Que faisons-nous ?

Depuis 2015, Oneshot Media est le média numérique de la cigarette électronique. L’aventure Oneshot Media a commencé avec les lives YouTube, s’est poursuivie sur le site sur lequel vous vous trouvez mais aussi en version papier avec le magazine Oneshot.

Chaque jour Oneshot Media vous connecte au monde de la cigarette électronique à travers les actualités vape nationales et internationales mais aussi grâce aux revues qui vous permettent de mieux choisir vos e-cigarettes. Grâce à nos partenaires, nous vous proposons également des tests d’e-liquides et la couverture digitale d’évènements spécialisés.

Dédiés aux vapoteurs débutants mais aussi aux experts et aux professionnels du secteur, Oneshot Media œuvre chaque jour pour vous tenir informés de toutes les facettes de la cigarette électronique.

PIPELINE-Store
Accueil / Actualité  / Australie : report de l’interdiction de liquides nicotinés

Après avoir décrété, au mois de juin 2020, l’interdiction d’importation des produits nicotinés, l’Australie, et son gouvernement ont décidé d’instaurer un report de 6 mois de cette mesure.

Australie : un des pays les plus sévères en matière de lutte contre le tabagisme… et la vape

australie

L’Australie est réputée pour sa politique anti-tabac depuis de nombreuses années, c’est notamment le premier pays à avoir mis en place le paquet neutre. Le cout d’un paquet de cigarettes varie entre 18 et 30 euros suivant la marque et la taille du paquet, ce qui en fait le pays où les cigarettes sont les plus chères au monde. Cette politique a pour effet de réduire à 15% le nombre de fumeurs dans le pays, contre 27% en 1990. Cependant, les autorités australiennes ne sont pas focalisées sur la lutte contre le tabagisme, mais à l’ensemble des produits nicotinés.

L’usage de la cigarette électronique a eu du mal à rentrer dans les mœurs, notamment à cause de la méfiance des autorités sanitaires et scientifiques australiennes sur ses conséquences. Son usage a donc été rendu possible, mais sans qu’il soit possible d’acheter sur le territoire australien des fioles de e-liquide nicotiné, la nicotine étant réservée aux cartouches scellées. Afin de contourner cet état de fait, nombre d’Australiens importaient leurs e-liquides nicotinés de Nouvelle-Zélande ou des États Unis.

C’est cette pratique, jusque là tolérée par les autorités, que ces dernières souhaitent interdire sur sur une période d’un an. L’argument avancé étant de limiter au maximum les produits contenant de la nicotine, le temps de mettre en place une consultation part la Therapeutic Goods Administration. L’argument principal à cette suspension de liberté est basé, une nouvelle fois, sur la théorie de l’effet passerelle chez les jeunes.

En revanche il sera possible de se faire prescrire sur ordonnance par un médecin un e-liquide nicotiné, ce qui, de fait, transfère les e-cigarettes de produits du tabac à produit pharmaceutique, poussant le marché dans les bras des lobbys “pharma”.

Une interdiction repoussée de 6 mois

Australie 2

Face à une levée de boucliers de nombreux députés et sénateurs australiens, la décision d’interdiction d’importation d’e-liquides nicotinés a été repoussée de 6 mois.

Les représentants du parlement australien se sont notamment plaints que la décision d’interdiction d’importation ait été prise « sans aucune consultation du public ou de nombreux députés du gouvernement ». Certains avancent même que la e-cigarette est une « une alternative plus sûre au tabagisme », et qu’il est nécessaire de « faciliter l’arrêt du tabac pour les fumeurs, et non le rendre plus difficile ».
Députés et sénateurs australiens demandent simplement que la cigarette électronique soit réglementée, « comme l’ont fait pratiquement tous les autres pays développés ».

Vendredi dernier, suite à ces nombreuses contestations politiques, le ministre de la Santé a annoncé que l’interdiction s’appliquera désormais à partir du 1er janvier 2021, et qu’elle s’accompagnerait d’un « processus simplifié » afin que les patients puissent obtenir une ordonnance de leur médecin généraliste.

La vape australienne n’est pas encore condamnée, bien que fortement bridée par les autorités locales. L’absence de prise en compte des études publiées à l’extérieur du pays, mêlée à l’absence totale de recherche sur le sujet en Australie et ainsi qu’aux récents déboires aux Etats Unis font de la vape un sujet brûlant. Cependant, le corps médical et scientifique penche de plus en plus en sa faveur, au fur et à mesure qu’elle est étudiée. Il est déjà admis que la vape est un moyen de sevrage prometteur, ce qui est un premier pas vers l’acceptation.

Rédac de Oneshot

Le compte de la rédaction de OneShot. Oui on passe notre temps à parler de vape sur ce site, mais parfois on parle d'autre chose. Des requins par exemple....

Pas de commentaires
Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.