Green-Liquides Laboratoire Lips Flavor-Hit Alfaliquid Levest Pulp

Flavor Ban, la FDA s’attaque aux pods.

flavor ban usa trump

Le Flavor Ban annoncé par le gouvernement Trump en septembre dernier est finalement tombé en ce 2 janvier 2020. Une annonce vivement attendue par les détracteurs de la e-cig et particulièrement redoutée par les défenseurs de la vape. La FDA a tranché, les arômes seront bannis des cartouches préremplies à l’exception des saveurs : tabac et menthol.

Les vapoteurs ont été compris.

Les vapoteurs, professionnels et clients, ont milité pendant plusieurs mois afin de faire entendre leur message au gouvernement. Des rencontres ont eu lieu, des manifestations ainsi que des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux. Il semblerait que ce message fort porté par tous les vapoteurs ait été entendu par la FDA, ils pourront continuer de vaper librement.

Juul, le grand perdant de l’histoire.

Une augmentation du vapotage chez les jeunes justifié par une campagne publicitaire ciblant les jeunes, une représentation du marché à hauteur de 70%… Tant de choses qui font de Juul le parfait responsable des « problèmes » liés au vapotage.
La décision de la FDA pour le ban des arômes dans les cartouches préremplies autre que tabac et menthol est une réponse directe à la société Juul.

Un mois pour nettoyer le marché.

Le délai d’un mois annoncé par la FDA pour se mettre en conformité ne rassure pas les professionnels de la vape. Ce délai trop court ne permettra pas aux professionnels de couvrir les pertes futures. Des sanctions seront prises par la FDA en l’encontre des professionnels qui ne seront pas en conformité après ce délai d’un mois.
Pour rappel, les normes imposées par la TPD en France avaient contraint les professionnels à se mettre en conformité en l’espace de 3 mois.  Ces derniers ont tenu les délais non sans difficulté (et avec de nombreuses pertes) malgré une souplesse des autorités de contrôle.

Conclusion

La décision de la FDA est incontestablement politique, ses actions visent directement les sociétés comme Juul (Vype, My Blu et Logic dans une moindre mesure).

Malheureusement cette décision ne résout pas le problème véritable qui a provoqué plus de 50 décès, celui du marché noir où se vendaient des e-liquides impropres à la consommation.

L’âge légal repoussé à 21 ans pour acheter des produits du vapotage risque d’encourager les jeunes à se tourner vers l’illégalité. Cela peut même avoir l’effet inverse et attirer les jeunes : on sait que l’adolescence est une période propice aux prises de risques, et que le jeune aime braver les interdits.

En outre, il est important de noter que Michael Bloomberg, farouche opposant à la vape, est candidat aux primaires démocrates pour les présidentielles 2020, serait-ce une loi pour s’assurer le vote des vapoteurs ?

Source

One thought on “Flavor Ban, la FDA s’attaque aux pods.

  1. Du coup les sociétés comme jul sont privé de production des cartouches avec saveur ou peuvent t’elles continuer à en produire et les vendre sur le net ? Parce qu’un simple VPN suffirait à des américains pour commander leur vape parfumé sur des site européen , en fait la question que je me pose c’est est-ce que c’est toujours légale de vaper des cartouches de saveur diverse même avec le flavors ban ? Les américains sont condamnables s’ils en font importer ?
    Ça glisse pas du bon côté pour les vapoteurs américains là, il risque d’y avoir de la contrebande comme la cigarette.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.