Levest Flavor-Hit Le-French-Liquide Titanide The-Fuu Pulp
Voir tous nos partenaires.

Comment bien choisir son eliquide CBD

cbd

Je tiens tout d’abord à préciser que cet article n’a pas pour but de promouvoir les stupéfiants et ni faire l’apologie du CBD. Pour rappel selon la loi française, “L’usage illicite de l’une des substances ou plantes classées comme stupéfiants est puni d’un an d’emprisonnement et de 3750 euros d’amende.” (Article L.3421-1 du Code de la santé publique). L’importation ou l’exportation illicites de stupéfiants sont punies de dix ans d’emprisonnement et de 7 500 000 euros d’amende.) (article 222-36 du code pénal).

Le CBD dans la vape est extrêmement réglementé : “Les produits, et notamment les e-liquides à base de CBD sont donc interdits s’ils contiennent du THC quel que soit le taux et s’ils ne sont pas obtenus à partir de variétés et de partie de plantes autorisées.” (source drogues.gouv.fr).

Le CBD, ou Cannabidiol, a été identifié et isolé du chanvre en 1940 par le Dr Roger Adams, mais sa structure et sa stéréochimie n’ont été identifié qu’en 1963 par le Dr Raphael Mechoulam et le Dr Yuval Shvo. Il est cliniquement utilisé afin de traiter l’anxiété, la psychose et les troubles du mouvement. Il est aussi utilisé par l’industrie pharmaceutique pour soulager les douleurs dans un ratio 1:1 avec du tétrahydrocannabinol (THC) (comme le SATIVEX® par exemple). Mais il possède d’autres vertus connues et reconnues:

  • • anti-oxydante.
  • • anti-âge.
  • • anti-ride.

A l’heure actuelle de nombreuses recherches scientifiques sont en cours pour son application dans le traitement de certaines pathologies.

Le CBD est extrait par une méthode complexe : l’extraction au CO2 supercritique.Il s’agit d’extraire la molécule CBD de la plante par décompression. L’état supercritique du CO2 se situe entre l’état gazeux et l’état liquide (au-dessus de son point critique), on l’atteint à basse température et avec une forte pression. Il n’y a aucun solvant utilisé, ce qui permet d’obtenir un résultat pur, ce qui rend cette extraction propre, le CO2 est plus sûr et remplace le solvant car il n’est pas inflammable. De plus le CO2 peut s’utiliser à faible température. Ce procédé n’altère en rien les éléments actifs et olfactifs des plantes.

L’avantage de vaporiser du CBD est qu’il permet une biodisponibilité plus importante.

Nous observons aujourd’hui sur les fioles de e-liquide différents ratios exprimés comme pour la nicotine. Il s’agit de la concentration en milligramme du CBD dans le volume total de la fiole.

THC/CBD Concentrated Oil In Cartridge Closeup With Marijuana Herb & Glass Pipe On WhiteIl vous faudra donc choisir le dosage de CBD présent dans la fiole selon l’utilisation que vous souhaitez. A titre indicatif voici des recommandations:

  • Un taux inférieur ou égal à 100 mg/ml est conseillé pour une utilisation de vape ponctuelle ou sur la durée.
  • Un taux au dessus de 100 mg/ml et en dessous de 500 mg/ml est conseillé pour une utilisation sur des séances ponctuelles ne dépassant pas une quinzaine de minutes.
  • Un taux au dessus de 500 mg/ml provoquera des effets très marqués et sera destiné à un usage ponctuel.
  • Un e-liquide présentant un taux au delà de 500 mg/ml est à utiliser afin de réaliser du DIY (à prononcer [di.aj.waj] pour Do It Yourself, si vous dites “die” ça veut dire “mort” en anglais).

Comme la nicotine, mais dans des cas très rare il est possible d’être affecté à un surdosage de CBD. Ce surdosage se manifeste par des effets de somnolence et d’engourdissement.

Afin de bien choisir son e-liquide CBD je vous invite à regarder sur le net les marques sérieuses et qui n’hésiteront pas à vous répondre sur la fabrication de leurs liquides. Un point très important et non négligeable : si une marque vous affiche un taux <0,2 % de THC sur leurs fioles ou leur site, je vous déconseille de vous procurer des e-liquides chez eux. Comme exprimé plus haut, les e-liquides au CBD sont extrêmement réglementés : “Le taux de 0.2 % de THC n’est pas un seuil de présence de THC dans le produit fini mais dans la plante elle-même.” (source drogues.gouv.fr).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.