Que faisons-nous ?

Depuis 2015, Oneshot Media est le média numérique de la cigarette électronique. L’aventure Oneshot Media a commencé avec les lives YouTube, s’est poursuivie sur le site sur lequel vous vous trouvez mais aussi en version papier avec le magazine Oneshot.

Chaque jour Oneshot Media vous connecte au monde de la cigarette électronique à travers les actualités vape nationales et internationales mais aussi grâce aux revues qui vous permettent de mieux choisir vos e-cigarettes. Grâce à nos partenaires, nous vous proposons également des tests d’e-liquides et la couverture digitale d’évènements spécialisés.

Dédiés aux vapoteurs débutants mais aussi aux experts et aux professionnels du secteur, Oneshot Media œuvre chaque jour pour vous tenir informés de toutes les facettes de la cigarette électronique.

Accueil / Reviews  / Ripley RDTA – Ambition Mod & The Vaping Gentlemen Club
Ripley

Le fabricant Chinois Ambition Mods s’associe à nouveau avec le célèbre modeur Italien, The Vaping Gentlemen Club. Ce dernier a pour tâche de designer l’atomiseur qui sera par la suite fabriquée dans les usines d’Ambition Mod.
Fort du succès de leur première collaboration avec le Bishop RTA, les deux comparses réitèrent et nous présentent leur dernier né, le Ripley MTL/RDL – RDTA.

Présentation du Ripley RDTA :

Le Ripley RDTA est la version top coil (coil situé au dessus du réservoir) de son aîné, le Bishop RTA. En effet celui-ci conserve le même plateau de montage avec ses larges gouttières pour accueillir le coton. D’une hauteur de 52 mm le Ripley RDTA a un diamètre de 22 mm avec une bonne contenance de 3,2 ml. Le corps est en stainless steel 316 L et extrêmement bien travaillé, le réservoir quant à lui est en Pyrex afin de faire face à tout types de e-liquides. L’atomiseur est fournis avec deux drip tips en delrin, l’un pour une utilisation en MTL, l’autre est destiné au RDL.
Le Ripley conserve le même système d’air flow modulable et précis que le Bishop. L’alimentation en e-liquide du coton se fait via les tubes Xylema conçus par The Vaping Gentlemen Club, que l’on retrouve notamment sur leur fameux The Rook. Un système ingénieux et terriblement efficace, évitant ainsi toute fuite.
Notez que ce système peut-être remplacé par des feuilles de Mesh qui sont fournies, pour une utilisation plus aérienne (RDL) qui demande une irrigation du coton plus rapide selon le type de juice utilisé. Le remplissage s’effectue par le haut, en ôtant le top cap où il suffira d’enlever le bouchon prévu à cet effet.

Montage :

Rien de bien compliqué, afin de le tester dans sa configuration initiale, tel qu’il est livré, avec les deux AFC (Air Fow Control) de 0,8 mm nous allons donc lui installer un montage prévu pour un tirage très MTL.
Un simple fil de Kantal D de 0,30 mm sera amplement suffisant, six tours serrés sur un axe de 2,5 mm pour une impédance d’ environ 1,2 ohm. Attention, il faudra faire les spires dans le sans inverse des aiguilles d’une montre, de sorte que la patte de gauche soit dirigée vers soi.
L’installation de la résistance se fait très bien à l’aide d’un guide qu’il faudra plaquer dans les gouttières de part et d’autre du plateau, ainsi la résidence sera pile à la bonne hauteur.
Pour le coton, il sera conseillé d’éviter les matières trop aérées qui ont tendance à se tasser une fois imbibées, cela évitera toute remontée de juice par le drip tip. Par exemple, le Miracle Cotton de UD fera largement l’affaire. Une fois le coton passé dans la résistance, il faudra le couper à raz des gouttières, de cette façon il ne touchera pas les parois de la cuve une fois celle-ci en place, ce qui limitera la condensation.
Ne reste plus qu’à remplir le réservoir, mais… avant d’imbiber le coton, il faudra soulever celui-ci pour ajouter quelques gouttes dans les deux pailles afin de chasser l’air à l’intérieur. Une fois l’air chassé, des petites bulles viendront confirmer que cette opération s’est bien déroulée.
On imbibe le tout, on referme le top cap (attention, il y a un sens) et roule ma poule, en avant les petites puffs pleines de peps et de saveurs !

Conclusion :

Le Ripley RDTA se défend terriblement avec les tabacs et gourmands, le top coil envoi une vape plus chaude, ce qui est parfait pour ce genre de e-liquide. Le montage est simple et rapide à effectuer, le remplissage également mais le système de bouchon aurait mérité d’être incorporé et usiné dans le top cap pour limiter la manipulation de cette petite pièce qui peut vite se perdre lors d’un déplacement. (True story)
Le système des pailles fonctionne parfaitement, ça s’imbibe très bien et l’on obtient une vape bien saturée. Également en DLR, lors du test en 50/50 il n’y a eu aucun problème de capillarité, par contre en high VG il faudra bien utiliser le Mech qui est fournis.
D’un point de vue esthétique, ce petit Ripley est vraiment cool et conserve ce look de barillet de revolver qu’ils ont poussé un peut plus loin dans l’usinage, c’est magnifique et qui plus est, cela limite la chauffe du top cap.
Le rapport qualité prix du Ripley RDTA fait qu’il se positionne très bien avec son packaging complet et ses différents plugs d’AFC (Air Flow Control) qui garantissent une vape bien précise.

Caractéristiques techniques du Ripley RDTA :

Dimension : 52 mm avec drip-tip
Diamètre : 22 mm
Contenance : 3.2 ml
Matériaux : SS 316 L / PSU / Pyrex / Delrin
Type de plateau : Top coil
Drip-tip : 510
Type de montage : Single coil

Contenue du packaging :

  • 1 Ripley RDTA
  • 1 drip tip RDL
  • 1 Pyrex supplémentaire
  • 1 Pin fermé
  • 2 Pins de 1.8 mm
  • 2 Pins de 1.6 mm
  • 2 Pins de 1 mm
  • 2 Pins de 0.8 mm
  • 2 tubes Xylema
  • 1 sachet de feuilles de mesh
  • 1 tournevis
  • 1 notice d’utilisation

Rédac de Oneshot

La Rédaction de Oneshot Media vous propose tous les jours un contenu exclusif ! Actualités, tests produits, décryptages, tutoriels... Rien n'échappe à la Rédaction pour que rien ne vous échappe.

Pas de commentaires
Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.