Que faisons-nous ?

Depuis 2015, Oneshot Media est le média numérique de la cigarette électronique. L’aventure Oneshot Media a commencé avec les lives YouTube, s’est poursuivie sur le site sur lequel vous vous trouvez mais aussi en version papier avec le magazine Oneshot.

Chaque jour Oneshot Media vous connecte au monde de la cigarette électronique à travers les actualités vape nationales et internationales mais aussi grâce aux revues qui vous permettent de mieux choisir vos e-cigarettes. Grâce à nos partenaires, nous vous proposons également des tests d’e-liquides et la couverture digitale d’évènements spécialisés.

Dédiés aux vapoteurs débutants mais aussi aux experts et aux professionnels du secteur, Oneshot Media œuvre chaque jour pour vous tenir informés de toutes les facettes de la cigarette électronique.

Accueil / Actualité  / La réalité sur le vapotage chez les adultes
illustration

Une étude analyse l’évolution des comportements et des attitudes à l’égard du vapotage et des e-cigarettes chez les adultes âgés de 18 ans et plus. Les données sont tirées d’une enquête annuelle, Smokefree GB, réalisée pour l’ASH par YouGov. L’enquête a commencé à poser des questions sur l’utilisation de l’e-cigarette en 2010 et cette mise à jour comprend les résultats de l’enquête 2021 réalisée en février et mars 2021.

Les vapoteurs sont des ex-fumeurs

Après avoir diminué l’année dernière pour la première fois, la proportion de la population adulte utilisant des e-cigarettes a augmenté cette année pour atteindre 7,1 %, soit le même pourcentage qu’en 2019, ce qui représente 3,6 millions de personnes.

Près des deux tiers des vapoteurs actuels sont d’anciens fumeurs (64,6 %), et cette proportion continue de croître, tandis que la proportion de ceux qui fument également est tombée à 30,5 % en 2021.

La proportion de fumeurs adultes qui n’ont jamais essayé les e-cigarettes continue de diminuer lentement pour atteindre 30,1 % en 2021.

Moins de 1 % des personnes n’ayant jamais fumé sont des vapoteurs (ce qui représente 4,9 % des vapoteurs).

La population des utilisateurs adultes d’e-cigarettes, Grande-Bretagne 2021

vapotage

Attitude envers les e-cigarettes et le vapotage

Comme les années précédentes, la principale raison invoquée par les ex-fumeurs pour justifier le fait de fumer est l’aide à l’arrêt du tabac (36 %), puis la prévention de la rechute (20 %).

La principale raison donnée par les fumeurs actuels pour passer à la cigarette électronique est de réduire leur consommation (26 %), puis de les aider à arrêter (17 %) et de prévenir une rechute (14 %).

Près d’un tiers des fumeurs pensent à tort que le vapotage est plus ou aussi nocif que le tabagisme (32 % contre 34 % en 2020).

Principale raison du vapotage chez les fumeurs et ex-fumeurs qui vapotent, Grande-Bretagne (2021)

vapotage

Type de matériel de vapotage utilisé

Les produits les plus populaires restent les systèmes à réservoir, 77 % des fumeurs déclarant les utiliser et 18 % des fumeurs déclarant utiliser des cartouches/pods.
18% des fumeurs déclarent utiliser des systèmes à cartouche/pod.

Pour ceux qui ont déjà essayé de fumer et utilisé des cartouches, Vype (récemment renommée Vuse) reste la marque la plus populaire (18 %). Juul (15 %) dépasse Blu et Logic pour prendre la deuxième place.

En 2021, près des deux tiers (65 %) des personnes qui fument actuellement des produits contenant de la nicotine utilisaient des e-liquides entre 1-12 mg/ml de nicotine, et un quart (27 %) utiliseront 13-20 mg/ml (20 mg/ml étant la limite légale).

Si l’on exclut ceux qui ne connaissent pas le taux de nicotine utilisé, 42 % des fumeurs actuels déclarent utiliser la même concentration de e-liquide que lorsqu’ils ont commencé à fumer, tandis que 47 % ont diminué la concentration et seulement 9 % l’ont augmentée au fil du temps.

Type d’e-cigarette utilisé par les utilisateurs actuels d’e-cigarettes, Grande-Bretagne (2014 – 2021)

vapotage

Perception du vapotage chez la population adulte

De 2016 à 2019, la proportion d’adultes qui pensaient à tort que le vapotage est aussi, voire plus nocif que le le tabagisme a oscillé autour d’un sur quatre, tandis qu’entre 40 et 50 % qui pensaient qu’il était moins nocif. Cependant, en 2020, la proportion d’adultes pensant que le vapotage est plus ou aussi nocif que le tabagisme a augmenté de manière significative pour atteindre 37 %, tandis que la proportion de ceux qui pensent qu’elle est moins nocive tombera à 39 %.

Ce changement dans la perception du public est probablement dû à l’impact de la couverture médiatique d’une épidémie de lésions pulmonaires graves chez les vapoteurs aux États-Unis, appelée EVALI. Le nombre d’admissions à l’hôpital dues à l’EVALI a atteint un pic en septembre 2019 et, en février 2020, les États-Unis avaient signalé 2 807 cas hospitalisés et 68 décès.
Bien que la cause de cette épidémie ait depuis été identifiée comme étant l’acétate de vitamine E utilisé pour frelater les e-liquides contenant du cannabis, la couverture médiatique de l’épidémie initiale a été bien plus importante que l’explication ultérieure ou que le fait que l’acétate de vitamine E et les liquides contenant du THC sont tous deux interdits par la réglementation britannique.


En 2021, la proportion de personnes croyant que le vapotage est plus ou moins nocif est retombée de 37% à 32%, tandis que la proportion de personnes croyant que le vapotage est moins nocif est tombée de 37% à 32%, tandis que la proportion de ceux qui pensent qu’il est moins dangereux que de fumer a légèrement augmenté, passant de 39 % à 42 %.


Un peu plus d’un sur dix (12 %) a déclaré correctement qu’il était beaucoup moins nocif que le tabac.

Perception par les adultes des dommages causés par les e-cigarettes (2013-2021)

La réalité des chiffres plutôt que des spéculations

Cette étude donne des réponses et une image globale du vapotage et de l’utilisation des e-cigarettes en Grande-Bretagne. Cela permettra au gouvernement anglais de prendre les bonnes décisions pour lutter contre le tabagisme par le biais du meilleur outils de sevrage tabagique : le vapotage !

En ce qui nous concerne, en Europe, il serait bon que ce genre d’étude, comme celle réalisée par L’ETHRA, fasse réfléchir nos gouvernements, plutôt que de suivre aveuglément les positions archaïques de l’OMS vis à vis de la vape. Lire l’article à ce sujet : 70 SCIENTIFIQUES POUR DÉFENDRE LA VAPE CONTRE L’OMS.


Sources.


Rédac de Oneshot

La Rédaction de Oneshot Media vous propose tous les jours un contenu exclusif ! Actualités, tests produits, décryptages, tutoriels... Rien n'échappe à la Rédaction pour que rien ne vous échappe.

Pas de commentaires
Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.