Que faisons-nous ?

Depuis 2015, Oneshot Media est le média numérique de la cigarette électronique. L’aventure Oneshot Media a commencé avec les lives YouTube, s’est poursuivie sur le site sur lequel vous vous trouvez mais aussi en version papier avec le magazine Oneshot.

Chaque jour Oneshot Media vous connecte au monde de la cigarette électronique à travers les actualités vape nationales et internationales mais aussi grâce aux revues qui vous permettent de mieux choisir vos e-cigarettes. Grâce à nos partenaires, nous vous proposons également des tests d’e-liquides et la couverture digitale d’évènements spécialisés.

Dédiés aux vapoteurs débutants mais aussi aux experts et aux professionnels du secteur, Oneshot Media œuvre chaque jour pour vous tenir informés de toutes les facettes de la cigarette électronique.

Accueil / Actualité  / Pays-Bas : Les arômes interdits en juillet 2022
Pays-Bas arômes

Comme nous vous l’avions annoncé il y a quelques mois et à de multiples reprises (notamment ici et), les Pays-Bas ont déclaré la guerre à la vape et viennent de franchir un pas de plus vers l’interdiction des arômes puisque ceux-ci seront officiellement interdits à partir du 1er juillet 2022.

Le ministère de la santé des Pays-Bas décide que les arômes des e-liquides seront interdits à partir du 1er juillet 2022

Selon une annonce faire par le ministère de la santé néerlandais, les arômes pour e-liquides seront interdits à compter du 1er juillet 2022. Lorsque cette interdiction sera entrée en vigueur, seuls les arômes tabac seront disponibles pour les e-liquides alimentant les e-cigarettes.

Cette décision est justifiée par le ministère de la Santé, par le fait de vouloir protéger les jeunes d’une passerelle vers le tabac. « Pour y parvenir, nous devons maintenant faire ce que nous pouvons pour faire en sorte que le plus grand nombre possible d’enfants grandissent dans un environnement sans fumée et sans tabac. Et cet environnement doit également être exempt de nouveau tabac et de produits connexes tels que les cigarettes électroniques aux saveurs différentes autant que possible. Parce que les jeunes en particulier sont plus susceptibles de commencer à utiliser la cigarette électronique à cause de ces saveurs exotiques. C’est pourquoi nous mettons un terme à cela. », a déclaré le secrétaire d’État néerlandais à la santé Paul Blokhuis.

Une décision qui va à contresens de l’opinion publique et des preuves scientifiques

Dans le cadre du processus législatif néerlandais, une consultation publique avait été lancée demandant à la population si elle était d’accord avec cette interdiction avant le 2 février 2021. Les Pays bas ont reçu le plus grand nombre de réponses jamais recueillies lors d’une consultation publique sur les questions de santé. 746 ( soit 98,54% ) sur les 757 réponses enregistrées ont rejetés l’interdiction. Ces résultats confirmait un sondage réalisé par le quotidien néerlandais AD, réalisé en juin 2020, où 55% des 15 000 participants rejetaient cette interdiction.

D’après l’étude de l’Institut TRIMBOS, sur laquelle se base le gouvernement néerlandais : il y a de plus en plus d’indications que l’e-cigarette est un tremplin vers les cigarettes au tabac : les jeunes trouvent les nombreuses saveurs particulièrement attrayantes. De plus, le produit est facilement disponible et relativement bon marché.

Pays-Bas arômes inserm

En France, deux 2 études démontrent totalement l’inverse. Selon une étude publiée en 2018, l’Observatoire français sur les drogues et toxicomanies (OFDT) : La vape réduirait les prédispositions à fumer chez les jeunes. Plus récemment L’INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médicale) donnait le résultat d’une étude montrant une réduction de 42% du risque d’être fumeur quotidien à 18 ans pour ceux qui ont essayé le vapotage avant d’avoir jamais fumé par rapport à ceux qui ont expérimenté en premier la cigarette.

Aux États-Unis, une étude publiée en 2018 démontre que les arômes contenus dans les e-liquides jouent un rôle essentiel dans le sevrage tabagique en passant à la vape.

En Italie, Riccardo Polosa, fondateur du Centre de recherche sur le tabac précise quant à lui que « La suppression des arômes n’aura pas d’incidence sur les taux d’utilisation d’une e-cigarette chez les jeunes. Mais cela réduira certainement le nombre d’options disponibles pour les adultes qui cherchent à arrêter de fumer pour de bon et trouvent les e-cigs aromatisées efficaces ».


Compte tenu de la position prise par les Pays-Bas, la bataille pour la révision de la directive sur les produits du tabac (TPD) s’annonce particulièrement compliquée, puisque la volonté de réglementer la vape au niveau européen par l’instauration d’une taxe spécifique au vapotage et une interdiction des arômes sont des éléments de langage de plus en plus courant dans la bouche des dirigeants européens.


Rédac de Oneshot

La Rédaction de Oneshot Media vous propose tous les jours un contenu exclusif ! Actualités, tests produits, décryptages, tutoriels... Rien n'échappe à la Rédaction pour que rien ne vous échappe.

Pas de commentaires
Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.