vapecellar Levest Flavor-Hit Le-French-Liquide The-Fuu Pulp
Voir tous nos partenaires.

Tabagisme, nicotine et grossesse.

grossesse tabagisme

Dans mon rôle de conseillère de vente en boutique de vape, on me pose régulièrement la question de la vape durant une grossesse.

Dans cet article, nous allons faire le point sur les conséquences du tabagisme de la conception d’un enfant jusqu’à son sevrage du lait maternel. On parlera aussi des effets de la nicotine sur le fœtus et les conséquences sur la vie de l’enfant à naître.

Fumer avant ou durant une grossesse, c’est mal.

On oublie souvent de parler de la période de conception.

grossesseLes statistiques sont édifiantes. Les dangers de la combustion du tabac sont présents dès la conception. Il sera plus difficile pour une femme fumeuse de tomber enceinte. Les risques Fausse-couche, grossesse extra-utérine et mort in utero sont largement plus importants chez la fumeuse. Pour le moment, il n’existe pas dans la littérature scientifique d’études sur ces sujets concernant la vape. Par contre on connaît le principal coupable : le Monoxyde de carbone qui est totalement absent lors du vapotage.

On sait également que la division cellulaire est nettement plus lente chez l’œuf fraîchement fécondé d’une fumeuse.

Par la suite, on sait que le taux de CO dans le sang de la future mère jouera beaucoup sur le développement et le poids à la naissance. Le taux de CO (monoxyde de carbone) sera même deux fois plus important dans le sang du fœtus que dans celui de la maman.

Cela augmente le risque d’accouchement prématuré. La fumeuse aura des enfants plus petits et des grossesses écourtées.


Une étude de janvier 2019 montre que le poids de bébés des mamans vapoteuses est identique à celui des non-fumeuse. C’est très encourageant. 


À ce stade, on peut déjà affirmer qu’il est nécessaire pour une maman de ne pas fumer avant et durant sa grossesse. Mais que si elle n’y parvient pas, vapoter est un moyen incontestable de réduire les risques à la fois pour la mère et pour l’enfant.

Une étude menée dans l’Ohio a démontré, grâce à des poumons de veau, que le vapotage n’engendrait aucune modification de tissus des poumons de veau.

L’exposition à la nicotine durant la grossesse

picto_grossesse

La nicotine traverse le placenta. On sait aujourd’hui que cette exposition à la nicotine jouera sur le développement neurologique et les capteurs nicotiniques. Les enfants de fumeurs ont un risque deux fois plus important de devenir rapidement des fumeurs dépendants lors de leur première rencontre avec le tabac. Mais on ne peut pas dire si c’est la cause d’une exposition précoce à la nicotine ou le fait de voir leurs parents être eux-mêmes des fumeurs.

Précisons ici que l’apposition d’un logo “déconseillé aux femmes enceintes”  n’est nullement une obligation légale en France.


L’exposition à la nicotine durant l’allaitement


Le professeur Deruelle est catégorique: «L’allaitement a un tel bénéfice, car il peut contrecarrer le risque d’allergie et d’autres pathologies, qu’il vaut mieux que la mère allaite même si elle fume».

Par contre, on sait que la nicotine passe dans le lait maternel de la fumeuse ou de la vapoteuse. Par contre, on ignore si cela a un effet différent de celui rencontré durant l’ingestion d’autres aliments contenants naturellement de la nicotine comme l’aubergine, les tomates, les pommes de terre, le chou-fleur, etc.

Conclusion

Il fortement déconseillé aux futures mamans de fumer. On sait aujourd’hui qu’utiliser des substituts nicotiniques est une alternative préférable si l’abstinence totale n’est pas possible. Le vapotage en fait partie. La femme enceinte métabolisant la nicotine deux fois plus vite qu’à la normale, il ne faut donc pas hésiter à prendre des dosages nicotiniques  importants plutôt de se souffrir d’un manque excessif.


Sources:

https://www.vapyou.com/wp-content/uploads/2019/02/eCigSIPF.pdf

https://www.stop-tabac.ch/fr/les-effets-du-tabagisme-sur-la-sante/grossesse-et-tabagisme

http://sante.lefigaro.fr/actualite/2015/02/25/23441-pourquoi-foetus-trinque-quand-sa-mere-fume

https://www.rcm.org.uk/search-results/?query=support+to+quit&page=1

https://www.ajog.org/article/S0002-9378(18)31229-8/fulltext

http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2018/35-36/pdf/2018_35-36_2.pdf

https://respiratory-research.biomedcentral.com/articles/10.1186/s12931-017-0676-9

Pr Philippe Deruelle, secrétaire générale du Collège national des gynécologues et obstétricien de France et membre, au CHRU de Lille, du Centre de recherche sur les 1000 jours.

Je vape et je milite depuis 2012. Retrouvez mon interview dans la série  “Ceci n’est pas une pipe” sur Youtube.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.