Que faisons-nous ?

Depuis 2015, Oneshot Media est le média numérique de la cigarette électronique. L’aventure Oneshot Media a commencé avec les lives YouTube, s’est poursuivie sur le site sur lequel vous vous trouvez mais aussi en version papier avec le magazine Oneshot.

Chaque jour Oneshot Media vous connecte au monde de la cigarette électronique à travers les actualités vape nationales et internationales mais aussi grâce aux revues qui vous permettent de mieux choisir vos e-cigarettes. Grâce à nos partenaires, nous vous proposons également des tests d’e-liquides et la couverture digitale d’évènements spécialisés.

Dédiés aux vapoteurs débutants mais aussi aux experts et aux professionnels du secteur, Oneshot Media œuvre chaque jour pour vous tenir informés de toutes les facettes de la cigarette électronique.

Accueil / Actualité  / Politique  / Europe : Comité spécial sur la lutte contre le cancer
BECA

Voici un communiqué de L’ETHRA (European Tobacco Harm Reduction Advocates) au sujet du soutien de certains députés européens à la réduction des risques et en faveur de la cigarette électronique lors de la présentation du projet de rapport BECA (Comité spécial sur la lutte contre le cancer).

Communiqué de l’ETHRA


Le Comité spécial sur la lutte contre le cancer (BECA)

Jeudi 15 juillet a eu lieu la première discussion du projet de rapport du Comité spécial sur la lutte contre le cancer (BECA), “Renforcer l’Europe dans la lutte contre le cancer vers une stratégie globale et coordonnée“, présenté par le rapporteur du BECA, Véronique Trillet-Lenoir.

Le rapport est le résultat de plusieurs mois de travail comprenant des réunions de haut niveau, des auditions publiques et des échanges de vues avec des experts. Le rapport donne un aperçu des domaines dans lesquels l’UE peut compléter et renforcer les mesures du plan européen de lutte contre le cancer, en mettant l’accent sur les domaines clés que sont la prévention, le dépistage et le diagnostic précoce, les traitements de qualité et la qualité de vie des patients et des survivants du cancer.

La présentation et la discussion ont marqué le début de la phase d’évaluation du projet de rapport. Les travaux de la commission commenceront après les vacances d’été, et comprendront le dépôt des amendements, un premier et un second examen des amendements, et un vote en commission. Il est extrêmement important de noter que les députés européens n’appartenant pas à la commission BECA peuvent déposer des amendements au projet de rapport, à condition qu’ils soient cosignés par un membre de la commission BECA. La date limite de dépôt des amendements est fixée au 14 septembre à 14h00 CET.

BECA

Une courte vidéo diffusée avant la présentation de Mme Trillet-Lenoir a relayé un message très important : “Concentrons-nous sur la prévention et le dépistage. Impliquons les patients ET les citoyens dans ce qui doit devenir notre Grande Cause européenne, tous ensemble, nous pouvons vaincre le cancer.

Nous espérons que les points de vue des citoyens seront pris en compte, notamment dans le domaine de la prévention. L’ETHRA et ses partenaires ont clairement exprimé leur point de vue dans la lettre que nous avons envoyée aux membres de la BECA avant leur réunion, la réduction des dommages causés par le tabac a un rôle important à jouer dans la lutte contre le cancer et les opinions des consommateurs expérimentés doivent faire partie de toute discussion. Notre lettre est ici – Le rôle du Parlement européen dans le plan européen de lutte contre le cancer.

Les mesures préventives font partie intégrante de la lutte contre le cancer. Plus de 40 % de tous les cancers sont évitables, le tabagisme étant le principal facteur de risque de décès par cancer en Europe, responsable de 700 000 décès par an. Mme Trillet-Lenoir a déclaré qu’elle proposerait “un objectif fort en matière de tabac – une génération sans tabac d’ici 2040”. Comme nous l’avons souligné à maintes reprises, c’est l’inhalation des produits toxiques de la combustion qui est le problème, et non le tabagisme en soi. Le passage de sources de nicotine combustibles à des sources non combustibles apportera des gains significatifs pour la santé, cette distinction critique entre les produits fumés et les produits sans fumée (produits à vapeur, sachets de nicotine, snus, tabac chauffé) doit être faite.

Le soutien de certains députés envers la cigarette électronique

L’eurodéputé allemand Peter Liese (PPE, rapporteur fictif), qui a été un ardent défenseur de la réduction des méfaits du tabac, a souligné que l’UE peut faire davantage pour sauver des vies. Selon l’eurodéputé Liese, une approche de réduction des risques fondée sur la science servira au mieux les objectifs de la lutte contre le cancer. Il a déclaré avec insistance : “Certaines personnes disent que les e-cigarettes sont aussi dangereuses que le tabac, mais c’est scientifiquement faux. Lorsque les gros fumeurs passent au vapotage, nous pouvons sauver des vies, la réduction des risques est un outil pour sauver des vies et nous ne devrions pas rendre les choses trop compliquées pour les gens [pour passer au vapotage].” L’eurodéputé Liese a indiqué que le PPE soutiendra pleinement un grand nombre de mesures dans le projet de rapport, mais qu’il aura des idées supplémentaires pour lesquelles il déposera des amendements.

L’eurodéputé italien Pietro Fiocchi (ECR, rapporteur fictif), un autre partisan déclaré de l’adoption de stratégies de réduction des méfaits du tabac, a salué le travail effectué par Mme Trillet-Lenoir et a souligné l’importance du document. Cependant, il a déclaré que quelques points nécessitaient une mise au point. L’un de ces points est la nécessité de différencier les produits combustibles et non combustibles. L’eurodéputé croate Tomislav Sokol (PPE) a fait écho à cette opinion, déclarant que le rapport devait être plus équilibré en ce qui concerne la réduction des dommages.

D’autres contributions importantes ont été apportées par Nicolás González Casares (S&D, rapporteur fictif) et Alessandra Moretti (S&D) qui ont suggéré que la DPT devrait être modifiée afin de prendre en compte les nouveaux produits de consommation. La partie vraiment intéressante de la contribution de Mme Moretti est venue lorsqu’elle a parlé de l’alcool, où elle a préconisé une approche rationnelle plutôt qu’idéologique.

Dans une réponse surprenante mais bienvenue aux contributions des députés européens, Mme Trillet-Lenoir a reconnu les points soulevés par le député Liese en faveur de la réduction des risques liés au tabac et a accueilli favorablement ses suggestions. Elle a également pris note de la position du député Fiocchi sur la nécessité d’utiliser le potentiel de réduction des dommages des alternatives au tabac à faible risque. Bien qu’il ne s’agisse pas d’une approbation de la THR par le rapporteur, sa volonté d’écouter et de s’engager avec ceux qui ont un point de vue différent est un grand pas dans la bonne direction.


La prochaine réunion du BECA aura lieu le 27 septembre. Il s’agira d’une réunion de la commission interparlementaire au cours de laquelle des parlementaires des parlements nationaux, du Parlement européen et Stella Kyriakides, commissaire européenne à la santé et à la sécurité alimentaire, discuteront du plan européen de lutte contre le cancer. Pendant les vacances d’été du Parlement européen, et avant cette réunion, les consommateurs et les défenseurs doivent profiter de cette période pour s’engager de manière significative auprès des députés européens et leur faire savoir que les stratégies de réduction des risques liés au tabac peuvent contribuer de manière substantielle à la lutte contre le cancer, et que nos voix doivent être entendues.


Rédac de Oneshot

La Rédaction de Oneshot Media vous propose tous les jours un contenu exclusif ! Actualités, tests produits, décryptages, tutoriels... Rien n'échappe à la Rédaction pour que rien ne vous échappe.

Pas de commentaires
Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.