom-feeder, ce millésime semble s’orienter vers les mêmes recherches de compacité et de simplicité d’usage : l’électronique c’est bien, mais les réglages parfois complexes, les dimensions peu discrètes repoussent un large panel de vapers. Et que dire du design futuriste de beaucoup de box électro du marché… tout le monde n’a pas forcément envie d’une enceinte Bluetooth dans sa box ! 🙂

Donc si comme moi tu es à la recherche d’un setup discret et compact mais qui pour autant t’offre toutes les protections pour vaper “serein”, il est peut-être temps de te pencher sur cette gamme finalement peu connue. N’hésitez pas à partager en commentaires votre expérience sur ce type de produit !


 

Marié à une ex-fumeuse, je suis moi-même un ancien “fumeur de soirée”. J’ai essayé de la faire arrêter en 2013 en lui achetant un kit stick+carto en bureau de tabac. Ça a duré 15 jours !

Noel 2014, bien décidé à lui faire stopper cette saloperie qui lui filait une haleine de poney, je décide de franchir la porte d’un shop à Lille. Je repars alors avec 2 Ego et depuis ce jour ni l’un ni l’autre n’avons retouché à une clope, une passion est née.

Passé par toutes les phases : AIO, puis cloud chasing en méca à 0.10, puis pod, je suis retourné aux “sources”, trouvant ma vape en MTL plus ou moins serré. Toujours à la recherche de nouveaux juices, j’ai un penchant pour les gourmands mais apprécie pleinement les fruités, frais et classiques, du moment qu’ils soient bien réalisés. J’aime échanger, partager autour de la e-cig donc n’hésitez pas à me contacter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.