Que faisons-nous ?

Depuis 2015, Oneshot Media est le média numérique de la cigarette électronique. L’aventure Oneshot Media a commencé avec les lives YouTube, s’est poursuivie sur le site sur lequel vous vous trouvez mais aussi en version papier avec le magazine Oneshot.

Chaque jour Oneshot Media vous connecte au monde de la cigarette électronique à travers les actualités vape nationales et internationales mais aussi grâce aux revues qui vous permettent de mieux choisir vos e-cigarettes. Grâce à nos partenaires, nous vous proposons également des tests d’e-liquides et la couverture digitale d’évènements spécialisés.

Dédiés aux vapoteurs débutants mais aussi aux experts et aux professionnels du secteur, Oneshot Media œuvre chaque jour pour vous tenir informés de toutes les facettes de la cigarette électronique.

PIPELINE-Store
Accueil / Je débute  / MTL et DL
mtl dl

La cigarette électronique est un domaine rempli de termes parfois compliquées à appréhender pour le profane, on peut citer par exemple des termes comme drip tip, deck, DL et MTL. Nous allons nous intéresser ici à ces deux derniers termes qui qualifient les deux types de tirages possibles dans votre expérience de vapotage : le DL (direct lung) ou MTL (mouth to lung).

Deux types de tirage différents

D’un côté, il existe des atomiseurs à tirage un tirage dit direct ou aérien (DL), c’est-à-dire de la vapeur produite par votre e-cigarette va de votre atomiseur jusqu’à vos poumons en « ligne droite ».À l’opposé, il existe des atomiseurs disposant d’un tirage dit serré ou restrictif (MTL), en passant d’abord par un pincement de vos lèvres, pour aspirer une quantité de vapeur dans votre bouche avant de la faire descendre dans vos poumons.. Ce dernier type de tirage dit serré ou MTL sera celui qui se rapproche le plus de celui d’une cigarette. Le tirage DL se rapprochera plus d’un tirage type chicha.

Beaucoup de vapoteurs pensent que seul le tirage direct fonctionnera et résoudra leur addiction au tabac. Que nenni ! Chaque cas est unique. D’un point de vue consommation en général, il est évident qu’un tirage serré (MTL) consommera moins de liquide et également de batterie (un tirage en MTL excède rarement pas les 30 watts de puissance, Mais la quantité de vapeur en sera donc aussi réduite. 
Un tirage direct, aura pour conséquence une consommation en liquide nettement plus importante, avec un besoin en batterie plus conséquent, et les nuages qui vont avec.

Cependant, de par des expériences de vapoteurs, le tirage qui les a réellement aidés arrêter le tabac, c’est bien le tirage en inhalation indirecte, c’est celui-ci qui se rapproche le plus de la cigarette, et qui permet de l’éliminer totalement sans réelle sensation de manque, tant par la gestuelle, que le type de tirage pratiqué, et aussi le dosage de nicotine qui sera possiblement plus grand en cas de besoin.

Quel type de tirage choisir ?

Au début de votre expérience de vapoteur, ces deux types de tirages peuvent vite devenir un choix cornélien, nous allons tenter de vous épauler dans votre décision.

Si vous débutez dans l’utilisation de la e-cigarette, il conviendra prendre un dosage de nicotine élevé. Pour se faire, le tirage indirect sera le plus adapté. Il reprend le même type de tirage que sur une cigarette classique et permet d’inhaler des liquides contenant des dosages de nicotines élevés. Des liquides avec une viscosité n’excédant pas les 30/70 (30 % de propylène glycol, 70 de glycérine végétale) seront également vos nouveaux amis, car, au-dessus de ce dosage, vous risquez de passer votre temps à changer votre résistance (la glycérine végétale ayant tendance à encrasser les résistances).

Si, après avoir testé un atomiseur au tirage indirect, celui-ci ne vous convenait pas, le tirage direct peut être envisageable. Il conviendra de prendre en compte toutefois,qu’avec un atomiseur DL, le dosage de nicotine ne pourra dépasse que rarement les 3 ou 6 mg.afin d’éviter une sensation de « hit » trop importante du fait de la puissance utilisée (le hit étant la sensation de picotement en fond de gorge). La quantité de vapeur inhalée sera bien plus importante que la quantité que pouvait produire votre cigarette. En règle général, un vapoteur . Les e liquides ayant une viscosité élevés (pouvant aller de 70% à 100 % glycérine végétale) pourront être utilisés.

Y a-t-il des risques ?

« Le message que je veux faire passer aux vapoteurs est que votre niveau de consommation définit le risque : plus vous consommez de e-liquide, plus vous serez exposé à la toxicité, la nicotine n’est pas un danger. L’inhalation directe des poumons est agréable, mais présente un schéma risqué. Au moins, vous êtes conscient du risque »Tels sont les mots employés par le docteur Konstantinos Farsalinos lors de la Vapexpo 2016.

En comparaison, une « barre » en tirage serré, donc en inhalation indirecte, produira entre 60 et 80 ml de vapeur, et un tirage aérien, en inhalation directe, produire lui de 1000 à 1500 ml (voir plus dans certains cas, comme les concours de nuages, par exemple). 

Si les fabricants d’e-liquides, et au premier plan desquels les fabricants français, ont depuis 2016 tenu compte des travaux du docteur Farsalinos pour faire ne sorte que les liquides utilisés en DL et à très haute puissance n’émettent plus de substances pouvant s’avérer toxiques, il conviendra tout de même de les utiliser à une puissance relativement modérée. En effet, plus la puissance délivrée par votre matériel sera importante, plus les modifications moléculaires du e-liquides auront de chances de se créer.

On résume

Votre tirage, votre vape, c’est vous, et personne d’autre. Vous devez vous faire vous-même votre avis, votre expérience prouvera quel tirage vous correspond le plus.

Nous pouvons cependant avancer que pour pallier une addiction, il faut s’en rapprocher le plus pour tromper votre cerveau. Pourquoi donc ne pas partir sur un matériel axé sur le tirage indirect pour commencer et définitivement éradiquer la cigarette de tabac de votre vie ?
Le dosage de nicotine est un facteur essentiel. Il permet un vrai sevrage réussi. Un haut dosage de nicotine comme celui-ci, est donc préférable sur un matériel en tirage serré, car vaper du 16 mg en tirage direct risque de vous provoquer de sacrés maux de gorge. En outre, un débit élevé de vapeur à faible taux de nicotine ne remplace pas un haut dosage de nicotine. Vapoter toute la journée en DL sur du 3 mg, n’aura jamais les mêmes apports qu’une vape en MTL en 12 mg.

Certaines personnes préféreront débuter sur un setup en DL dès le début, pour changer complètement des habitudes de fumeur, si la finalité est l’arrêt du tabac, alors allons-y gaiement. Toutefois, gardez toujours à l’esprit que ce qui marque la réussite d’un passage à la vape est un dosage de nicotine ! 

Votre vape, n’est pas celle de votre voisin, soyez curieux, testez et faites votre avis


Rédac de Oneshot

Le compte de la rédaction de OneShot. Oui on passe notre temps à parler de vape sur ce site, mais parfois on parle d'autre chose. Des requins par exemple....

Pas de commentaires
Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.