Que faisons-nous ?

Depuis 2015, Oneshot Media est le média numérique de la cigarette électronique. L’aventure Oneshot Media a commencé avec les lives YouTube, s’est poursuivie sur le site sur lequel vous vous trouvez mais aussi en version papier avec le magazine Oneshot.

Chaque jour Oneshot Media vous connecte au monde de la cigarette électronique à travers les actualités vape nationales et internationales mais aussi grâce aux revues qui vous permettent de mieux choisir vos e-cigarettes. Grâce à nos partenaires, nous vous proposons également des tests d’e-liquides et la couverture digitale d’évènements spécialisés.

Dédiés aux vapoteurs débutants mais aussi aux experts et aux professionnels du secteur, Oneshot Media œuvre chaque jour pour vous tenir informés de toutes les facettes de la cigarette électronique.

PIPELINE-Store
Accueil / Actualité  / Les gestes protecteurs du vapoteur

On y est ! Le 11 Mai 2020 signe la fin du confinement promulgué par l’état français le 17 Mars 2020. Dé-confinement certes, mais pas manque de civisme ! Retour sur quelques règles simples pour le vapoteur afin de se protéger du virus.

Un masque, tu porteras

Les gestes barrière du vapoteur Oneshotmedia

Bon, cette règle de base commence tout doucement à entrer dans les habitudes du français (et pas que). Un masque, qu’il soit en tissu, FFP2, ou de type chirurgical protège. Il protège aussi bien son utilisateur que les personnes rencontrées au cours de la journée (avoir 20 ans et être en pleine forme c’est génial, mais ce n’est malheureusement pas le cas de tout le monde).
C’est compliqué de vapoter avec un masque. Cependant, le masque est nécessaire dans les lieux publiques et quand la distance de 1 m ne peut être respectée. On enlève son masque, on le met dans un petit sac en plastique, on se désinfecte immédiatement les mains avec une solution hydroalcoolique, et on prend sa box préférée pour se délecter de son e-liquide favori. Et évidemment, il faudra disposer de plusieurs masques pour les changer régulièrement et éviter à la longue qu’ils soient souillés ou utiliser des masques lavables.
Sur ce point, nous ne saurions que trop conseiller la lecture du site créé par le professeur Dautzenberg, qui permet à la fois de se renseigner sur l’utilité du masque, mais aussi de pouvoir s’en fabriquer un soi même en respectant les normes définies par l’AFNOR pour une sécurité maximale.

Ton matériel, tu ne prêteras pas

ecig vapeur bouche

En général, le vapoteur est partageur, nous avons tous déjà pris le matériel d’un ami pour goûter son fameux nouveau jus au pop-corn beurre salé fraîchement sorti de steep. Mais cette période est révolue pour le moment. La transmission du virus peut être faite par le biais du matériel de vape qui est en contact direct avec la bouche et notamment le drip tip.
Donc aucun prêt de matériel durant cette crise sanitaire.

Désinfection régulière, tu exécuteras

Les gestes barrière du vapoteur Oneshotmedia

Comme dit plus haut, la cigarette électronique reste un nid à microbes si elle passe de mains en mains, logique. Cependant, même si elle ne reste que dans la sacoche, elle peut tout de même être un joli bus magique à contamination.
Refaisons la scène ensemble : Tu es dans ta voiture, tu finis de prendre tes 10 minutes pour vapoter tranquillou, tu la glisses dans ta sacoche, tu te désinfectes les mains, tu remets un masque propre et tu pars à la boulangerie acheter ton pain de campagne. Tu sors ton portefeuille de cette même sacoche, tu le poses sur le comptoir pour compter tes pièces, tu le ranges ensuite dans ta sacoche, il rentre en contact avec ta box, et hop, le travail est fait.
Donc le plus important pour le matériel, un petit peu de solution hydroalcoolique non grasse sur un mouchoir en papier propre ou des lingettes désinfectantes, puis on met un petit coup sur la box avant l’utilisation, et on fait surtout un nettoyage complet du drip tip. Et ça, c’est valable même en dehors d’une crise sanitaire !

Vapeur au visage, tu ne cracheras pas

vapeur volant

Comme le dit si bien notre cher Professeur Dautzenberg, la vapeur en soi ne peut être considérée comme porteuse de germes, c’est comme respirer et expirer de l’air, mais évitons de tendre le bâton pour se faire battre, et montrons que le vapoteur est civilisé.
Donc, respectons les règles de distanciation sociale (1,5 mètre de nos voisins) et ne crachons pas notre vapeur aux visages de nos voisins.

Ta résistance, régulièrement tu changeras

montage fatality m25 QP Design

La résistance, qu’elle soit artisanale ou toute faite est un nid à microbes. C’est petit, renfermé, et ça chauffe : le paradis du microbe. Donc davantage en cette période. Evite aussi de réutiliser un atomiseur plein de liquide et laissé à l’abandon pendant plusieurs jours, voir plusieurs semaines.
Donc, une résistance ou un coil, se changera toutes les semaines ou 2 semaines au maximum pour éviter de créer une vraie culture de bactéries dans l’atomiseur.


Ces quelques règles sont simples à mettre en œuvre. Elles limitent les risques de propagation du virus, et évitent de faire passer le vapoteur pour le marginal qui ne respecte rien. La sécurité c’est l’affaire de tous, protégeons nous, et restons solidaires en cette époque particulière !

Et pour une fiche détaillée de l’agence régionale de la santé sur les gestes barrière en général, tu peux cliquer sur le lien suivant : https://www.pays-de-la-loire.ars.sante.fr/les-gestes-barrieres-se-proteger-proteger-les-autres

Pas de commentaires
Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.