Levest Pulp Laboratoire Lips Alfaliquid Green-Liquides PIPELINE-Store

Steampipes, Master of Top coils

steampipes germany

Pour ceux qui n’ont pas eu la chance de lire notre magazine papier, voici un article tiré du ONESHOT Magazine #3

Cette entreprise familiale allemande située dans la région de Rhein Neckar, fabrique depuis 1960 des pièces de précision pour l’Industrie. Fondée en 1960 par Phillip Adrian dans son garage, et depuis reprise de père en fils, c’est aujourd’hui le petit-fils Christian qui dirige l’entreprise.


Christian est un fan de belles américaines

Non, pas celles qu’on croise en bikini à Venice Beach, mais les voitures, et plus spécifiquement, les «muscle cars». Chez Steampipes, tout sent le cambouis, l’huile de coude et l’amour du travail bien fait. Ici, les labos aseptisés sont remplacés par des postes de travail usés par les bleus de travail des générations précédentes. On peut ressentir dans leur approche, ce savoir-faire « old school », cette énergie authentique et ça se sent dans la conception de leurs atomiseurs.

J’ai eu l’immense privilège de me rendre dans leur quartier général il y a de ça quelques années, et j’ai pu assister notamment au calibrage d’un top cap de Change. Sachant que celui-ci était vissé, les plus connaisseurs d’entre vous ont déjà compris pourquoi c’est en soi, un exploit.

Après usinage, chaque top cap était poncé manuellement par une personne afin de faire tomber les airflows en face du coil, ce process pouvant prendre jusqu’à dix minutes par pièce. Un exemple parmi tant d’autres qui surligne bien « l’esprit Steampipes ». C’est compliqué ? On sait. Mais on a décidé de faire comme ça parce que les joints qui s’usent, ce n’est pas qualitatif.

Un coil en haut sinon rien.

Si en France, le succès de Steampipes date vraiment de l’arrivée sur le marché du Corona, en Allemagne, Steampipes est une religion. Lors du dernier salon à Stuttgart, la queue pour acheter un Corona partait du Stand jusqu’à l’entrée. Ils sont un peu les rois incontestés du top coil depuis 2012. Leur premier opus porte le nom cryptique de BT-V1 (en référence à Thomas Brükman, son créateur). Le succès est immédiat et des centaines de vapers allemands sont désormais accros à ce Vivi Nova sous stéroïdes. Il sera même possible de le convertir en atomiseur genesis plus tard à l’aide d’un kit.

En 2013, le BT-LN (pour Little Nancy) voit le jour, une sorte de BT-V1 dans un diamètre plus petit (14 mm) pour aller sur les batteries EGO désormais dans toutes les mains à cette époque. Et il rencontre encore une fois un grand succès dans le monde de la vape. De là, les projets s’enchaînent et la même année, Steampipes s’essaye au mod Hybride avec l’Enigma. Techniquement toujours un top coil, même s’il s’agit en fait d’un setup dripper sur mod méca, Steampipes signe là encore une très belle réalisation tant en termes d’usinage qu’en termes de vape pure. Puis viendra le Vape Gate, un mod méca, seul cette fois, et toujours avec la même qualité d’usinage et le souci du détail qui ont contribué à la réputation de l’entreprise allemande.

En 2014, PIPELINE (distributeur officiel de Steampipes) fait appel à eux pour créer un atomiseur dédié au PIPELINE Pro Slim ; et de ce projet naît le Unyon, sorte de descendant direct des BT en 18 mm et ancêtre du Change.

2015 verra l’arrivée du Change v1, atomiseur top coil moderne en 22 mm à plot ajustable permettant des montages Single et Dual coil. Plusieurs montages sont possibles avec le Change mais un d’entre eux commence à se démocratiser, utilisant des câbles pour faire remonter le liquide sur le deck. Mais ce dernier commence à se faire un peu vieillot, avec le fil résistif pris sous les vis. L’envie de renouveau et de plus de facilité de montage avec des coils complexes (comme les montages clapton et autre triple fused alien) se fait sentir.

En 2016, c’est la consécration, et Steampipes sort ce qui deviendra leur meilleur album, le Corona. Un top coil en 23 mm, deck Velocity, une contenance ahurissante pour sa taille (8 ml pour la version V8) et pléthore de top caps et finitions exclusives qui font du Corona l’un des atomiseurs Hi-end les plus populaires du marché, tous segments confondus.

DLC, gravures, top caps MTL, tout existe pour le Corona. Ceci découle d’une chose : l’amour de Christian pour la bonne vape, et son oreille attentive à son public.

Souvent copiés, jamais égalés

corona v8 dlc

Steampipes, ce n’est pas seulement des atos. À l’instar de Taifun, ils sont à l’origine de nombreux concepts qui ont été repris des centaines de fois par de nombreux atomiseurs. Une chose est sûre, si on ambitionne de créer un atomiseur top coil, connaître «l’atothèque» de Steampipes est indispensable. Si vous en avez l’occasion, essayez un Corona, prenez-en un entre vos mains et pensez à toutes les générations d’hommes et d’atomiseurs qui ont été nécessaires à sa création.

Pendant que vous y êtes, vapez dessus, ça vaut le coup.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.