Que faisons-nous ?

Depuis 2015, Oneshot Media est le média numérique de la cigarette électronique. L’aventure Oneshot Media a commencé avec les lives YouTube, s’est poursuivie sur le site sur lequel vous vous trouvez mais aussi en version papier avec le magazine Oneshot.

Chaque jour Oneshot Media vous connecte au monde de la cigarette électronique à travers les actualités vape nationales et internationales mais aussi grâce aux revues qui vous permettent de mieux choisir vos e-cigarettes. Grâce à nos partenaires, nous vous proposons également des tests d’e-liquides et la couverture digitale d’évènements spécialisés.

Dédiés aux vapoteurs débutants mais aussi aux experts et aux professionnels du secteur, Oneshot Media œuvre chaque jour pour vous tenir informés de toutes les facettes de la cigarette électronique.

Accueil / Actualité  / Irlande haro sur la vape
Irlande vape

Les autorités irlandaises travaillent activement sur une nouvelle réglementation sur la vape, afin d’après ces mêmes autorités, de rendre moins accessibles et encore moins attrayantes les cigarettes électroniques pour les mineurs. En Irlande, le gouvernement s’est fixé pour objectif de rendre le pays « sans tabac » d’ici 2025, avec en ligne de mire, un taux de tabagisme inférieur à 5% dans l’ensemble de la population. Des études récentes suggéraient que cet objectif serait difficilement atteint pour l’ensemble de la population, mais jusqu’alors, l’objectif demeurait accessible pour les adolescents.

L’étude qui remet tout en question pour l’Irlande.

Selon une étude publiée dans ERJ Open Research, pour la première fois en 25 ans, le nombre de fumeurs de tabac chez les adolescents irlandais est en hausse. L’étude montre également que les taux d’utilisateurs de cigarettes électroniques a augmenté au cours des quatre dernières années dans cette population. Des résultats qui mettent à mal  l’objectif d’une génération sans tabac et sans nicotine d’ici 2025 en Irlande.

Les chercheurs ont étudié les données de consommation des adolescents irlandais, issues de l’enquête du European School Survey Project on Alcohol and Other Drugs (ESPAD). Cette enquête est réalisée tous les quatre ans dans 35 pays européens auprès d’environ 100 000 jeunes de 15 à 16 ans. Il était dénombré 1 493 adolescents irlandais dans l’enquête de 2015 et 1 949 pour celle de 2019 dans l’échantillon total européen.

Les résultats de l’enquête 2019.

Les résultats ont montré que 16,2 % des adolescents fumaient régulièrement des cigarettes de tabac, contre 13,1 % en 2015. La prévalence tabagique étant en constante régression depuis 1995 où l’on dénombrait alors 41% de consommateurs réguliers de tabac chez les adolescents.

En 2015, la consommation de produits du vapotage était de 23 % chez les adolescents. Ce chiffre est passé à 37 % en 2019. Le taux d’adolescents ayant déclaré être des consommateurs réguliers de produits du vapotage était de 18,1%  contre 10,1 % en 2015. L’étude suggère que les adolescents qui ont admis avoir utilisé des cigarettes électroniques étaient également plus susceptibles d’être également fumeurs et donc des vapo-fumeurs.

La question de savoir si ces adolescents fumaient avant de vapoter, ou inversement n’étant pas précisée. En conclure que l’effet passerelle (une théorie soutenue par l’OMS voulant que la vape soit la porte d’entrée vers le tabagisme pour les adolescents) est une réalité, est pour le moins hâtif et va à l’encontre d’autres résultats démontrant le contraire. L’Irlande faisant visiblement figure d’exception… Mais ce n’est pas le sujet.

Et pourtant.

L’Irlande, a déployé des initiatives politiques et législatives successives qui ont entraîné une baisse de l’accessibilité et l’attractivité des produits du tabac et de la nicotine chez les adolescents.
L’Irlande a été le premier pays au monde à interdire de fumer dans tous les lieux de travail notamment les restaurants, bars, et ce dès 2004. C’est également l’un des premiers pays à avoir adopté le paquet neutre. Les augmentations successives des taxes sur les produits du tabac ont aussi contribué à cette réduction du tabagisme dans le pays.

Pour certains, l’augmentation significative du tabagisme chez les adolescents, en Irlande en 2019 suggère que de nouvelles restrictions réglementaires sont nécessaires… et particulièrement sur les produits de la vape.

À l’instar de l’Irish Heart Foundation (IHF) qui a appelé le gouvernement à porter le coût du paquet de 20 cigarettes à 20€ d’ici 2025 et à introduire une nouvelle taxe sur les cigarettes électroniques dans le budget 2021 afin de protéger les jeunes de la dépendance à la nicotine.
Pour Chris Macey, responsable de ce plaidoyer de l’Irish Heart Foundation, la hausse des taxes sur les produits du vapotage doit contribuer à réduire l’accessibilité de ces produits pour les mineurs, tout en les laissant abordables financièrement pour les adultes qui les utilisent comme dispositif dans l’arrêt du tabac. Il ajoute que toute taxe d’accise sur les cigarettes électroniques doit être accompagnée d’une augmentation plus importante de la taxe d’accise sur le tabac afin de dissuader les utilisateurs de revenir au tabac.

L’Irlande veut prendre des mesures.

Pour le gouvernement irlandais, la priorité est donc que les produits de la vape ne soient pas accessibles aux mineurs et encore moins attrayants pour cette tranche de la population.

Parmi les mesures envisagées :

– Interdiction de vendre des produits aux moins de 21 ans.

– Interdiction totale des arômes.

– Mise en place d’une licence spécifique pour les points de vente de vapotage.

Conclusion.

Encore une fois, l’amalgame entre lutte contre le tabagisme et dépendance à la nicotine est délétère. La nicotine, bien qu’addictive, n’est pas dangereuse, c’est la combustion du tabac qui tue.
Penser que la vape ou SEDEN (système électronique de délivrance de la nicotine) est une porte d’entée vers le tabagisme pour les plus jeunes est un anathème des plus préjudiciable à l’enjeu de santé publique qu’est la consommation de tabac.

Priver les fumeurs adultes de l’attrait de la vape dans le cadre d’un arrêt du tabac en supprimant les arômes et en taxant celle-ci, la rendant moins accessible aux plus précaires qui sont pourtant les premières victimes du tabagisme, n’est-il pas un contre sens quand on vise à éradiquer le tabagisme ?  


Rédac de Oneshot

La Rédaction de Oneshot Media vous propose tous les jours un contenu exclusif ! Actualités, tests produits, décryptages, tutoriels... Rien n'échappe à la Rédaction pour que rien ne vous échappe.

Pas de commentaires
Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.