Que faisons-nous ?

Depuis 2015, Oneshot Media est le média numérique de la cigarette électronique. L’aventure Oneshot Media a commencé avec les lives YouTube, s’est poursuivie sur le site sur lequel vous vous trouvez mais aussi en version papier avec le magazine Oneshot.

Chaque jour Oneshot Media vous connecte au monde de la cigarette électronique à travers les actualités vape nationales et internationales mais aussi grâce aux revues qui vous permettent de mieux choisir vos e-cigarettes. Grâce à nos partenaires, nous vous proposons également des tests d’e-liquides et la couverture digitale d’évènements spécialisés.

Dédiés aux vapoteurs débutants mais aussi aux experts et aux professionnels du secteur, Oneshot Media œuvre chaque jour pour vous tenir informés de toutes les facettes de la cigarette électronique.

Accueil / Interviews  / Vap Concept, Oneshot visite ton shop
Vap Concept

Jean-Philippe Riera est le créateur du réseau d’une trentaine de boutiques sous la marque Vap Concept. Entrepreneur discret, mais avec une longue et notable expertise dans la vape, il est aussi à la tête depuis quelques années de VAP’OR Distribution, grossiste en E-Liquides, matériel de vape et CBD. Il crée aussi avec la marque Vap’or, du matériel adapté aux vapoteurs débutants comme confirmés.
En route pour découvrir cet homme aux multiples casquettes et ses boutiques Vap Concept.

Cet article est issu du Magazine Oneshot #9


Comment es-tu entré dans la vape ?

J’ai connu la vape par ma sœur aînée fumeuse qui m’a parlé d’une cigarette électronique de marque « Edsylver » qui faisait de la pub à la radio à l’époque sur RMC. J’ai trouvé ce produit révolutionnaire et j’ai démarré en tant que commercial pour eux, il y a 10 ans.

Au début, nos clients étaient les pharmacies. Malheureusement, un an après et malgré les bonnes ventes de la cigarette électronique, l’ordre des pharmaciens, sous la pression de bigpharma, a stoppé les ventes de cette dernière en indiquant le motif « produit non référencé dans la liste des produits commercialisables en pharmacie » et c’était fini !

Par la suite, j’ai basculé dans la commercialisation de cigarettes jetables en bureau de tabac (Cigartex) !

Une année difficile, car les bureaux de tabac à cette époque ne croyaient pas du tout à ce dispositif qui était pour eux un effet de mode. Ils avaient aussi cette impression de se tirer une balle dans le pied.

C’est en 2013 que j’ai ouvert ma première boutique à Orange en association avec Cig Concept. Ce fut le début de l’aventure.

Avant de travailler dans la vape, tu te destinais plutôt à quelle carrière ?

Avant de travailler dans la vape, j’étais délégué pharmaceutique pour un grand laboratoire.

Pourquoi avoir ouvert une boutique ?

Je voulais participer à l’une des plus grandes innovations santé mondiale.

La boutique spécialisée est à ce jour le meilleur outil pour aider les gens à arrêter de fumer car nous avons du choix. Nous avons le temps d’accompagner les fumeurs vers l’arrêt du tabac, car nous pouvons et avons le temps de faire tester les saveurs, a contrario des buralistes.

Nous sommes leurs meilleures chances, évitant ainsi les dérives de la grosse vape pour les primos vapers. N’oublions pas que la vape est là pour faire arrêter les gens de fumer et ça passe par un haut taux de nicotine avec un matériel MTL adapté…

Vap Concept

Quelles sont les spécificités de tes boutiques Vap Concept ?

Vap Concept, c’est un concept chaleureux, pour se sentir bien, comme à la maison ! C’est aussi la mise à disposition de Jukes Vape, un concept de testing révolutionnaire pour faire tester la majorité de nos saveurs de manière hygiénique, ludique et rapide.

Le Juke vape est notre premier outil de travail, ce qui fait notre différence avec la vente sur internet et les bureaux de tabac, qui eux ne font pas tester les produits ou ne peuvent pas le faire.

Vap Concept, c’est aussi la mise en place d’un espace dédié à la vape récréative (Ce que l’on appelle « La grosse vape ») à l’écart du reste du magasin qui lui, est orienté 100 % Sevrage Tabagique.

Nous jouons la carte de la transparence vis-à-vis du consommateur sur le matériel et les liquides en expliquant les différences entre les deux orientations possibles de la vape (sevrage et récréatif) au niveau matériel et e-liquide.

Nous avons mis en place des écrans dans nos shops avec un contenu ludique de type tutoriel et un autre contenu plus axé offres commerciales et prix. Nous rédigeons également un guide innovant pour classer les liquides en quatre catégories (Classement sur trois critères : Taux de sucre, Taux d’arôme, Ratio PG/VG) et un listing de compatibilités avec les coils les plus vendus. Ceci permet de donner une transparence objective des liquides vendus et leurs orientations (sevrage / récréatif) pour ainsi augmenter la satisfaction de la clientèle en accordant parfaitement leurs liquides au matériel en leur possession !

Quelles ont été les étapes importantes du développement de tes boutiques ?

Les grandes étapes ont été la mise en place de l’espace testing avec les jukes vape, la séparation du corner « grosse vape » du reste du magasin axé sevrage et la mise en place des écrans avec un contenu développé en interne (Motion Design réalisé par nos équipes).

Quelles sont les difficultés que tu as pu rencontrer ?

La concurrence des tabacs et la vente en ligne sur internet qui nous poussent à améliorer constamment notre concept et l’expérience client que nous proposons pour pérenniser notre clientèle.

Une autre difficulté est représentée par la tendance du marché qui tend vers les faibles taux de nicotine et le matériel toujours plus puissant qui favorise ces faibles taux et génère inévitablement des « vapo/fumeurs » (+ de 50 % des vapers fument encore). Ces vapo/fumeurs sont beaucoup plus enclins à acheter leur matériel et leurs e-liquides chez les buralistes. Sur une année, la vente de produits du vapotage en bureau de tabac a connu une augmentation allant jusqu’à +142 %. Nous remarquons alors que la dynamique est mauvaise pour les vape shops car un transfert de la clientèle se fait chez les buralistes et sur internet.

De quelle façon sélectionnes tu le matériel et les liquides que tu vends chez Vap Concept ?

Nous avons toute une gamme de matériel et de liquides propriétaires que nous avons développés au fur et à mesure des années et des retours clients. Nous sommes donc plutôt dans une dynamique de création que de sélection, bien que nous ayons tout de même du matériel et des e-liquides populaires dont nous essayons de sélectionner les meilleurs, en complémentarité de notre offre propriétaire.

Vap Concept

Tes succès et tes erreurs ?

Nos succès ? La création d’un réseau de plus de 30 boutiques, la création de plus de 80 e-liquides sous plusieurs marques qui couvrent tout type de clientèle : Tabac menthe, fruités, fruités frais, gourmands, liquides récréatifs. La création d’une gamme complète de matériel qui comble les besoins de tout type de vapoteur (du MTL à 12 W à la « grosse vape » à 100 W).

C’est toute cette maîtrise qui permet aujourd’hui d’avoir des marges importantes dans le liquide et le matériel sans concurrence et qui nous permet d’avoir une rétention clientèle forte !

Une véritable offre « VAPE SHOP » et non une offre e-liquide et matériel qui se retrouve dans les bureaux de tabac ou sur internet à prix cassé. Nous ouvrons notre modèle économique aux boutiques françaises de manière sélective et de plus en plus d’alliances et partenariats prennent forme ! Nous allons d’ailleurs de plus en plus communiquer (magazines, salons, etc.) pour exposer notre proposition alternative à un marché qui se tend.

Les prochains défis de Vap Concept ?

Unir, trouver de vrais partenaires avec le maximum de vape shops indépendants ou réseaux pour pouvoir rivaliser avec les grands acteurs d’aujourd’hui et de demain.

L’union fait la force, ne restons pas isolés !

Selon toi, quel est l’avenir de la vape en boutique ?

Beaucoup de boutiques fermeront à cause d’une montée en puissance des buralistes et du web. Ne resteront que les meilleurs, ceux qui allient passion de la vape et business. Un vape shop, c’est aussi un commerce qui doit faire face à la concurrence.

Nous allons vers une concentration du marché avec l’émergence d’une dizaine de grands acteurs auxquels les indépendants devront, je pense, s’allier en fonction des affinités, sous forme d’adhésion ou de rachat. Il y aura donc toujours, selon moi, des boutiques spécialisées mais les restantes devront proposer un vrai concept qui les différencie et apportent une vraie plus-value en comparaison des buralistes et d’internet !

Question rituelle : sur quoi tu vapes ?

Je vape sur la Miroki de notre marque VAP’OR ! Une e-cig tubulaire façon « dotmod » simple, efficace et discrète ! En e-liquide, je vape un café frappé d’une de nos propres marques.


Rédac de Oneshot

La Rédaction de Oneshot Media vous propose tous les jours un contenu exclusif ! Actualités, tests produits, décryptages, tutoriels... Rien n'échappe à la Rédaction pour que rien ne vous échappe.

Pas de commentaires
Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.