Que faisons-nous ?

Depuis 2015, Oneshot Media est le média numérique de la cigarette électronique. L’aventure Oneshot Media a commencé avec les lives YouTube, s’est poursuivie sur le site sur lequel vous vous trouvez mais aussi en version papier avec le magazine Oneshot.

Chaque jour Oneshot Media vous connecte au monde de la cigarette électronique à travers les actualités vape nationales et internationales mais aussi grâce aux revues qui vous permettent de mieux choisir vos e-cigarettes. Grâce à nos partenaires, nous vous proposons également des tests d’e-liquides et la couverture digitale d’évènements spécialisés.

Dédiés aux vapoteurs débutants mais aussi aux experts et aux professionnels du secteur, Oneshot Media œuvre chaque jour pour vous tenir informés de toutes les facettes de la cigarette électronique.

PIPELINE-Store
Accueil / Actualité  / Joe Biden et la vape

À l’heure où nous écrivons ces lignes, il est à peu près certain que Joe Biden sera élu en tant que prochain président des États-Unis et ce n’est pas une bonne nouvelle pour la vape.
Si l’administration Trump ne laissera pas un souvenir impérissable au monde de la vape, notamment par sa gestion catastrophique de la série d’intoxications à l’acétate de vitamine E, le sort que pourrait lui réserver l’administration Biden pourrait être bien pire.

Biden un vieux briscard de la politique américaine

Biden et la vape

Joe Biden, 77 ans, est un démocrate qui arpente les couloirs des hautes institutions de Washington comme le congrès ou la Maison Blanche depuis 1973. En tant que sénateur du Delaware jusqu’en 2009, il effectuera 7 mandats (qui sont de 6 ans). S’en suivra son accession à la vice-présidence du pays, et ce pendant 8 ans, au côté de Barack Obama, avec qui il s’était présenté en tant que colistier. En 2019 il remporte la primaire démocrate, lui permettant alors de porter les couleurs de la gauche aux élections présidentielles de 2020, se tenant actuellement. Politiquement, il se situe plutôt à droite au sein du parti démocrate, ce qui en fait l’équivalent d’un centriste en France.

Une future administration Biden bien marquée anti vape

Biden et la vape

En janvier 2020, alors que la primaire démocrate battait son plein, et que les États-Unis se remettaient doucement de la série d’intoxications à l’acétate de vitamine E du scandale des liquides frelatés, Joe Biden, tout comme son adversaire Bernie Sanders, déclarait vouloir mettre un terme à l’industrie de la vape dans le pays, se reposant sur un manque de législation.
Lors d’un meeting à Des Moines dans l’Iowa, en janvier 2020, Biden a déclaré qu’il doit y avoir « des données scientifiques sérieuses pour savoir s’il présente ou non des potentialités de dommages à long terme sur les poumons et qu’il cause la mort avant que nous l’autorisions à être vendu »

Toujours au mois de janvier 2020, lors d’un meeting à Grinnel dans l’Iowa, Biden est interpellé par un membre de l’assistance : « Ma question concerne l’industrie de la vape. Au cours des derniers mois, l’administration Trump a réfléchi à des propositions de réglementation et vient de publier un plan beaucoup plus restreint qui vise uniquement les produits les plus populaires auprès des jeunes et qui ne touchera pas les petites entreprises. Ma question est la suivante : avez-vous rencontré des propriétaires de petites entreprises dans ce domaine pour voir comment ces règlements les affectent ou comment ils pensent que nous devrions nous y prendre afin d’empêcher les jeunes d’avoir accès à ces produits ? »
La réponse donnée par Biden fait froid dans le dos : « je n’ai rencontré aucun des petits commerçants qui vendent des produits de la vape. Mais je vais vous dire une chose, tout le monde sait qui est Donald Trump, et nous devons lui faire savoir qui nous sommes. Et je choisis la science plutôt que la fiction. Et donc, si la science a démontré que le vapotage fait de gros dégâts, alors je me fiche de ce qu’elle fait à un petit entrepreneur qui vend ce genre de produit. Si cela endommage les poumons, si cela cause le genre de dommage qui est rapporté par certaines études. S’il s’avère que c’est le cas, je l’éliminerais. Je le ferais, je le poursuivrais avec acharnement. »

Ce manque de maitrise du sujet n’augure rien de bon pour l’avenir des vapoteurs américains, et de l’industrie de la vape déjà dévastée par un scandale dont elle n’est nullement la cause.

Biden et la vape

Sur le même ton, Kamala Harris, sénatrice de Californie, future vice-présidente, n’est pas non plus une amie de la vape. Elle a notamment été signataire avec une trentaine de ses collègues sénateurs d’un courrier adressé à la FDA, en janvier 2020, demandant instamment à cette institution d’interdire tous les arômes en matière de vape : « Nous sommes profondément déçus par le renversement brutal de l’administration Trump par rapport à son engagement du 11 septembre 2019 de vider le marché de toutes les cigarettes électroniques aromatisées sans tabac. Le 2 janvier 2020, la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a annoncé son intention de laisser sur le marché tous les systèmes de distribution électronique de nicotine (ENDS) aromatisés au tabac et au menthol et toutes les saveurs d’e-liquides pour les ENDS à «réservoir ouvert». . Ces produits n’ont pas fait l’objet d’un examen scientifique par la FDA de leur impact sur la santé publique. Les laisser sur le marché exposera des millions d’enfants au risque de dépendance. En tant que commissaire nouvellement confirmé de la FDA, vous avez la possibilité – et l’obligation – de prendre des mesures significatives pour faire face à la crise actuelle du vapotage chez les jeunes. La politique de conformité récemment annoncée par la FDA ne donne pas la priorité aux enfants, aux familles, et la santé publique avant les objections de l’industrie. Nous vous exhortons vivement à abandonner cette politique et à mettre en œuvre à la place la proposition que le président Trump et son administration ont promise en septembre. »


Il ne fait aucun doute que la vape américaine va vivre encore des heures sombres, qui seront pour la plupart des entreprises du secteur le coup de grâce. En ce qui concerne les vapoteurs, ils seront livrés sur un plateau à l’industrie du tabac ou à la pharmacie.


Rédac de Oneshot

Le compte de la rédaction de OneShot. Oui on passe notre temps à parler de vape sur ce site, mais parfois on parle d'autre chose. Des requins par exemple....

Pas de commentaires
Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.