Que faisons-nous ?

Depuis 2015, Oneshot Media est le média numérique de la cigarette électronique. L’aventure Oneshot Media a commencé avec les lives YouTube, s’est poursuivie sur le site sur lequel vous vous trouvez mais aussi en version papier avec le magazine Oneshot.

Chaque jour Oneshot Media vous connecte au monde de la cigarette électronique à travers les actualités vape nationales et internationales mais aussi grâce aux revues qui vous permettent de mieux choisir vos e-cigarettes. Grâce à nos partenaires, nous vous proposons également des tests d’e-liquides et la couverture digitale d’évènements spécialisés.

Dédiés aux vapoteurs débutants mais aussi aux experts et aux professionnels du secteur, Oneshot Media œuvre chaque jour pour vous tenir informés de toutes les facettes de la cigarette électronique.

PIPELINE-Store
Accueil / Non classé  / France Vapotage : COMMUNIQUE DE PRESSE
Odoxa France vapotage

BAROMETRE EXCLUSIF ODOXA POUR FRANCE VAPOTAGE LE VAPOTAGE EN DANGER ?

Selon la dernière édition du baromètre exclusif réalisé par ODOXA pour France Vapotage1 , la perception de la cigarette électronique se dégrade et des points de fragilité majeurs apparaissent. Ainsi, une majorité de Français pensent que consommer la cigarette électronique est « aussi risqué que le tabac »2, alors même qu’ils la considèrent toujours comme un moyen efficace pour réduire sa consommation de tabac3 ! Cette contradiction montre que les Français manquent d’informations claires et fiables sur la cigarette électronique, comme le confirme le sondage. Dans ce contexte, le vapotage peine à s’installer comme une alternative au tabac et à s’inscrire pleinement dans une stratégie de réduction des risques.

La vape serait-elle en danger, et avec elle l’opportunité historique qu’elle représente pour faire baisser la prévalence tabagique ? Malgré un début de reconnaissance par les pouvoirs publics de son intérêt dans la lutte contre le tabagisme, la cigarette électronique est la victime régulière de «fake news», de contresens et d’amalgames. Résultat : 55% des Français considèrent que consommer la cigarette électronique est « aussi risqué que le tabac » ! Le sentiment d’une information, notamment scientifique, insuffisante sur la cigarette électronique demeure et les Français ne sont plus que 37 % à s’estimer bien informés sur la cigarette électronique4.

Pour le secteur du vapotage, l’approche du Mois sans Tabac est l’occasion de rappeler que la cigarette électronique est l’outil d’aide au sevrage tabagique le plus efficace et le plus utilisé par les fumeurs pour réduire ou arrêter leur consommation de tabac.

A plusieurs reprises, France Vapotage s’est ouvertement inquiétée de l’impact de la mauvaise information, voire de la désinformation, sur les comportements des plus de 3 millions de vapoteurs français, pour les fumeurs actuels en recherche d’une alternative fiable à leur pratique tabagique, pour les acteurs professionnels du secteur et plus globalement sur l’efficacité des politiques de santé publique en matière de lutte contre la prévalence tabagique. Pour y faire face, la fédération communique régulièrement auprès des médias pour répondre aux allégations injustement anxiogènes voire mensongères. Elle a également mis en ligne sur son site le mois dernier un « questions/réponses » à l’attention des consommateurs actuels et potentiels, des décideurs, des journalistes et de tous ceux qui souhaiteraient disposer d’informations fiables sur le vapotage.

1 Sondage ODOXA pour France Vapotage « La cigarette électronique : Informations, usage et image – Baromètre 2020 (4ème édition) » – Octobre 2020. Réalisé auprès de 2009 Français (âgés de plus de 18 ans et plus) du 16 au 22 septembre 2020.
2 55% des Français considèrent que consommer la cigarette électronique est « aussi risqué que le tabac », une proportion stable dans nos baromètres successifs.
3 58 % des Français considèrent que la cigarette électronique est un moyen efficace pour réduire sa consommation de tabac : un crédit stable dans nos baromètres successifs.
4 37% des Français ont le sentiment d’être bien informés sur la cigarette électronique soit 6 points de moins que lors de notre mesure de mars 2020 (43%), à un niveau proche de celui observé en octobre 2019 (34%).


II y a urgence !

Urgence à combattre les fausses informations, celles toujours plus contradictoires et anxiogènes, qui font le lit de la pratique tabagique dans un pays où la prévalence est l’une des plus fortes des pays occidentaux ;
Urgence à conserver le vapotage dans une gamme de prix attractive, et accessible au plus grand nombre afin de préserver le pouvoir d’achat des Français. Alors que le passage du tabagisme au vapotage permet au consommateur de réaliser d’importantes économies, et que le prix des produits du vapotage est donc un argument majeur, les vapoteurs se montrent fortement opposés (à 72%) à l’instauration de taxes sur le vapotage5.
• Urgence à combattre les potentielles menaces sur les saveurs et la liberté des choix en matière d’arômes.
Avec le prix, le large choix de saveurs d’e-liquides est un autre élément qui encourage à passer du tabac au vapotage : c’est le cas pour plus de 70% des consommateurs actuels et potentiels : 72% des vapoteurs exclusifs, quasi-exclusivement des anciens fumeurs, et 73% des fumeurs et vapo-fumeurs6.

L’augmentation des prix et la restriction des saveurs7 pourraient ramener les vapoteurs vers le tabac ou encore empêcher les fumeurs adultes de passer au vapotage.

5 Les vapoteurs se montrent fortement opposés (à 72%) à l’instauration de taxes sur le vapotage, qu’ils soient vapo-fumeurs (65%) ou, plus encore, vapoteurs exclusifs (92%).
6 73% des fumeurs conviennent que le large choix de saveurs d’e-liquides (proposé actuellement) a contribué à les aider à passer du tabac au vapotage, à un niveau équivalent chez les vapo-fumeurs (73%) et les vapoteurs exclusifs (72%).
7 52% des vapoteurs déclarent que si leur saveur d’e-liquide de référence n’existait plus, ils pourraient être amenés à retourner vers le tabac ou à augmenter leur consommation de cigarettes.


Pour ces raisons, France Vapotage demande à nouveau aux pouvoirs publics de s’engager sans attendre dans une politique volontariste pour :

INFORMER ET RASSURER :

• en lançant des campagnes publiques de sensibilisation à la cigarette électronique auprès des fumeurs adultes, ainsi que des campagnes publiques d’information sur le vapotage et sa pratique auprès des consommateurs ;
• en diligentant de nouvelles études sur l’usage et la pratique de la cigarette électronique et ses conséquences potentielles sur la santé à long terme.

ACCOMPAGNER ET PROTEGER :

• en développant une politique de santé publique fondée sur une approche pragmatique de la réduction des risques et où la vape y a sa place légitime ;
• en instaurant un cadre réglementaire clair et adapté pour l’ensemble des produits et e-liquides vendus en France ;
• en préservant l’attractivité liée au coût des produits du vapotage (et donc en préservant sa distinction claire avec les produits du tabac, soumis notamment à des taxes spécifiques – accises) et à la large gamme des saveurs disponibles.



Julien Delhome

Un chapeau de magicien (blanc de préférence, comme gandalf). Un tee-shirt (avec le logo OS parce que je suis fan de cette team). Un jean Levi's (parce que j'ai de l'éducation et que je ne montre pas mes fesses à tout le monde). Des chaussures de danse (pour la danse en couple bien entendu). Une souris dans la main droite (les Logitech ont mes faveurs). Une box dans la main gauche (avec un Corona V8 DLC dessus). Et dans la tête un petit air de swing (parce qu'il faut que ça balance baby).

Pas de commentaires
Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.