Green-Liquides Laboratoire Lips Flavor-Hit Alfaliquid Levest Pulp

Etude Farsalinos sur l’e-cigarette et le sevrage tabagique

Au mois de février 2020, une étude réalisée par les Docteurs Konstantinos Farsalinos et Anastasia Barbouni, du département de la santé publique en Grèce, visait à montrer les liens entre le sevrage tabagique et l’utilisation de la cigarette électronique dans l’Union européenne en 2017. Elle a été réalisée sur un panel de 13 057 citoyens de plus de 15 ans dans 28 pays de l’Union européenne (réparti en 6904 fumeurs et 6153 anciens fumeurs).

Que montre cette étude ?

Cette étude montre une forte association entre la consommation quotidienne actuelle de cigarettes électroniques et le fait d’être un ancien fumeur. En d’autres termes, la cigarette électronique est un excellent moyen de sevrage tabagique.

Une étude similaire à l’Eurobarometre 2017 (Eurobarometre 2014) avait été publiée en 2019. Cependant, cette dernière se révéla erronée des suites du regroupement de tous les anciens fumeurs sans distinction, y compris ceux qui avaient arrêté le tabac avant l’arrivée de l’e-cigarette. La nouvelle étude réalisée cette année (Eurobarometre 2017) met clairement en évidence les liens entre l’arrêt du tabac et le sevrage par l’utilisation de la cigarette électronique.

Des chiffres éloquents

Cette étude révèle que plus de 50% des anciens fumeurs ayant arrêté depuis de plus de 10 ans n’utilisaient pas ou très rarement la cigarette électronique. En revanche, elle est entre 10 et 18% plus utilisée chez les anciens fumeurs ayant arrêté entre 2 et 5 ans en arrière.

En outre, cette étude montre précisément que l’utilisation quotidienne de la cigarette électronique donne une probabilité 5 fois plus élevée pour arrêter le tabac entre 2015 et 2017. Elle est 3 fois plus élevée entre 2012 et 2015.

Elle met également en évidence le fait que les anciens fumeurs ayant arrêté le tabac depuis plus de 10 ans (soit avant l’apparition de la cigarette électronique) ne se dirigeaient que très rarement vers la vape. Ceux qui ont arrêté l’e-cigarette après le tabac considèrent que leur sevrage tabagique fut possible grâce à la vape ! En bref, aucune rechute, une fois que c’est fini, c’est fini !

Cette étude fournit donc des preuves supplémentaires que les fumeurs qui ne peuvent pas ou ne veulent pas arrêter de fumer avec d’autres méthodes approuvées devraient être encouragés à passer aux cigarettes électroniques.


Toutefois, le docteur Farsalinos regrette que “l’environnement mondial actuel soit si intimidant vis à vis de l’e-cigarette. Les fumeurs sont découragés d’utiliser la cigarette électronique, tandis que les vapoteurs retournent à la cigarette par crainte pour leur santé. C’est une ironie et c’est en complet désaccord avec la recherche sur l’innocuité / le profil de risque et l’efficacité des cigarettes électroniques comme substituts du tabac.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.