Levest Pulp Laboratoire Lips Alfaliquid Green-Liquides PIPELINE-Store

Un français emprisonné à Dubaï : Le Parisien accuse à tort la e-cig

dubai cannabis

Le samedi 14 décembre 2019, le quotidien Le Parisien titrait “Un Français emprisonné deux mois à Dubaï… pour une cigarette électronique”. Fait étonnant puisque la ville autorise la cigarette électronique depuis avril 2019. Alors qu’en est-il réellement ?

Dubaï est désormais ouvert au vapotage

À Dubaï, la cigarette électronique a été interdite dès son apparition en 2009. Cela fait seulement quelques mois que la première ville des Émirats arabes unis a levé son interdiction sur son territoire. Les Dubaïotes n’ont d’ailleurs pas mis longtemps pour se disputer le marché. Il est désormais très facile d’y trouver une boutique spécialisée. La vente et l’utilisation sont toutefois encadrées par la même loi que pour les cigarettes classiques. Cette loi stipule que :

  • panneau-cigarettes-electroniques-autorisees– Il est possible de vapoter uniquement dans les lieux où il est autorisé de fumer,
  • – La vente des produits de la vape est interdite aux mineurs de moins de 18 ans,
  • – Il est interdit de vapoter en voiture si un enfant est présent dans cette dernière,
  • – Il est illégal de vapoter dans de nombreux lieux comme les écoles, les églises, les salles de sports, les hôpitaux ou les lieux publics fermés,
  • – Il est interdit de vendre des produits de la vape via des distributeurs automatiques,
  • – La publicité télévisée est interdite.

Un problème de CBD et non pas de cigarette électronique

Durant l’été 2019, ce Français en provenance de Paris à été arrêté à l’aéroport de Dubaï. La cause ? Une fiole de 10 mL de e-liquide contenant 0,02 g de CBD. En effet, Dubaï est le pays le plus strict au monde envers les produits stupéfiants. La moindre trace, même dans le sang ou les urines, peut vous conduire en prison.
Le CBD, même s’il ne contient aucune trace de THC (la molécule psychoactive), est considéré comme totalement illégal. Abstraction faite des conditions de détention de notre français interpellé, la nouvelle n’a donc rien de surprenant. Ce n’est d’ailleurs pas le premier cas d’incarcération pour possession de CBD depuis la légalisation de la vape dans le pays. Le mois précédent un touriste britannique a été arrêté avec, entre autres, 307 pods de CBD. Il a été condamné à 10 ans de prison.

Un nouvelle fois un titre mensonger

Le parisien JuulCes dernières semaines, l’image de la cigarette électronique dans les médias s’est améliorée après des semaines de traitement médiatique nauséabond. L’Académie Nationale de Médecine a publié un communiqué de presse marquant clairement sa préférence pour la vape vis-à-vis de la cigarette traditionnelle. Cette nouvelle a été relayée par quelques journaux comme Le Figaro.  Une étape importante vis-à-vis des médias semblait avoir été franchie.
Il est assez rageant de trouver, une nouvelle fois, un titre racoleur totalement hors de propos.
En somme, vous n’avez que deux choses à retenir de la lecture de cet article :

  • – Ne pas tenir compte des titres racoleurs du Parisien.
  • – Et si vous comptez vous rendre à Dubaï prochainement et que vous souhaitiez vapoter durant votre séjour, il n’y a pas d’inquiétude à avoir… à condition de respecter la loi et de ne pas utiliser de CBD.

 

2 thoughts on “Un français emprisonné à Dubaï : Le Parisien accuse à tort la e-cig

  1. Je suis surpris que Doubaï est une politique aussi proche de l’Europe en termes de publicité et de protection des mineurs, c’est au moins un bon point. C’est effectivement dommage qu’il y est une aussi grosse restriction sur le Cbd mais j’ai l’impression que de base, les dirigeants interdise tout et en fonction de l’évolution des autres pays il augmente les libertés, ça ne m’étonnerais pas que l’année prochaine par exemple on puisse vaper du cbd a Doubaï. #LibererLeCbd

    Pour la France je pense qu’il faut attendre que plusieurs personnes influentes politiquement prennent des positions forte sur la vape, ces bienfaits, et efficacité sur l’arrêt du tabac , pour espérer un renversement des tendances sur les media et voir apparaître des titre aguicheur mais dans notre sens.

    #Moji

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.