Que faisons-nous ?

Depuis 2015, Oneshot Media est le média numérique de la cigarette électronique. L’aventure Oneshot Media a commencé avec les lives YouTube, s’est poursuivie sur le site sur lequel vous vous trouvez mais aussi en version papier avec le magazine Oneshot.

Chaque jour Oneshot Media vous connecte au monde de la cigarette électronique à travers les actualités vape nationales et internationales mais aussi grâce aux revues qui vous permettent de mieux choisir vos e-cigarettes. Grâce à nos partenaires, nous vous proposons également des tests d’e-liquides et la couverture digitale d’évènements spécialisés.

Dédiés aux vapoteurs débutants mais aussi aux experts et aux professionnels du secteur, Oneshot Media œuvre chaque jour pour vous tenir informés de toutes les facettes de la cigarette électronique.

Accueil / Divers  / ONESHOT MAGAZINE #1 – Beyond the fog

beyond the fog

Pour ceux qui n’ont pas eu la chance de lire notre magazine papier, voici un article tiré du ONESHOT Magazine #1

Une des plus belles boutiques de cigarette électronique se trouve à Royan. Tenue par un couple de passionnés, il est difficile d’en sortir une fois que l’on y a mis les pieds.

Par Matt La Batte
Photo : Yoshi Power Shot


Comment t’est venu le déclic de la vape ?

La première fois c’était en 2011. J’étais prof de golf et tout le staff fumait. Le patron a décidé d’acheter une Ego T, du coup tous les employés ont acheté une Ego T. Moi ça n’a pas marché car je fumais énormément. Je faisais aussi partie de groupes de musique, et je liais la musique, l’alcool et la cigarette comme plaisirs communs. De plus, la ecig de mon patron a explosé au bout d’une semaine, donc je n’ai vapé qu’une semaine. J’ai repris la vape et l’ai lâchée plusieurs fois jusqu’au moment où j’ai vraiment arrêté la cigarette, il y a 2 ans aujourd’hui.

beyond the fog 2

Ton passage de consommateur à acteur de la vape : l’envie de monter un shop.

Il y a 3 ans, je fumais encore un paquet de clopes par jour, et je vapotais le soir. Lors d’un voyage aux USA avec des potes, je suis entré dans un shop. Les vendeurs ont passé 2h avec moi, en m’expliquant tout de A à Z. En sortant, je me suis dit que je voulais faire ça. De retour en France avec un ami, je suis allé à Lyon pour le Vapexpo. J’ai rencontré les reviewers que je voyais sur YouTube, cela m’a décidé à monter ma boutique et arrêter définitivement la cigarette.

A la base, je devais monter le magasin à Paris, mais pour des raisons familiales, j’ai finalement décidé de faire ça à Royan. Ce fut finalement un choix judicieux 

car c’est une station balnéaire qui accueille beaucoup de monde 6 mois dans l’année. 

Et il n’y avait que 3 boutiques « catastrophiques » (où j’allais, faute de mieux).

J’ai visité un local où il y avait tout à faire dedans, mais je m’y voyais, alors je me suis lancé ! Pour la déco, je me suis inspiré des shops américains car j’ai séjourné aux États-Unis pendant pas mal de temps. J’ai aussi mis ma touche personnelle en utilisant des meubles de chez moi. J’étais vraiment parti pour faire “american style” : liquides ricains, mod méca, etc. Une ambiance « Bar jazz à l’américaine », amener l’esprit boutique américaine à Royan.

Depuis j’ai refait 4 fois des aménagements, pour améliorer le confort de vie et pour qu’une seule personne puisse travailler sans laisser une file d’attente dehors et sans qu’aucun client ne soit mis de côté.

beyond the fog 3


L’intégralité de l’article du magazine dans le pdf ci-dessous. 

p46-49-oneshot-visite-shop-beyond-the-fog


 

Julien Delhome

Un chapeau de magicien (blanc de préférence, comme gandalf). Un tee-shirt (avec le logo OS parce que je suis fan de cette team). Un jean Levi's (parce que j'ai de l'éducation et que je ne montre pas mes fesses à tout le monde). Des chaussures de danse (pour la danse en couple bien entendu). Une souris dans la main droite (les Logitech ont mes faveurs). Une box dans la main gauche (avec un Corona V8 DLC dessus). Et dans la tête un petit air de swing (parce qu'il faut que ça balance baby).

Pas de commentaires
Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.