Que faisons-nous ?

Depuis 2015, Oneshot Media est le média numérique de la cigarette électronique. L’aventure Oneshot Media a commencé avec les lives YouTube, s’est poursuivie sur le site sur lequel vous vous trouvez mais aussi en version papier avec le magazine Oneshot.

Chaque jour Oneshot Media vous connecte au monde de la cigarette électronique à travers les actualités vape nationales et internationales mais aussi grâce aux revues qui vous permettent de mieux choisir vos e-cigarettes. Grâce à nos partenaires, nous vous proposons également des tests d’e-liquides et la couverture digitale d’évènements spécialisés.

Dédiés aux vapoteurs débutants mais aussi aux experts et aux professionnels du secteur, Oneshot Media œuvre chaque jour pour vous tenir informés de toutes les facettes de la cigarette électronique.

PIPELINE-Store
Accueil / Actualité / Santé / Liste des organisations scientifiques et de santé publique en faveur de la vape
organisations

Plus de 54 organisations scientifiques, de santé publique ou de gouvernements à travers le monde sont d’accord sur un point : “Vaper est plus sûr que fumer”. À noter qu’aucune de ces organisations n’est financée ou influencée par l’industrie du tabac ou de la vape.

Liste des 54 organisations scientifiques, de santé publique et de gouvernements en faveur de la vape


organisations

World Health Organization EURO Office : “There is conclusive evidence that: Completely substituting electronic nicotine and non-nicotine delivery systems for combustible tobacco cigarettes reduces users’ exposure to numerous toxicants and carcinogens present in combustible tobacco cigarettes.”

Il existe des preuves concluantes que : La substitution complète des cigarettes à tabac combustibles par des systèmes électroniques d’administration de nicotine et de non nicotine réduit l’exposition des utilisateurs à de nombreux produits toxiques et cancérigènes présents dans les cigarettes à tabac combustibles.


organisations

International Agency for Research on Cancer : “The use of e-cigarettes is expected to have a lower risk
of disease and death than tobacco smoking… E-cigarettes have the potential to reduce the enormous burden of disease and death caused by tobacco smoking if most smokers switch to e-cigarettes.”

On s’attend à ce que l’utilisation des e-cigarettes ait un risque plus faible de maladie et de décès que le tabagisme… Les e-cigarettes ont le potentiel de réduire l’énorme charge de morbidité et de mortalité causée par le tabagisme si la plupart des fumeurs passent aux e-cigarettes.


Cochrane systematic review : “We found 50 studies in 12,430 adults who smoked… The studies took place in the USA (21 studies), UK (9), Italy (7), Australia (2), New Zealand (2), Greece (2) and one study each in Belgium, Canada, Poland, South Korea, South Africa, Switzerland and Turkey.” FINDINGS: “Moderate certainty” that “e-cigarettes with nicotine increase quit rates compared to e-cigarettes without nicotine, and compared to nicotine replacement therapy [nicotine patches & gum]… We did not detect any clear evidence of harm from nicotine e-cigarettes” [up to 2 years].”

“Nous avons trouvé 50 études portant sur 12 430 adultes qui fumaient… Les études ont eu lieu aux États-Unis (21 études), au Royaume-Uni (9), en Italie (7), en Australie (2), en Nouvelle-Zélande (2), en Grèce (2) et une étude chacune en Belgique, au Canada, en Pologne, en Corée du Sud, en Afrique du Sud, en Suisse et en Turquie.” RÉSULTATS : ” Certitude modérée ” que ” les e-cigarettes avec nicotine augmentent les taux d’abandon par rapport aux e-cigarettes sans nicotine, et par rapport aux thérapies de remplacement de la nicotine [patchs et gomme à mâcher à la nicotine]… Nous n’avons pas détecté de preuves claires de l’effet nocif des e-cigarettes avec nicotine ” [jusqu’à 2 ans]. “


organisations

Public Health England : “Our new review reinforces the finding that vaping is a fraction of the risk of smoking, at least 95% less harmful, and of negligible risk to bystanders. Yet over half of smokers either falsely believe that vaping is as harmful as smoking or just don’t know.”

“Notre nouvelle étude confirme que le vapotage ne représente qu’une fraction du risque du tabagisme, qu’il est au moins 95 % moins nocif et que le risque pour les personnes présentes est négligeable. Pourtant, plus de la moitié des fumeurs croient à tort que le vapotage est aussi nocif que le tabagisme ou ne le savent tout simplement pas.”


UK Royal College of Physicians : “Although it is not possible to precisely quantify the long-term health risks associated with e-cigarettes, the available data suggest that they are unlikely to exceed 5% of those associated with smoked tobacco products, and may well be substantially lower than this figure… E-cigarettes are effective in helping people to stop smoking.”

“Bien qu’il ne soit pas possible de quantifier précisément les risques sanitaires à long terme associés aux e-cigarettes, les données disponibles suggèrent qu’il est peu probable qu’ils dépassent 5 % de ceux associés aux produits du tabac fumés, et qu’ils pourraient bien être sensiblement inférieurs à ce chiffre… Les e-cigarettes sont efficaces pour aider les gens à arrêter de fumer.”


organisations

British Medical Association : “Significant numbers of smokers are using e-cigarettes (electronic cigarettes), with many reporting that they are helpful in quitting or cutting down cigarette use. There are clear potential benefits to their use in reducing the substantial harms associated with smoking, and a growing consensus that they are significantly less harmful than tobacco use.”

“Un nombre important de fumeurs utilisent des e-cigarettes (cigarettes électroniques), et beaucoup d’entre eux déclarent qu’elles les aident à arrêter de fumer ou à réduire leur consommation de cigarettes. Il y a des avantages potentiels évidents à leur utilisation pour réduire les méfaits substantiels associés au tabagisme, et un consensus croissant sur le fait qu’elles sont nettement moins nocives que le tabagisme.”


organisations

Cancer Research UK : “While the long-term health consequences of e-cigarette use are uncertain, the evidence so far suggests that e-cigarettes are far less harmful than smoking. …There is also growing evidence to suggest that e-cigarettes can work successfully as an aid to cessation. …There is insufficient evidence to support a blanket indoor ban on e-cigarette use, either on the basis of renormalisation of smoking or harm to bystanders from second-hand vapour.” …Studies that seem to find harms are ”usually conducted on animals or cells in the lab, …and the concentrations of e-cigarette vapour used are often much higher than people would be exposed to in real life… The best evidence available in humans shows e-cigarettes are far less harmful than smoking.”

“Bien que les conséquences à long terme de l’utilisation de l’e-cigarette sur la santé soient incertaines, les données recueillies jusqu’à présent suggèrent que l’e-cigarette est beaucoup moins nocive que le tabac. …De plus en plus de preuves suggèrent que les e-cigarettes peuvent fonctionner avec succès comme aide au sevrage. …Il n’existe pas de preuves suffisantes pour soutenir une interdiction générale de l’utilisation de l’e-cigarette à l’intérieur des habitations, que ce soit sur la base d’une renormalisation du tabagisme ou de la nocivité pour les passants de la vapeur secondaire.” …Les études qui semblent trouver des inconvénients sont “généralement menées sur des animaux ou des cellules en laboratoire, …et les concentrations de vapeur d’e-cigarette utilisées sont souvent beaucoup plus élevées que celles auxquelles les gens seraient exposés dans la vie réelle… Les meilleures preuves disponibles chez les humains montrent que les e-cigarettes sont beaucoup moins nocives que le tabagisme.”


British Lung Foundation : “Experts have reviewed all the research done on e-cigarettes over the past few years, and found no significant risks for people using e-cigarettes. …Swapping cigarettes for an e-cig can improve your symptoms of lung conditions like asthma and COPD.”

“Les experts ont passé en revue toutes les recherches effectuées sur les e-cigarettes au cours des dernières années, et n’ont trouvé aucun risque significatif pour les personnes utilisant des e-cigarettes. …Troquer les cigarettes pour une e-cig peut améliorer vos symptômes de maladies pulmonaires comme l’asthme et la BPCO.”


Roy Castle Lung Cancer Foundation : “The liquid and vapour in e-cigarettes do contain potentially harmful chemicals… These, however, are at much lower levels. The other main difference between vaping and smoking is e-cigarettes don’t contain tobacco and don’t produce carbon monoxide, the two most harmful elements in cigarette smoke. Whilst there is not yet sufficient research into the long-term effects of vaping, leading health organisations do believe e-cigarettes are at least 95% less harmful.”

“Le liquide et la vapeur des e-cigarettes contiennent des produits chimiques potentiellement dangereux… Toutefois, ces produits sont présents à des niveaux beaucoup plus faibles. L’autre grande différence entre le vapotage et le tabagisme est que les e-cigarettes ne contiennent pas de tabac et ne produisent pas de monoxyde de carbone, les deux éléments les plus nocifs de la fumée de cigarette. Bien que les recherches sur les effets à long terme du vapotage soient encore insuffisantes, les principales organisations de santé estiment que les e-cigarettes sont au moins 95 % moins nocives.”


British Thoracic Society : “BTS supports a harm reduction strategy… BTS acknowledges the report from Public Health England, and the recommendation that smokers who have tried other methods of quitting without success should not be discouraged from trying e-cigarettes (EC) to stop smoking, and that Stop Smoking Services should support smokers using EC to quit by offering behavioural support.”

“BTS soutient une stratégie de réduction des risques… BTS reconnaît le rapport de Public Health England, et la recommandation selon laquelle les fumeurs qui ont essayé d’autres méthodes d’arrêt sans succès ne devraient pas être découragés d’essayer les e-cigarettes (EC) pour arrêter de fumer, et que les services d’arrêt du tabac devraient soutenir les fumeurs utilisant les EC pour arrêter de fumer en offrant un soutien comportemental.”


British Heart Foundation : “Research suggests that e-cigarettes may be less harmful to the heart and circulatory system than tobacco in the short-term… We know they contain significantly fewer of the harmful chemicals which can cause diseases related to smoking.”

“La recherche suggère que les e-cigarettes pourraient être moins nocives pour le cœur et le système circulatoire que le tabac à court terme… Nous savons qu’elles contiennent beaucoup moins de produits chimiques nocifs qui peuvent causer des maladies liées au tabagisme.”


British Psychological Society : “E-cigarettes should be promoted as a method of stopping smoking. RECOMMENDATIONS: Improve education about the relative harms of smoking, nicotine and e-cigarettes; combine existing best practice …with the most popular quitting method (e-cigarettes) to …further boost [smoking cessation] success rates; offer e-cigarettes and technical support as part of the SSS and fund the services to support smokers to quit; …raise the cost of smoking and reduce the cost of e-cigarettes;… promote unrestricted advertising of factual information. Allow e-cigarettes to further evolve and improve so they [become even] safer, more appealing and satisfying for more smokers.”

“Les e-cigarettes devraient être promues comme méthode d’arrêt du tabac. RECOMMANDATIONS : Améliorer l’éducation sur les méfaits relatifs du tabagisme, de la nicotine et des e-cigarettes ; combiner les meilleures pratiques existantes … avec la méthode d’arrêt la plus populaire (e-cigarettes) pour … augmenter encore les taux de réussite [de l’arrêt du tabac] ; offrir des e-cigarettes et un soutien technique dans le cadre du SSS et financer les services pour aider les fumeurs à arrêter ; … augmenter le coût du tabagisme et réduire le coût des e-cigarettes ; … promouvoir la publicité sans restriction d’informations factuelles. Permettre aux e-cigarettes de continuer à évoluer et à s’améliorer afin qu’elles deviennent encore plus sûres, plus attrayantes et plus satisfaisantes pour un plus grand nombre de fumeurs.”


UK National Institute for Health and Care Excellence : “The evidence suggests that e-cigarettes are substantially less harmful to health than smoking but are not risk free. Many people have found them helpful to quit smoking cigarettes.”

“Les preuves suggèrent que les e-cigarettes sont nettement moins nocives pour la santé que le tabagisme, mais ne sont pas sans risque. De nombreuses personnes les ont trouvées utiles pour arrêter de fumer des cigarettes.”


UK Royal College of General Practitioners : “The evidence so far shows that e-cigarettes have significantly reduced levels of key toxicants compared to cigarettes, with average levels of exposure falling well below the thresholds for concern.”

“Les données recueillies jusqu’à présent montrent que les e-cigarettes présentent des niveaux de substances toxiques clés considérablement réduits par rapport aux cigarettes, les niveaux moyens d’exposition tombant bien en dessous des seuils de préoccupation.”


organisations

UK Royal Society for Public Health : “RSPH has welcomed a new comprehensive evidence review on e-cigarettes published by Public Health England (PHE). The report reflects an up-to-date evidence base that is increasingly pointing in the same direction: not only that vaping is at least 95% less harmful than smoking, but also that it is helping increasing numbers of smokers to quit.”

“La RSPH a accueilli favorablement un nouvel examen complet des preuves sur les e-cigarettes publié par Public Health England (PHE). Le rapport reflète une base de preuves actualisée qui va de plus en plus dans la même direction : non seulement que le vapotage est au moins 95 % moins nocif que le tabagisme, mais aussi qu’il aide un nombre croissant de fumeurs à arrêter.”


Stroke Association UK : “Current evidence shows that the risk to health posed by e-cigarettes in the short term is likely to be considerably less compared to smoking.”

“Les preuves actuelles montrent que le risque pour la santé posé par les e-cigarettes à court terme est susceptible d’être considérablement moindre par rapport au tabagisme.”


Action on Smoking and Health UK : “It has been estimated that e-cigarettes are 95% less harmful than ordinary cigarettes. There is negligible risk to others from second-hand e-cigarette vapour. …The lifetime cancer risk of vaping has been assessed to be under 0.5% of the risk of smoking. [But] Public understanding of the relative harms of e-cigarettes [vs smoking cigarettes] have worsened over time and are less accurate today than they were in 2014.” “The widespread use of snus [a smokeless oral tobacco product] by Swedish men, displacing tobacco smoking, is responsible for the incidence of tobacco-related mortality in Swedish men being significantly lower than any other European country.”

“On estime que les e-cigarettes sont 95 % moins nocives que les cigarettes ordinaires. La vapeur d’e-cigarette secondaire présente un risque négligeable pour les autres personnes. …Le risque de cancer au cours de la vie lié au vapotage a été évalué à moins de 0,5 % du risque lié au tabagisme. [Mais] La compréhension par le public des méfaits relatifs des e-cigarettes [par rapport au fait de fumer des cigarettes] s’est dégradée au fil du temps et est moins précise aujourd’hui qu’en 2014.” “L’utilisation généralisée du snus [un produit du tabac oral sans fumée] par les hommes suédois, remplaçant le tabagisme, est responsable de l’incidence de la mortalité liée au tabac chez les hommes suédois, qui est nettement inférieure à celle de tout autre pays européen.”


organisations

UK National Centre for Smoking Cessation and Training : “Experts estimate that e-cigarettes are, based on what we know so far, around 95% safer than cigarettes. Smoking is associated with a number of very serious health risks to both the smoker and to others around them. Therefore, smokers who switch from smoking tobacco to e-cigarettes substantially reduce a major risk to their health. …Nicotine does not cause smoking related diseases, such as cancers and heart disease.”

“Les experts estiment que les e-cigarettes sont, d’après ce que nous savons jusqu’à présent, environ 95 % plus sûres que les cigarettes. Le tabagisme est associé à un certain nombre de risques très graves pour la santé, tant pour le fumeur que pour son entourage. Par conséquent, les fumeurs qui passent du tabac à la e-cigarette réduisent considérablement un risque majeur pour leur santé. …La nicotine ne provoque pas de maladies liées au tabagisme, comme les cancers et les maladies cardiaques.”


UK Royal College of Psychiatrists : “Smoking rates among people with severe mental illness are much higher than in the general population… While we do not fully understand the long-term risks, psychiatrists should advise their patients that e-cigarettes are an effective option for some people to give up smoking, and are substantially safer than continued tobacco use. All mental health providers should have policies in place that facilitate the safe and effective use of e-cigarettes.”

“Les taux de tabagisme chez les personnes atteintes de maladies mentales graves sont beaucoup plus élevés que dans la population générale… Bien que nous ne comprenions pas complètement les risques à long terme, les psychiatres devraient conseiller à leurs patients que les e-cigarettes sont une option efficace pour certaines personnes pour arrêter de fumer, et sont sensiblement plus sûres que la poursuite de l’utilisation du tabac. Tous les prestataires de santé mentale devraient mettre en place des politiques qui facilitent l’utilisation sûre et efficace des e-cigarettes.”


Royal Pharmaceutical Society of Great Britain : “E-cigarette aerosols contain fewer numbers and lower levels of most toxicants than smoke from combustible tobacco cigarettes and are generally considered likely to be significantly less harmful than smoking tobacco… E-cigarettes are one of several harm reduction options in the short-term to encourage smokers to stop using tobacco products.”

“Les aérosols des e-cigarettes contiennent un nombre et des niveaux plus faibles de la plupart des substances toxiques que la fumée des cigarettes de tabac combustible et sont généralement considérés comme susceptibles d’être nettement moins nocifs que le fait de fumer du tabac… Les e-cigarettes sont l’une des nombreuses options de réduction des dommages à court terme pour encourager les fumeurs à cesser de consommer des produits du tabac.”


UK Royal College of Midwives : “All midwives and maternity support workers should be confident and competent in discussing smoking in pregnancy. Nicotine Replacement Therapy [e.g., nicotine patches, nicotine gum] is safe in pregnancy and should be provided in line with evidence-based protocols to women and their partners. E-cigarettes contain some toxins, but at far lower levels than found in tobacco smoke. If a pregnant woman who has been smoking chooses to use an e-cigarette (vaping) and it helps her to quit smoking and stay smokefree, she should be supported to do so. If a woman has switched completely to vaping and is not smoking at all, she should be recorded as a non-smoker. Based on the available evidence on e-cigarette safety, there is no reason to believe that use of an e-cigarette has any adverse effect on breastfeeding.”

“Toutes les sages-femmes et les agents de soutien à la maternité devraient être confiants et compétents pour discuter du tabagisme pendant la grossesse. Les thérapies de remplacement de la nicotine [par exemple, les patchs à la nicotine, les gommes à la nicotine] sont sûres pendant la grossesse et doivent être fournies aux femmes et à leurs partenaires conformément aux protocoles fondés sur des preuves. Les e-cigarettes contiennent certaines toxines, mais à des niveaux bien inférieurs à ceux de la fumée de tabac. Si une femme enceinte qui a fumé choisit d’utiliser une e-cigarette (vaping) et que cela l’aide à arrêter de fumer et à rester non-fumeuse, elle doit être soutenue dans cette démarche. Si une femme est complètement passée au vapotage et ne fume plus du tout, elle doit être enregistrée comme non-fumeuse. Sur la base des preuves disponibles sur la sécurité de l’e-cigarette, il n’y a aucune raison de croire que l’utilisation d’une e-cigarette a un quelconque effet négatif sur l’allaitement.”


London Fire Brigade : “Smoking is the number one cause of fatal fires and one of the top causes of accidental fires in the home. …Fire chiefs now urge smokers to take up vaping to reduce the risk. Our message is simple: Quit smoking or risk dying in a fire. We would urge you to stop smoking completely, but fully appreciate this is your decision. If you still need that nicotine fix, vaping is a much safer alternative. …We have not had any reports of injuries or deaths caused by e-cigarettes.” [NOTE: (1) In the USA, smoking causes 18,100 residential fires and 590 fire deaths every year, (2) Li-ion battery fire risks e-cigarettes are the same as cell phones, laptops, and portable battery chargers.]

“Le tabagisme est la première cause d’incendies mortels et l’une des principales causes d’incendies accidentels dans les foyers. …Les chefs des pompiers invitent maintenant les fumeurs à se mettre au vapotage pour réduire les risques. Notre message est simple : Arrêtez de fumer ou risquez de mourir dans un incendie. Nous vous invitons à arrêter complètement de fumer, mais nous sommes conscients que cette décision vous appartient. Si vous avez toujours besoin de votre dose de nicotine, le vapotage est une alternative beaucoup plus sûre. …Nous n’avons eu aucun rapport de blessures ou de décès causés par les e-cigarettes.” [NOTE : (1) Aux États-Unis, le tabagisme est à l’origine de 18 100 incendies résidentiels et de 590 décès par incendie chaque année, (2) Les risques d’incendie liés aux batteries Li-ion des e-cigarettes sont les mêmes que ceux des téléphones portables, des ordinateurs portables et des chargeurs de batterie portables].


UK National Fire Chiefs Council : “There are an estimated 2.9 million adult vapers in Britain, almost all of whom are smokers and ex-smokers. In March 2016, it was reported that there were 113 fires caused by e-cigarettes in three years. Incident Recording System (IRS) data shows that there have been over 16,000 smoking-related fires over the same period. These figures indicate the higher risks associated with smoking. An expert independent evidence review published by Public Health England concluded that vaping devices are significantly less harmful to health than cigarettes and have the potential to help smokers quit smoking.” [NOTE: All Li-ion batteries have a small fire risk; not just e-cigarettes.]

“On estime à 2,9 millions le nombre de vapoteurs adultes en Grande-Bretagne, dont la quasi-totalité sont des fumeurs et des ex-fumeurs. En mars 2016, il a été signalé qu’il y avait eu 113 incendies causés par des e-cigarettes en trois ans. Les données du système d’enregistrement des incidents (IRS) montrent qu’il y a eu plus de 16 000 incendies liés au tabagisme sur la même période. Ces chiffres indiquent les risques plus élevés associés au tabagisme. Un examen des preuves par des experts indépendants publié par Public Health England a conclu que les dispositifs de vapotage sont nettement moins nocifs pour la santé que les cigarettes et qu’ils ont le potentiel d’aider les fumeurs à arrêter de fumer.” [NOTE : Toutes les batteries Li-ion présentent un petit risque d’incendie ; pas seulement les e-cigarettes].


National Health Service Scotland consensus statement on e-cigarettes : “Smoking kills. Helping people to stop smoking completely is our priority. …There is now agreement based on the current evidence that vaping e-cigarettes is definitely less harmful than smoking tobacco.”

“Le tabagisme tue. Aider les gens à arrêter complètement de fumer est notre priorité. …On s’accorde désormais, sur la base des preuves actuelles, à dire que fumer des e-cigarettes est définitivement moins nocif que de fumer du tabac.”


Health Information and Quality Authority (HIQA), Ireland : “Half of smokers in Ireland report making at least one quit attempt every year. The most popular cessation method is unassisted quitting (50%) followed by e-cigarettes (29%) and nicotine replacement therapy (12%). …While toxic chemicals may be present in e-cigarette vapour, they are at a lower concentration than in cigarette smoke. …Risk to bystanders from ‘passive vaping’ appears to be very low.”

“La moitié des fumeurs irlandais déclarent faire au moins une tentative d’arrêt chaque année. La méthode d’arrêt la plus populaire est l’arrêt sans aide (50 %), suivie par les e-cigarettes (29 %) et les substituts nicotiniques (12 %). …Bien que des produits chimiques toxiques puissent être présents dans la vapeur des e-cigarettes, leur concentration est plus faible que dans la fumée de cigarette. …Le risque que représente le “vapotage passif” pour les passants semble très faible.”


New Zealand Ministry of Health : “The Ministry considers vaping products could disrupt inequities and contribute to Smokefree 2025. The evidence on vaping products indicates they carry much less risk than smoking cigarettes but are not risk free. Evidence is growing that vaping can help people to quit smoking. There is no international evidence that vaping products are undermining the long-term decline in cigarette smoking among adults and youth, and may in fact be contributing to it.”

“Le ministère considère que les produits de vapotage pourraient mettre fin aux inégalités et contribuer à la réalisation de l’initiative “Smokefree 2025″. Les données sur les produits du vapotage indiquent qu’ils comportent beaucoup moins de risques que les cigarettes, mais qu’ils ne sont pas sans risque. Il est de plus en plus évident que le vapotage peut aider les gens à arrêter de fumer. Il n’existe aucune preuve internationale que les produits du vapotage sapent le déclin à long terme du tabagisme chez les adultes et les jeunes, et peuvent en fait y contribuer.”


Cancer Society of New Zealand : “E-cigarettes may help reduce smoking prevalence – and achieve the Smokefree goal – if they act as an effective aid to quitting completely, particularly as they have a high degree of acceptability as a quit tool amongst smokers… The Cancer Society of New Zealand supports the cautious implementation of legislation to encourage e-cigarette use to help smokers stop smoking.”

“Les e-cigarettes peuvent contribuer à réduire la prévalence du tabagisme – et à atteindre l’objectif Smokefree – si elles agissent comme une aide efficace pour arrêter complètement de fumer, en particulier parce qu’elles ont un degré élevé d’acceptabilité comme outil d’arrêt parmi les fumeurs… La Société du cancer de Nouvelle-Zélande soutient la mise en œuvre prudente de la législation visant à encourager l’utilisation des e-cigarettes pour aider les fumeurs à arrêter de fumer.”


NZ Heart Foundation : “While e-cigarettes are not 100% harm free, they are substantially (up to 95%) less harmful than traditional smoking. …There is no doubt that smokers who switch to vaping dramatically reduce the risk to their health. There is no evidence that vaping acts as a gateway to smoking… While vaping has increased in popularity in New Zealand, regular use among adults is largely by current and ex-smokers. The same goes for vaping among teenagers.”

“Bien que les e-cigarettes ne soient pas 100 % sans danger, elles sont considérablement (jusqu’à 95 %) moins nocives que le tabagisme traditionnel. …Il ne fait aucun doute que les fumeurs qui passent au vapotage réduisent considérablement les risques pour leur santé. Rien ne prouve que le vapotage soit une porte d’entrée vers le tabagisme… Bien que le vapotage ait gagné en popularité en Nouvelle-Zélande, son utilisation régulière chez les adultes est surtout le fait d’anciens fumeurs ou de fumeurs actuels. Il en va de même pour le vapotage chez les adolescents.”


Asthma & Respiratory Foundation NZ : “The Foundation acknowledges that the use of e-cigarettes as part of a wraparound smoking cessation programme may assist some people. …The Foundation does recognise that for some current smokers of traditional cigarettes who have struggled to quit using current smoking cessation aids, the use of e-cigarettes or vaping products may help.”

“La Fondation reconnaît que l’utilisation d’e-cigarettes dans le cadre d’un programme global de sevrage tabagique peut aider certaines personnes. …La Fondation reconnaît que pour certains fumeurs actuels de cigarettes traditionnelles qui ont eu du mal à arrêter en utilisant les aides actuelles au sevrage tabagique, l’utilisation d’e-cigarettes ou de produits de vapotage peut aider.”


Royal Australian & New Zealand College of Psychiatrists (RANZCP) : “Research in Australia shows that 70% of people with schizophrenia and 61% of people with bipolar disorder smoke compared to 16% of those without mental illness. …RANZCP recognises the potential harm reduction benefits presented by e-cigarettes and vaporisers for people living with mental illness, and the need for legislative reform for these to be realised. The RANZCP therefore recommends: Exemption of nicotine-containing e-cigarettes and vaporisers from the restrictions imposed under the Poisons Standard so that they may be subject to stringent and suitable regulations as consumer products [and] lower rates of taxation for e-cigarettes and vaporisers compared to smokable tobacco products to ensure affordability for low-income smokers, and to provide a financial incentive to switch.”

“La recherche en Australie montre que 70% des personnes atteintes de schizophrénie et 61% des personnes atteintes de troubles bipolaires fument, contre 16% des personnes sans maladie mentale. …Le RANZCP reconnaît les avantages potentiels de réduction des risques présentés par les e-cigarettes et les vaporisateurs pour les personnes vivant avec une maladie mentale, et la nécessité d’une réforme législative pour que ceux-ci soient réalisés. Le RANZCP recommande donc : L’exemption des e-cigarettes et des vaporisateurs contenant de la nicotine des restrictions imposées par la norme sur les poisons afin qu’ils puissent être soumis à des réglementations strictes et appropriées en tant que produits de consommation [et] des taux de taxation plus faibles pour les e-cigarettes et les vaporisateurs par rapport aux produits du tabac fumables afin de garantir l’accessibilité financière pour les fumeurs à faible revenu, et de fournir une incitation financière à changer.”


Drug and Alcohol Nurses of Australasia : “People with drug and alcohol dependence have high smoking rates [and] are more likely to die from a tobacco-related disease than from their primary drug problem. E-cigarettes are battery-operated devices that heat a liquid solution, which may or may not contain nicotine into a vapour for inhalation, simulating the behavioural and sensory aspects of smoking, and they are currently seen as a legitimate form of tobacco harm reduction.”

“Les personnes dépendantes de la drogue et de l’alcool ont un taux de tabagisme élevé [et] sont plus susceptibles de mourir d’une maladie liée au tabac que de leur principal problème de drogue. Les e-cigarettes sont des appareils à piles qui chauffent une solution liquide, contenant ou non de la nicotine, pour en faire une vapeur à inhaler, simulant les aspects comportementaux et sensoriels du tabagisme, et elles sont actuellement considérées comme une forme légitime de réduction des méfaits du tabac.”


Royal Australian College of Physicians : “The RACP acknowledges that e-cigarettes may have a potential role in tobacco harm reduction and smoking cessation for smokers unable or unwilling to quit.”

“Le RACP reconnaît que les e-cigarettes peuvent avoir un rôle potentiel dans la réduction des méfaits du tabac et le sevrage tabagique pour les fumeurs qui ne peuvent ou ne veulent pas arrêter.”


Royal Australian College of General Practitioners : “E-cigarettes can relieve cravings and symptoms of nicotine withdrawal as well as simulating the behavioural and sensory aspects of smoking. …It is reasonable to conclude that if used as a substitute rather than an addition, e-cigarettes are much less harmful than continuing to smoke.”

“Les e-cigarettes peuvent soulager les envies et les symptômes de manque de nicotine, tout en simulant les aspects comportementaux et sensoriels du tabagisme. …Il est raisonnable de conclure que si elles sont utilisées comme un substitut plutôt qu’un ajout, les e-cigarettes sont beaucoup moins nocives que de continuer à fumer.”


European Commission Directorate-General, Health & Consumer Protection : “In recent decades, the use of snus in Sweden has increased while the number of smokers in this country has decreased. …There is general agreement that the use of moist snuff is less dangerous than tobacco smoking. …It is undeniable that, for an individual, substitution of tobacco smoking by the use of moist snuff [“snus”] would decrease the incidence of tobacco related diseases.”

“Au cours des dernières décennies, l’utilisation du snus en Suède a augmenté alors que le nombre de fumeurs dans ce pays a diminué. …Il est généralement admis que l’utilisation du tabac à priser humide est moins dangereuse que le tabagisme. …Il est indéniable que, pour un individu, le remplacement du tabagisme par l’utilisation du tabac à priser humide [“snus”] réduirait l’incidence des maladies liées au tabac.”


German Federal Institute for Risk Assessment : “According to current knowledge, e-cigarettes are less harmful than conventional tobacco products when used as intended.”

“Selon les connaissances actuelles, les e-cigarettes sont moins nocives que les produits du tabac classiques lorsqu’elles sont utilisées comme prévu.”


French National Academy of Medicine : “It is established that the vaporette is less dangerous than the cigarette… It is therefore preferable for a smoker to vape. Since 2016, the High Authority for Health (HAS) considers it ‘as an aid to stop or reduce the consumption of tobacco by smokers.’ Santé Publique France indicates that at least 700,000 [French] smokers have quit using electronic cigarettes. …Smokers who were about to switch to vaporizing instead of tobacco should not hesitate…”

“Il est établi que la vaporette est moins dangereuse que la cigarette… Il est donc préférable pour un fumeur de vapoter”. Depuis 2016, la Haute Autorité de santé (HAS) la considère “comme une aide à l’arrêt ou à la réduction de la consommation de tabac par les fumeurs. Santé Publique France indique qu’au moins 700 000 fumeurs [français] ont arrêté de fumer grâce aux cigarettes électroniques. …Les fumeurs qui étaient sur le point de passer au vapotage à la place du tabac ne devraient pas hésiter…”


Institut National du Cancer, France : “The e-cigarette …is not a tobacco product. …The irritant and/or toxic effects of the components of the e-cigarette [vapor] are significantly lower than those of tobacco [smoke]. Tobacco-related cancers are caused by many carcinogenic substances [in tobacco smoke]…Carbon monoxide and fine particles produced by smoke are the main culprits of cardiovascular disease…Solid particles present in that smoke play an important role in the occurrence of respiratory failure. These products do not exist at significant levels in the “vapor” of e-cigarettes. A significant reduction in cancer risks is therefore expected in tobacco smokers who switch to e-cigarettes. …We must assess the benefit-risk balance between this device and cigarettes which are the cause of 75,000 deaths each year in France.”

“L’e-cigarette …n’est pas un produit du tabac. …Les effets irritants et/ou toxiques des composants de l’e-cigarette [vapeur] sont nettement inférieurs à ceux du tabac [fumée]. Les cancers liés au tabac sont causés par de nombreuses substances cancérigènes [dans la fumée du tabac]… Le monoxyde de carbone et les particules fines produites par la fumée sont les principaux responsables des maladies cardiovasculaires… Les particules solides présentes dans cette fumée jouent un rôle important dans l’apparition de l’insuffisance respiratoire. Ces produits n’existent pas à des niveaux significatifs dans la “vapeur” des e-cigarettes. Une réduction significative des risques de cancer est donc attendue chez les fumeurs de tabac qui passent à l’e-cigarette. …Il faut évaluer la balance bénéfices-risques entre ce dispositif et la cigarette qui est à l’origine de 75 000 décès chaque année en France.”


French High Council for Public Health : “E-cigarettes can be considered a smoking cessation aid for smokers who would like to completely break their habit. [They] are a tool for reducing the risks of smoking.”

“Les e-cigarettes peuvent être considérées comme une aide au sevrage tabagique pour les fumeurs qui souhaitent se défaire complètement de leur habitude. [Elles] sont un outil permettant de réduire les risques liés au tabagisme. “


French National Academy of Pharmacy : “The World Health Organization’s [anti-e-cigarette] position is incomprehensible. Tobacco is responsible for 73,000 deaths in France. The e-cigarette helps people quit smoking. Its components are obviously less harmful than tobacco.” [NOTE: This is a Tweet from the Académie Nationale de Pharmacie. Not an official position statement.]

“La position [anti-e-cigarette] de l’Organisation mondiale de la santé est incompréhensible. Le tabac est responsable de 73 000 décès en France. L’e-cigarette aide les gens à arrêter de fumer. Ses composants sont évidemment moins nocifs que le tabac.” [NOTE : Il s’agit d’un tweet de l’Académie Nationale de Pharmacie. Il ne s’agit pas d’une prise de position officielle].


US National Academies of Sciences, Engineering and Medicine : “While e-cigarettes are not without health risks, they are likely to be far less harmful than combustible tobacco cigarettes. There is substantial evidence that… exposure to potentially toxic substances from e-cigarettes is significantly lower compared with combustible tobacco cigarettes.”

“Bien que les e-cigarettes ne soient pas sans risques pour la santé, elles sont susceptibles d’être beaucoup moins nocives que les cigarettes de tabac combustibles. Il existe des preuves substantielles que… l’exposition à des substances potentiellement toxiques provenant des e-cigarettes est nettement inférieure à celle des cigarettes à base de tabac combustible.”


organisations

US Food & Drug Administration : “Make no mistake. We see the possibility for ENDS products like e-cigarettes [nicotine vapes] to provide a potentially less harmful alternative for currently addicted individual adult smokers who still want to get access to satisfying levels of nicotine without many of the harmful effects that come with the combustion of tobacco.” So far, the FDA has authorized 9 safer nicotine alternatives as “appropriate for the protection of public health,” thus accepting and validating the public health concept of Tobacco Harm Reduction (THR):
● 8 ultra-low nitrosamine (low carcinogen) tobacco “snus” products; the maker is now authorized to tell customers, “Using [this product] instead of cigarettes puts you at a lower risk of mouth cancer, heart disease, lung cancer, stroke, emphysema, and chronic bronchitis.”
● 1 heated tobacco product; the maker is now authorized to tell customers, “Switching completely from conventional cigarettes to [this product] significantly reduces your body’s exposure to harmful or potentially harmful chemicals.”

” Ne vous méprenez pas. Nous voyons la possibilité pour les produits ENDS comme les e-cigarettes [vapes à la nicotine] de fournir une alternative potentiellement moins nocive pour les fumeurs adultes individuels actuellement dépendants qui veulent toujours avoir accès à des niveaux satisfaisants de nicotine sans les nombreux effets nocifs qui accompagnent la combustion du tabac.” Jusqu’à présent, la FDA a autorisé 9 alternatives nicotiniques plus sûres comme ” appropriées pour la protection de la santé publique “, acceptant et validant ainsi le concept de santé publique de la réduction des méfaits du tabac (RDT) :
● 8 produits de tabac “snus” à ultra-faible teneur en nitrosamine (faible teneur en carcinogènes) ; le fabricant est désormais autorisé à dire aux clients : “En utilisant [ce produit] à la place des cigarettes, vous courez moins de risques de cancer de la bouche, de maladies cardiaques, de cancer du poumon, d’accident vasculaire cérébral, d’emphysème et de bronchite chronique.”
● 1 produit du tabac chauffé ; le fabricant est désormais autorisé à dire aux clients : “Passer complètement des cigarettes classiques à [ce produit] réduit considérablement l’exposition de votre corps à des produits chimiques nocifs ou potentiellement nocifs.”


organisations

US Centers for Disease Control : “E-cigarettes expose users to fewer harmful chemicals than burned cigarettes.” “E-cigarettes have the potential to benefit adult smokers who are not pregnant if used as a complete substitute for regular cigarettes and other smoked tobacco products.”

“Les e-cigarettes exposent les utilisateurs à moins de produits chimiques nocifs que les cigarettes brûlées.” “Les e-cigarettes ont le potentiel de bénéficier aux fumeuses adultes qui ne sont pas enceintes si elles sont utilisées comme un substitut complet aux cigarettes ordinaires et aux autres produits du tabac fumés.”


organisations

US Substance Abuse and Mental Health Services Administration : “E-cigarettes may help non-pregnant smokers if used as a complete substitute for all cigarettes.”

“Les e-cigarettes peuvent aider les fumeuses non enceintes si elles sont utilisées comme un substitut complet de toutes les cigarettes.”


organisations

American Cancer Society : “Based on currently available evidence, using current generation e-cigarettes is less harmful than smoking cigarettes.” [NOTE: This was the official statement from 2018-2019. As of November 2019, ACS no longer recommends e-cigarettes as a smoking cessation tool. Their stated reason for this change was “e-cigarette use by young people.” Yet their new statement still says, “former smokers now using e-cigarettes should not revert to smoking.” So, obviously, ecigs are LESS HARMFUL.]

“Sur la base des preuves actuellement disponibles, l’utilisation des e-cigarettes de génération actuelle est moins nocive que de fumer des cigarettes.” [NOTE : Il s’agissait de la déclaration officielle de 2018-2019. Depuis novembre 2019, l’ACS ne recommande plus les e-cigarettes comme outil de sevrage tabagique. Leur raison déclarée pour ce changement était “l’utilisation des e-cigarettes par les jeunes”. Pourtant, leur nouvelle déclaration dit toujours que “les anciens fumeurs qui utilisent maintenant des e-cigarettes ne devraient pas revenir à la cigarette.” Donc, de toute évidence, les ecigs sont MOINS DANGEREUSES].


organisations

American Heart Association : “Participants who vaped exclusively showed a similar inflammatory and oxidative stress profile as people who did not smoke cigarettes or use e-cigarettes. …Compared to participants who smoked exclusively, those who vaped exclusively had significantly lower levels of almost all inflammatory and oxidative stress biomarkers.”

“Les participants qui vapotaient exclusivement présentaient un profil de stress inflammatoire et oxydatif similaire à celui des personnes qui ne fumaient pas de cigarettes ou n’utilisaient pas d’e-cigarettes. …Par rapport aux participants qui fumaient exclusivement, ceux qui vapotaient exclusivement présentaient des niveaux significativement plus faibles de presque tous les biomarqueurs d’inflammation et de stress oxydatif.”


organisations

American Association of Public Health Physicians : “Smoke-free tobacco/nicotine products, as available on the American market, while not risk-free, carry substantially less risk of death and may be easier to quit than cigarettes. …Smokers who have tried, but failed to quit using medical guidance and pharmaceutical products, and smokers unable or uninterested in quitting, should consider switching to a less hazardous smoke-free tobacco/nicotine product for as long as they feel the need. Such products include pharmaceutical Nicotine Replacement Therapy (NRT) products used, off-label, on a long term basis, electronic “e” cigarettes, dissolvables (sticks, strips and orbs), snus, other forms of moist snuff, and chewing tobacco.”

“Les produits sans tabac ni nicotine, tels qu’ils sont disponibles sur le marché américain, bien qu’ils ne soient pas sans risque, présentent un risque de décès nettement inférieur et peuvent être plus faciles à arrêter que les cigarettes. …Les fumeurs qui ont essayé, sans succès, d’arrêter de fumer en utilisant des conseils médicaux et des produits pharmaceutiques, ainsi que les fumeurs qui ne peuvent pas ou ne veulent pas arrêter de fumer, devraient envisager de passer à un produit sans tabac ni nicotine moins dangereux aussi longtemps qu’ils en ressentent le besoin. Ces produits comprennent les produits pharmaceutiques de remplacement de la nicotine (TRN) utilisés, hors indication, à long terme, les cigarettes électroniques “e”, les produits dissolvables (bâtonnets, bandes et orbes), le snus, d’autres formes de tabac à priser humide et le tabac à mâcher.”


organisations

American Academy of Otolaryngology-Head and Neck Surgery : “E-cigarettes may possibly help adult tobacco users to transition from traditional combustible cigarettes and oral tobacco to less harmful vapor products to satisfy their nicotine addiction.”

“Les e-cigarettes peuvent éventuellement aider les fumeurs adultes à passer des cigarettes combustibles traditionnelles et du tabac oral à des produits à vapeur moins nocifs pour satisfaire leur dépendance à la nicotine.”


US Campaign for Tobacco-Free Kids : “E-cigarettes could benefit public health if they help significantly reduce the number of people who use combustible cigarettes and die of tobacco-related disease.”

“Les e-cigarettes pourraient être bénéfiques pour la santé publique si elles contribuent à réduire considérablement le nombre de personnes qui utilisent des cigarettes combustibles et meurent de maladies liées au tabac.”


organisations

US Truth Initiative : “Researchers from Truth Initiative reviewed 686 peer-reviewed studies [and determined that] e-cigarettes pose substantially less harm than traditional cigarettes. …Overall, e-cigarettes expose users to fewer toxins than cigarettes, and cigarette smokers who switched to e-cigarettes had reduced blood pressure and improved lung function.”

“Les chercheurs de Truth Initiative ont examiné 686 études évaluées par des pairs [et ont déterminé que] les e-cigarettes sont nettement moins nocives que les cigarettes traditionnelles. …Dans l’ensemble, les e-cigarettes exposent les utilisateurs à moins de toxines que les cigarettes, et les fumeurs de cigarettes qui sont passés aux e-cigarettes ont vu leur tension artérielle diminuer et leur fonction pulmonaire s’améliorer.”


Government of Canada : “Vaping is less harmful than smoking. Completely replacing cigarette smoking with vaping will reduce your exposure to harmful chemicals. There are short-term general health improvements if you completely switch from smoking cigarettes to vaping products.”

“Le vapotage est moins nocif que la cigarette. En remplaçant complètement la cigarette par le vapotage, vous réduisez votre exposition aux produits chimiques nocifs. Il y a des améliorations de la santé générale à court terme si vous passez complètement de la cigarette aux produits à fumer.”


organisations

Canadian Heart & Stroke Foundation : “Emerging evidence demonstrates that e-cigarettes are less harmful than conventional cigarettes. Through the legalization of e-cigarettes containing nicotine, there is improved access to e-cigarettes for current smokers, therefore allowing adults more choice around alternative methods of nicotine intake and/or tobacco cessation. …Those unable to quit smoking would be better off using e-cigarettes over the long-term, rather than continuing to smoke regular cigarettes.”

“Des preuves émergentes démontrent que les e-cigarettes sont moins nocives que les cigarettes classiques. Grâce à la légalisation des e-cigarettes contenant de la nicotine, l’accès aux e-cigarettes est amélioré pour les fumeurs actuels, ce qui permet aux adultes d’avoir plus de choix quant aux méthodes alternatives d’apport en nicotine et/ou de sevrage tabagique. …Les personnes incapables d’arrêter de fumer auraient intérêt à utiliser les e-cigarettes à long terme, plutôt que de continuer à fumer des cigarettes ordinaires.”


organisations

Canadian Cancer Society : “If you are a smoker who has tried but not succeeded with other quitting methods, you would be better off, from a health perspective, to use e-cigarettes if it helps you stay off conventional cigarettes… Research so far shows that to get the comparative health benefit of using e-cigarettes (that is, the lesser harm caused by e-cigarettes compared to the greater harm cause by conventional cigarettes), you should completely stop smoking conventional cigarettes.”

“Si vous êtes un fumeur qui a essayé mais n’a pas réussi avec d’autres méthodes d’arrêt, vous auriez intérêt, du point de vue de la santé, à utiliser des e-cigarettes si cela vous aide à ne pas fumer de cigarettes conventionnelles… Les recherches montrent jusqu’à présent que pour obtenir le bénéfice comparatif pour la santé de l’utilisation des e-cigarettes (c’est-à-dire le moindre dommage causé par les e-cigarettes par rapport au plus grand dommage causé par les cigarettes conventionnelles), vous devriez arrêter complètement de fumer des cigarettes conventionnelles.”


Canadian Lung Health Foundation : “If you don’t smoke, don’t start vaping… If you do smoke, switching completely to e-cigarettes may significantly reduce your exposure to toxic chemicals and carcinogens.”

“Si vous ne fumez pas, ne vous mettez pas à vapoter… Si vous fumez, passer complètement aux e-cigarettes peut réduire considérablement votre exposition aux produits chimiques toxiques et aux substances cancérigènes.”


Consejo de Ministros de la República Oriental del Uruguay [Uruguayan Council of Ministries] : “There are electronic devices for the administration of nicotine that use a technology by which dry tobacco is heated, with respect to which there are scientific data that indicate that they result in less exposure of users to toxic substances associated with traditional tobacco consumption.”

“Il existe des dispositifs électroniques pour l’administration de nicotine qui utilisent une technologie par laquelle le tabac sec est chauffé, à l’égard desquels il existe des données scientifiques qui indiquent qu’ils entraînent une moindre exposition des utilisateurs aux substances toxiques associées à la consommation traditionnelle de tabac.”


Source.


Rédac de Oneshot

La Rédaction de Oneshot Media vous propose tous les jours un contenu exclusif ! Actualités, tests produits, décryptages, tutoriels... Rien n'échappe à la Rédaction pour que rien ne vous échappe.

Pas de commentaires
Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.