Que faisons-nous ?

Depuis 2015, Oneshot Media est le média numérique de la cigarette électronique. L’aventure Oneshot Media a commencé avec les lives YouTube, s’est poursuivie sur le site sur lequel vous vous trouvez mais aussi en version papier avec le magazine Oneshot.

Chaque jour Oneshot Media vous connecte au monde de la cigarette électronique à travers les actualités vape nationales et internationales mais aussi grâce aux revues qui vous permettent de mieux choisir vos e-cigarettes. Grâce à nos partenaires, nous vous proposons également des tests d’e-liquides et la couverture digitale d’évènements spécialisés.

Dédiés aux vapoteurs débutants mais aussi aux experts et aux professionnels du secteur, Oneshot Media œuvre chaque jour pour vous tenir informés de toutes les facettes de la cigarette électronique.

PIPELINE-Store
Accueil / Divers  / Vaper en atelier : contraintes et adaptations
vaper en atelier

Bon nombre d’ouvriers et d’artisans travaillent en atelier. Ce milieu permet bien souvent de vaper sans trop de problèmes. Cependant ce genre de travail crée des contraintes particulières et implique donc de prendre certaines dispositions.

Vaper en atelier : Les contraintes

Vaper en atelier

Un atelier, que ce soit chez un artisan ou un dans une usine, est un milieu difficile à garder propre, notamment en termes de poussière. Ces poussières peuvent être composées de plusieurs choses. Cela peut aller de la farine (chez un boulanger par exemple), ou des particules de bois chez un menuisier. Elle peut s’infiltrer partout via les airflows et donc finir chauffée et inhalée. Par ailleurs, la poussière peut s’infiltrer au sein de la box et créer des courts-circuits si la poussière est composée de métal (limaille).

Une autre contrainte liée au milieu de l’atelier est la température ambiante. Le froid peut décharger plus rapidement les accus et figer le liquide. Cette dernière contrainte oblige à adapter ses montages afin d’éviter les dry hits.

Vaper en atelier : s’adapter

Vape en atelier

Ce type de métiers oblige le vapoteur à adapter son matériel. Un menuisier ou un carrossier par exemple, va avoir du mal à utiliser un dripper très ouvert sans risquer d’inhaler des particules, dangereuses sur le long terme. De plus, le milieu étant particulièrement hostile aux objets fragiles, un matériel bien solide ou éventuellement une sleeve (étui de protection pour la box) sera quasiment obligatoire afin de ne pas le détruire à la première chute.

Une Aegis de Geekvape, par exemple, est le genre de box tout à fait adaptée à ce type d’utilisation, car totalement hermétique. Pour l’atomiseur, du matériel protégé par un tank shield et aillant un pyrex en matière plastique sera idéal.
Des accus de qualité seront par ailleurs indispensables afin de ne pas se décharger trop vite lorsqu’il fait trop chaud ou trop froid.


Au final, c’est le choix bien précis de son matériel qui permettra de palier aux problèmes liés à l’environnement de travail. Ce même environnement implique aussi un entretien plus soutenu de son matériel, notamment en termes de nettoyage de son atomiseur. Ceci évitera une pollution de la vapeur, qui peut devenir dangereuse couplée avec des particules chimiques présentes dans la poussière ambiante.

Rédac de Oneshot

Le compte de la rédaction de OneShot. Oui on passe notre temps à parler de vape sur ce site, mais parfois on parle d'autre chose. Des requins par exemple....

Pas de commentaires
Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.