Que faisons-nous ?

Depuis 2015, Oneshot Media est le média numérique de la cigarette électronique. L’aventure Oneshot Media a commencé avec les lives YouTube, s’est poursuivie sur le site sur lequel vous vous trouvez mais aussi en version papier avec le magazine Oneshot.

Chaque jour Oneshot Media vous connecte au monde de la cigarette électronique à travers les actualités vape nationales et internationales mais aussi grâce aux revues qui vous permettent de mieux choisir vos e-cigarettes. Grâce à nos partenaires, nous vous proposons également des tests d’e-liquides et la couverture digitale d’évènements spécialisés.

Dédiés aux vapoteurs débutants mais aussi aux experts et aux professionnels du secteur, Oneshot Media œuvre chaque jour pour vous tenir informés de toutes les facettes de la cigarette électronique.

Accueil / Actualité  / Rapport Harris – Regard des français sur les enjeux liés au vapotage

À la demande de France Vapotage, une enquête Harris Interactive a été réalisée en ligne du 20 au 26 avril 2021 sur un échantillon de 3002 personnes représentatif des Français âgés de plus de 18 ans. Ce sondage aborde 5 thèmes : les perceptions générales sur le vapotage et la cigarette électronique, les motivations du recours à la cigarette électronique, l’impact de la crise sanitaire sur la consommation de tabac et d’e-cigarette, les regards sur l’action des pouvoirs publics à l’égard de l’e-cigarette, ainsi que les affirmations à l’égard de l’e-cigarette et l’impact potentiel sur les fumeurs.

Perceptions générales sur le vapotage et la cigarette électronique

Les Français identifient le tabac comme le produit le plus dangereux pour la santé parmi ceux testés (84% dont 60% « très dangereux) ; le vapotage, considéré lui aussi comme nocif dans le cadre d’une consommation régulière, l’est néanmoins beaucoup moins (59% dont 32% très dangereux).

Nettement, le tabac est perçu comme plus nocif que l’e-cigarette, les anciens fumeurs et les Français plus âgés dénonçant particulièrement ses aspects néfastes, quand ils sont plus neutres vis-à-vis du vapotage.

Dans le détail, on note que les ni fumeurs ni vapoteurs sont généralement plus sévères à l’égard du tabac et du vapotage comme des autres substances ; les consommateurs se font, eux, plus indulgents et en particulier avec les produits dont ils font usage.

Une consommation d’e-cigarette perçue comme vertueuse dans la lutte contre le tabagisme, au moins dans sa capacité à permettre la réduction de la consommation de tabac.

Plus des deux tiers des Français estiment que la cigarette électronique peut être un moyen efficace de réduire sa consommation de cigarette, une perception qui oscille dans le temps et progresse par rapport aux dernières mesures.

L’efficacité de la e-cigarette pour diminuer sa consommation de tabac est particulièrement mise en avant par les vapoteurs (exclusifs ou vapofumeurs réguliers), les fumeurs partageant le constat avec un peu de retrait.

Les Français mettent davantage en doute la capacité de l’e-cigarette à accompagner un arrêt complet du tabac ; un sentiment, qui lui aussi, oscille selon les années, avec un regard plus optimiste en ce printemps 2021.

A nouveau, les vapoteurs se montrent particulièrement enthousiastes à l’égard du potentiel de l’e-cigarette dans le cadre d’un arrêt du tabac, les fumeurs étant généralement moins convaincus.

Motivations du recours à la cigarette électronique (vapotage)

Les motivations à se tourner vers la cigarette électronique sont nombreuses pour les vapoteurs, qui citent principalement leur entourage (odeurs, gêne), leur santé, mais également leurs finances comme principaux déclencheurs.

Les vapofumeurs réguliers sont ceux pour qui à la fois la santé et les enjeux financiers semblent être les motivations les plus importantes dans le choix de vapoter.

Les fumeurs qui ne vapotent pas l’expliquent avant tout par manque d’envie (41%), ou d’attrait pour les sensations (38%), un tiers environ évoquant également des doutes à l’égard de la sécurité du vapotage et de ses impacts sur la santé, notamment chez les fumeurs les plus réguliers.

L’impact de la crise sanitaire sur la consommation de tabac et d’e-cigarette

Les effets néfastes de la crise sanitaire touchent de nombreux Français : 52% déclarent que la crise sanitaire a eu pour effet de les rendre plus stressés et plus d’un quart indiquent une envie de fumer plus importante que par le passé.

Dans le détail, la crise semble moins impacter les non-fumeurs, les vapofumeurs se montrant particulièrement sensibles aux différentes difficultés évoquées.

En termes socio-démographiques, l’augmentation de l’envie de fumer ou de vapoter concerne davantage les plus jeunes et les consommateurs les plus réguliers, mais semble ne pas concerner outre mesure les anciens fumeurs.

Regards sur l’action des pouvoirs publics à l’égard du vapotage

Les Français attendent des pouvoirs publics un meilleur accompagnement à l’égard de l’e-cigarette : une meilleure information, une législation à part, une meilleure sensibilisation des fumeurs, et même, pour plus de la moitié, des encouragements à la conversion pour les fumeurs.

Dans l’ensemble, les Français sont favorables à une action spécifique des pouvoirs publics envers le vapotage depuis plusieurs années, l’accent étant davantage mis cette année sur l’encouragement, pour les fumeurs, à passer à la cigarette électronique.

Les utilisateurs de la cigarette électronique sont ceux qui ont le plus d’attentes à son égard vis-à-vis des pouvoirs publics, encourageant particulièrement les incitations à l’égard des fumeurs.

Les risques liés à des changements dans la législation sur le vapotage sont nombreux : près des 2 tiers des vapoteurs indiquent qu’ils pourraient reprendre ou augmenter leur consommation de tabac en cas d’augmentation des tarifs actuels

Naturellement, « duals users », qui consomment tabac et e-cigarette sont les personnes les plus susceptibles d’augmenter leur consommation de tabac, mais même les vapoteurs exclusifs pourraient être concernés pour environ un tiers.

Affirmations à l’égard de l’e-cigarette et impact potentiel sur les fumeurs

Si plus d’un Français sur deux indique déjà avoir entendu que fumer était moins dangereux pour la santé que le tabac, les autres affirmations ont une notoriété moins importante, indiquant une information encore parcellaire.

Sans surprise, les utilisateurs de cigarette électronique semblent mieux informés sur le vapotage que le grand public et en particulier que les fumeurs exclusifs de tabac.

La véracité de ces différentes affirmations à l’égard de l’e-cigarette est loin de faire l’unanimité, dans le meilleur cas, seule un peu plus de la moitié les considère comme vraies.

A nouveau, les vapoteurs se déclarent davantage informés que la moyenne, et semblent vérifier ces affirmations par l’usage : 81% des vapoteurs exclusifs et 75% des vapofumeurs réguliers indiquent qu’il s’agit d’une solution moins chère que le tabac.

Le potentiel de ces affirmations sur la consommation de tabac chez les fumeurs est important : près de la moitié indiquent qu’ils pourraient s’intéresser davantage au vapotage si ces affirmations (dont ils ont moins connaissance que la moyenne) étaient vraies.

Alors qu’ils ont un plus souvent entendu que le vapotage était moins nocif que le tabac pour la santé, les Français sont moins enclins à croire cette affirmation que celle, plus concrète, sur le prix du vapotage ; un enjeux tarifaire qui représente le premier argument pour convaincre les fumeurs.


Enquête réalisée en ligne du 20 au 26 avril 2021.

Échantillon de 3002 personnes représentatif des Français âgés de 18 ans et plus.
Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).
Aide à la lecture des résultats détaillés :

▪ Les chiffres présentés sont exprimés en pourcentage.
▪ Les chiffres en italique sont ceux qui apparaissent significativement au-dessus de la moyenne.
▪ Les différents profils interrogés sont définis tels que :

  • Fumeurs exclusifs : Consommateurs de tabac qui ne vapotent pas
  • Vapoteurs exclusifs : Vapoteurs qui ne consomment pas de tabac
  • Vapofumeurs : Consommateurs à la fois de tabac et de cigarette électronique
  • Vapofumeurs réguliers : Consommateurs à la fois de tabac et de cigarette électronique, a minima plusieurs fois par semaine pour chacun des usages

Rédac de Oneshot

La Rédaction de Oneshot Media vous propose tous les jours un contenu exclusif ! Actualités, tests produits, décryptages, tutoriels... Rien n'échappe à la Rédaction pour que rien ne vous échappe.

Pas de commentaires
Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.