vapecellar Levest Flavor-Hit Le-French-Liquide The-Fuu Pulp
Voir tous nos partenaires.

La VTA, premier avocat de la vape américaine

vta

La VTA, ou Vapor Technology Association est un organisme qui s’est donné pour mission de défendre l’ensemble du corps professionnel de la vape aux États-Unis. Son action se traduit par des actes de lobbying au niveau étatique et fédéral.

Les missions de la VTA

Les objectifs de la VTA sont ciblés de façon précise. Ce découpage peut paraître peu étoffé, mais il lui permet de ne pas s’éparpiller ni de se perdre dans du cas par cas.

  • Promouvoir une meilleure santé publique grâce à une réglementation intelligente et à des politiques publiques responsables ;
  • Transformer le débat public sur l’industrie de la vape et dissiper les informations faussées et trompeuses sur les produits du vapotage ;
  • Maintenir le marché de la vape ouvert et concurrentiel dans tous les domaines ;
  • Protéger les propriétaires de petites entreprises et leurs employés en assurant la viabilité à long terme de l’industrie du vapotage.

Son champ d’action au sein du monde politique

vta états

La VTA agit sur plusieurs niveaux. Tout d’abord au sein des états. En effet l’association est présente dans 43 états sur les 50 que compte le pays. Ce déploiement lui permet d’avoir un plaidoyer en faveur de la vape également répartie sur le territoire.

L’organisme agit également sur le plan national. Ce positionnement se traduit par une présence et un lobbying quotidien au sein du Congrès (équivalent de notre Assemblée nationale) à Washington. Ainsi la VTA s’est installée au cœur des décisions afin d’y défendre l’industrie de la vape.

Au niveau des différentes agences gouvernementales, la VTA exerce un contrôle de la remontée d’information grâce à une équipe d’experts. En effet le contrôle va permettre aux décideurs, notamment les députés, de pouvoir légiférer à partir d’informations non biaisées sur le sujet. Cette équipe apporte par ailleurs son expertise afin de conseiller les agences, notamment la FDA.

Ses actions coup de poing

porte voixQuand le conseil et le contrôle ne suffisent plus, la VTA est capable d’élever la voix. Par exemple, il y a quelques mois, l’association a intenté une action en justice contre la FDA afin de faire repousser la date limite d’enregistrement des e-liquides auprès de la FDA. En effet la date butoir de mai 2020 est jugée non seulement arbitraire, mais également impossible à tenir pour les petits fabricants, qui se verront après cette date, mis hors jeu par l’agence gouvernementale. D’autant que le cadre légal n’est toujours pas clairement défini.

Après la tempête médiatique que la vape américaine a subie depuis cet été, une action afin de rétablir la vérité au sein de l’opinion publique a été menée. En effet la VTA a déboursé la somme de 100 000 USD afin de passer une publicité de 30 secondes sur la chaîne Fox News.

La route est encore longue et semée d’embûches afin que les droits des professionnels de la vape, forte de ses 160 000 emplois dans l’ensemble du pays, soient respectés. Cependant la défense de cette industrie a, au travers de la Vapor Technology Association, un avocat disposant d’un champ d’action inédit dans cette industrie. Espérons que cela suffise à sauver la vape aux États-Unis, qui est attaquée de toute part.


Vapant depuis fin 2017, j’ai été happé dans cet univers sans même m’en rendre compte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.