vapecellar Levest Flavor-Hit Le-French-Liquide The-Fuu Pulp
Voir tous nos partenaires.

La e-cig nuit gravement à votre santé bucco-dentaire !

vape bucco dentaire

La e-cig nuit gravement à votre santé bucco-dentaire ! Et ça continue… après l’interprétation plus que maladroite des médias sur la déclaration de l’OMS concernant la cigarette électronique, c’est maintenant au tour de vos dents !


Après la santé, l’esthétique…

Le 8 août 2019, le site internet d’informations lci.fr a donc publié un article à charge (une fois de plus ?) sur la e-cig.

En premier lieu, la publication n’oublie pas, bien entendu, de rappeler que l’OMS a déclaré que la cigarette électronique est “incontestablement nocive”. De notre côté, nous savons que cette analyse est incontestablement fausse, et ce n’est pas l’argument brouillon des “nombreux travaux [qui] suggèrent des risques de crises cardiaques, de maladies artérielles, de dépression, d’infections fongiques buccales, voire cancer”, qui nous ferons changer d’avis sur le manque de clairvoyance total des médias face à un phénomène qu’ils ne maîtrisent absolument pas.

Donc premier paragraphe : poubelle. Next.

Parce que l’esthétisme a certainement encore plus d’impact que la santé auprès de la ménagère de moins de 50 ans, LCI a consulté le docteur Y. Corbin, dentiste parisien. L’objet de cette consultation : la vape jaunie-t-elle les dents, à l’instar des cigarettes conventionnelles ?

Et la réponse est… OUI ! La vape va bien effectivement colorer l’émail de votre jolie denture, ça a été testé et prouvé !

Comment ? Alors vous prenez des dents bovines, vous les arrosez de salive humaine et ensuite vous les trempez pendant 5 jours dans plusieurs liquides (neutres, mentholés, tabacs, etc.). Et le constat est sans équivoque : les dents se colorent, “même après une période courte d’utilisation”. Je ne ferai pas le test, mais je me dis que si je me fais un bain de bouche de 5 jours en continu d’Heisenberg, je risque effectivement de ressortir avec les dents bleues (et peut-être même les gencives et la langue)… après ce n’est que mon avis.


Le retour d’expérience du dentiste vapoteur

Le dentiste Yassine Corbin, consulté par LCI, confirme que “tout ce qui peut-être coloré dans un liquide a effectivement tendance à jaunir les dents, même après une période courte d’utilisation”. La glycérine végétale et le propylène glycol étant composés d’agents “collants”, sont des facteurs aggravants. Après réflexion, peut-être que le goudron contenu dans nos bonnes vielles clopes doit être “l’agent collant” qui donne la couleur du filtre aux dents des fumeurs !

Le Dr. Corbin étant lui même vapoteur, il a d’ailleurs remarqué que régulièrement, des tâches se formaient sur l’émail de ses dents. Et d’ailleurs : “plus ils sont colorés (les liquides), plus mes dents sont tâchées“. (ndlr : nous conseillons à ce dentiste la gamme de liquides la plus “propre” que nous avons testé à ce jour : Tom Klark’s)


Votre santé bucco-dentaire également en jeu

man-brossage dentsEt ce n’est pas tout ! la composition à haute teneur en sucre de nos e-liquides préférés auraient un “fort potentiel cariogène”. La dentition des vapers, notamment les dents de sagesse, présenterait les mêmes propriétés physico-chimiques que les consommateurs de produits à forte teneur en saccharose (sodas, bonbons gélatineux, etc.). Le conseil de l’article est donc totalement innovant (ou pas) : le vapoteur doit se brosser les dents trois fois par jour et surtout ne pas vapoter après s’être brosser les dents le soir ! Merci doc !

Encore un autre argument, et ce sera le dernier, avancé par LCI et le Dr. Corbin : la parodontite. La parodontite est une inflammation des tissus de soutien de l’organe dentaire. “La nicotine, qui est contenue dans les cigarettes et dans certains e-liquides, a tendance à fermer les capillaires, vaisseaux sanguins très fins, dans la gencive, et donc à y réduire l’afflux sanguin”, explique Yassine Corbin. “Or, l’un des premiers signes de la parodontite est le saignement de la gencive, absent ou quasiment absent chez les fumeurs comme chez les vapoteurs.” Sans ce signal d’alarme, ceux-ci consultent généralement trop tard.


Conclusion et coup de gueule

Ce n’est pas le premier article du genre “contre” la e-cig et ce ne sera certainement pas le dernier. Encore une fois, on peut constater de l’incompétence des journalistes au sujet de la vape.

Quand aux tests et affirmations “scientifiques” décrites dans le contenu, elles me laissent totalement dubitatif. On nous parle de tests effectués sur des dents bovines, trempés dans la salive humaine pendant 5 jours… pourquoi ne pas faire une étude “réelle”, avec deux individus comparables ? Même santé bucco-dentaire de base, même “coloration” des dents en avant-test, même hygiène bucco-dentaire, alimentaire… on en fait vaper un et l’autre non. Et au bout d’un mois, deux mois, on constate les écarts ?

La parodontite détectée trop tard : La ecig n’en est pas la cause directe, c’est la nicotine qui peut retarder son diagnostic. Pourquoi donc l’article ne mentionne t’il pas aussi les gums nicotinées et les cigarettes traditionnelles ?

Oui, peut-être que vaper colore un peu l’émail des dents (comme le vin, le café, le thé, les jus de fruits, les sodas, le curry…), que la nicotine n’est pas très bonne pour le diagnostique de la parodontite, mais le style de cet article est plus pour faire le buzz que pour informer.

En bref, un énième écrit visant à discréditer la vape, à dissuader les fumeurs de tenter d’arrêter par ce moyen de substitution… un bon “torchon-jambon” comme on les aime… PAS !

(Source : lci.fr)

Marié à une ex-fumeuse, je suis moi-même un ancien “fumeur de soirée”. J’ai essayé de la faire arrêter en 2013 en lui achetant un kit stick+carto en bureau de tabac. Ça a duré 15 jours !

Noel 2014, bien décidé à lui faire stopper cette saloperie qui lui filait une haleine de poney, je décide de franchir la porte d’un shop à Lille. Je repars alors avec 2 Ego et depuis ce jour ni l’un ni l’autre n’avons retouché à une clope, une passion est née.

Passé par toutes les phases : AIO, puis cloud chasing en méca à 0.10, puis pod, je suis retourné aux “sources”, trouvant ma vape en MTL plus ou moins serré. Toujours à la recherche de nouveaux juices, j’ai un penchant pour les gourmands mais apprécie pleinement les fruités, frais et classiques, du moment qu’ils soient bien réalisés. J’aime échanger, partager autour de la e-cig donc n’hésitez pas à me contacter !

One thought on “La e-cig nuit gravement à votre santé bucco-dentaire !

  1. Je suis à l’abri, j’ai perdu l’intégralité de ma dentition en fumant deux paquets par jour.
    Le tout premier effet bénéfique que j’ai constaté avec la vape, c’est que je n’avais plus les gencives et la bouche irritées.
    Et en mettant un terme à une longue période de vapofumage pour passer à zéro combustion, j’ai constaté un nouveau palier d’adoucissement de ma bouche.
    Mes dents n’ont toutefois pas repoussé ; faut pas trop en demander non plus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.