vapecellar Levest Flavor-Hit Le-French-Liquide The-Fuu Pulp
Voir tous nos partenaires.

USA & THC : le rapport du CDC

cdc thc

 

MISES A JOUR DU RAPPORT DU CDC

M.A.J du 08.11.2019 : détection de l'acétate de Vitamine E

 

De récents tests de laboratoire effectués par le CDC sur des échantillons de liquide de lavage broncho-alvéolaire (BAL) (ou des échantillons de liquide prélevés dans les poumons) de 29 patients atteints d’EVALI soumis à CDC de 10 États ont révélé la présence d’acétate de vitamine E dans tous les échantillons de liquide BAL. C’est la première fois que nous détectons une substance chimique potentiellement préoccupante dans des échantillons biologiques de patients présentant ces lésions pulmonaires.

CDC continue de recommander aux personnes de ne pas utiliser la e-cigarette ou les produits contenant du THC, en particulier de sources informelles telles que des amis, la famille, des vendeurs en personne ou en ligne. Nous continuerons à fournir des mises à jour au fur et à mesure que davantage de données seront disponibles.

Faits essentiels sur l’acétate de vitamine E

  • • “La vitamine E est une vitamine présente dans de nombreux aliments, notamment les huiles végétales, les céréales, la viande, les fruits et les légumes. Elle est également disponible en tant que complément alimentaire et dans de nombreux produits cosmétiques, tels que les crèmes pour la peau.”
  • • “L’acétate de vitamine E ne cause généralement pas de dommages lorsqu’elle est ingérée sous forme de supplément de vitamines ou appliquée sur la peau. Toutefois, des recherches antérieures suggèrent que, lorsque l’acétate de vitamine E est inhalée, elle peut interférer avec le fonctionnement normal des poumons.”
  • • “L’acétate de vitamine E est utilisée comme additif dans la production de produits de cigarette électronique ou de vapotage, car il ressemble à l’huile de THC. L’acétate de vitamine E est également utilisé en tant qu’ingrédient épaississant dans les e-liquides.”

 

Au 5 novembre 2019, 2 051 * cas de lésions pulmonaires associées à l’utilisation de produits de cigarette électronique (EVALI) avaient été signalés aux CDC de 49 États (tous sauf l’Alaska), du district de Columbia et du territoire américain.

Trente-neuf décès dans 24 États et le district de Columbia: Alabama, Californie (3), Connecticut, Delaware, district de Columbia, Floride, Géorgie (3), Illinois (3), Indiana (3), Kansas (2), Massachusetts (2), Michigan, Minnesota (3), Mississippi, Missouri, Montana, Nebraska, New Jersey, New York, Oregon (2), Pennsylvanie, Tennessee (2), Texas, Utah et Virginie.

Le THC est présent dans la plupart des échantillons testés par la FDA à ce jour et la plupart des patients rapportent des antécédents d’utilisation de produits contenant du THC.
Les dernières conclusions suggèrent que les produits contenant du THC, provenant en particulier de sources informelles telles que des amis, la famille, ou des revendeurs en personne ou en ligne, sont liés à la plupart des cas et jouent un rôle majeur dans l’épidémie.

À ce jour, aucun composé ou ingrédient n’est à l’origine de ces maladies. et il se peut qu’il y ait plus d’une cause de cette éclosion. De nombreuses substances et sources de produits sont toujours à l’étude.

Bien qu’il semble que l’acétate de vitamine E soit associé à EVALI (lésion pulmonaire associée à l’utilisation d’une cigarette électronique ou de vapotage), les preuves ne sont pas encore suffisantes pour exclure la contribution d’autres produits chimiques préoccupants.

Parmi les 867 patients disposant d’informations sur les substances utilisées dans les produits de cigarette électronique ou de vapotage au cours des 3 mois précédant l’apparition des symptômes ** (au 15 octobre 2019):

  • Environ 86% ont déclaré utiliser des produits contenant du THC; 34% ont déclaré utiliser exclusivement des produits contenant du THC.
  • Environ 64% ont déclaré utiliser des produits contenant de la nicotine; 11% ont déclaré utiliser exclusivement des produits contenant de la nicotine.

 

Nombre de cas de lésions pulmonaires signalés au CDC – Tableau en date du 08.11.2019 – Source.

 

Dates de début des symptômes et d’hospitalisation pour les patients ayant une lésion pulmonaire associés à l’utilisation d’une e-cigarette – Tableau en date du 08.11.2019 – Source.

 

 

M.A.J du 31.10.2019

 

Au 29 octobre 2019, 1 888* cas de lésion pulmonaire associée à l’utilisation de produits de cigarette électronique (EVALI) avaient été signalés aux CDC de 49 États (tous sauf l’Alaska), du district de Columbia et du territoire des États-Unis.

• Trente-sept décès dans 24 États et le district fédéral de Columbia: Alabama, Californie (3), Connecticut, Delaware, Floride, Géorgie (3), Illinois (2), Indiana (3), Kansas (2), Massachusetts, Michigan, Minnesota. (3), Mississippi, Missouri, Montana, Nebraska, New Jersey, New York, Oregon (2), Pennsylvanie, Tennessee (2), Texas, Utah et Virginie.

• Plus de décès sont à l’étude.

• Tous les patients EVALI ont signalé des antécédents d’utilisation de produits de cigarette électronique ou de vapotage.

  • • Le THC est présent dans la plupart des échantillons testés par la FDA à ce jour et la plupart des patients rapportent des antécédents d’utilisation de produits contenant du THC.
  • • Les dernières découvertes nationales et nationales suggèrent que les produits contenant du THC, en particulier ceux obtenus dans la rue ou auprès d’autres sources informelles (amis, membres de la famille, revendeurs illicites, par exemple), sont liés à la plupart des cas et jouent un rôle majeur dans l’épidémie.

• Parmi les 867 patients disposant d’informations sur les substances utilisées dans les produits de cigarette électronique ou de vapotage au cours des 3 mois précédant l’apparition des symptômes ** (au 15 octobre 2019):

  • • Environ 86% ont déclaré utiliser des produits contenant du THC; 34% ont déclaré utiliser exclusivement des produits contenant du THC.
  • • Environ 64% ont déclaré utiliser des produits contenant de la nicotine; 11% ont déclaré utiliser exclusivement des produits contenant de la nicotine.

• À l’heure actuelle, la FDA et les CDC n’ont pas identifié la ou les causes des lésions pulmonaires dans ces cas, et le seul point commun entre tous les cas est que les patients signalent l’utilisation de produits de cigarette électronique ou de vapotage.

• À ce jour, aucun composé ou ingrédient n’est à l’origine de ces maladies. Et il se peut qu’il y ait plus d’une cause de cette éclosion. De nombreuses substances et sources de produits sont toujours à l’étude.


Le CDC recommande :

le CDC recommande de ne pas utiliser de e-cigarette ou de vapotage, des produits contenant du THC.

le CDC recommande également que les gens ne devraient pas :

  • Acheter n’importe quel type de produits de cigarette électronique ou de vapotage, en particulier ceux contenant du THC, dans la rue.
  • • Modifier ou ajouter des substances à des produits qui ne sont pas prévus par le fabricant, y compris des produits achetés auprès d’établissements de vente au détail.

Étant donné que le composé ou l’ingrédient spécifique causant des lésions pulmonaires n’est pas encore connu, le seul moyen de vous assurer que vous ne courez aucun risque pendant la durée de l’enquête est d’envisager de ne pas utiliser tous les produits de cigarette électronique ou de vapotage.

Si vous êtes un adulte qui utilise des cigarettes électroniques ou des produits de vapotage pour cesser de fumer, ne recommencez pas à fumer. Les adultes dépendants de la nicotine qui utilisent des cigarettes électroniques devraient peser tous les risques et avantages et envisager d’utiliser des thérapies de remplacement de la nicotine approuvées par la FDA.

Si les personnes continuent à utiliser une e-cigarette ou un produit à vapotage, surveillez attentivement vos symptômes et consultez un fournisseur de soins de santé immédiatement si vous développez des symptômes similaires à ceux signalés lors de cette épidémie.


Indépendamment de l’enquête en cours:

  • Les produits de cigarette électronique ou de vapotage ne devraient jamais être utilisés par les jeunes, les jeunes adultes ou les femmes enceintes.
  • Les adultes qui n’utilisent pas actuellement de produits du tabac ne devraient pas commencer à utiliser des produits de cigarette électronique ou de vapotage. Il n’y a pas de produit du tabac sans danger. Tous les produits du tabac, y compris les cigarettes électroniques, comportent un risque.

L’utilisation de THC a été associée à une vaste gamme d’effets sur la santé, en particulier lors d’une utilisation intensive prolongée. Le meilleur moyen d’éviter des effets potentiellement nocifs est de ne pas utiliser de THC, y compris par le biais de produits de cigarette électronique ou de vapotage. Les personnes ayant un trouble de la consommation de marijuana devraient demander un traitement fondé sur des preuves par un fournisseur de soins de santé.

Le CDC continuera à mettre à jour les directives, le cas échéant, à mesure que de nouvelles données émergent de cette épidémie complexe.


Ce que fait le CDC :

Les efforts de lutte contre les lésions pulmonaires des CDC s’engagent à:

  • Identifier et définir les facteurs de risque et la source des maladies pulmonaires associées à l’utilisation de produits de cigarette électronique, ou à la vaporisation.
  • Détecter et suivre les cas confirmés et probables aux États-Unis.
  • Communiquez des recommandations concrètes aux états, aux locaux et aux cliniques.
  • Établissez des procédures de laboratoire pouvant faciliter les enquêtes sur la santé publique et les soins aux patients.

Les CDC travaillent 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, pour identifier la ou les causes de cette épidémie par le biais de partenariats avec des États et d’autres agences fédérales.

Le CDC continue de travailler en étroite collaboration avec la FDA, les États, les partenaires de la santé publique et les cliniciens dans le cadre de cette enquête en fournissant des consultations et une assistance technique aux États en matière de communication, d’alertes de santé, de sensibilisation du public et de surveillance.

Les CDC ont activé le Centre des opérations d’urgence (COO) pour coordonner les activités et fournir une assistance aux États, aux partenaires de la santé publique et aux cliniciens du pays.

Le CDC a travaillé avec les États pour créer des définitions de cas primaires et non hospitaliers afin de classer les cas confirmés et probables de manière cohérente. Les États sont en train de classer les patients. Nous nous attendons à ce que les États et les cliniciens recherchent des cas de lésions pulmonaires antérieures sur la base de la définition de cas du CDC. Le CDC communiquera le nombre de cas de lésions pulmonaires confirmés et probables une fois que les États auront finalisé leur classification.

Essais en laboratoire :

  • Le CDC et la FDA élargissent la gamme des tests de laboratoire disponibles.
    • Le CDC teste actuellement des échantillons de liquide de lavage broncho-alvéolaire (BAL), ainsi que des échantillons de sang ou d’urine couplés à des échantillons de liquide de BAL.
    • Les CDC testent des échantillons pathologiques, notamment des échantillons de biopsie pulmonaire ou d’autopsie, associés aux patients.
    • • Le CDC propose des tests d’émission en aérosol d’échantillons de produits associés à des cartouches provenant de produits de cigarette électronique ou de vapotage et de liquides électroniques. L’analyse des émissions d’aérosols renforcera les travaux en cours de la FDA visant à caractériser le liquide et améliorera notre compréhension de l’exposition des patients atteints de l’épidémie de lésion pulmonaire. Le CDC coordonne l’analyse de produits de cigarette électronique ou de vapotage avec la FDA.
    • Les résultats peuvent donner un aperçu de la nature de la ou des expositions chimiques contribuant à cette éclosion.
  • Les CDC ont élaboré des documents d’orientation pour aider les laboratoires de santé publique, les prestataires de soins de santé, les pathologistes et d’autres personnes à la collecte, au stockage et à la soumission des échantillons.
*ces chiffres peuvent encore changer.

Nombre de cas de lésions pulmonaires signalés au CDC – Tableau en date du 31.10.2019 – Source.

 

Dates de début des symptômes et d’hospitalisation pour les patients ayant une lésion pulmonaire associés à l’utilisation d’une e-cigarette – Tableau en date du 31.10.2019 – Source.

 

M.A.J du 24.10.2019

 

 Au 22 octobre 2019, 1 604* cas de lésion pulmonaire associée à l’utilisation de produits de cigarette électronique (EVALI) avaient été signalés aux CDC de 49 États (tous sauf l’Alaska), du district de Columbia et du territoire des États-Unis.

Trente-quatre décès ont été confirmés dans 24 États: Alabama, Californie (3), Connecticut, Delaware, Floride, Géorgie (2), Illinois (2), Indiana (3), Kansas (2), Massachusetts, Michigan, Minnesota ( 3), Mississippi, Missouri, Montana, Nebraska, New Jersey, New York, Oregon (2), Pennsylvanie, Tennessee, Texas, Utah et Virginie. Plus de morts sont à l’étude.

Tous les patients EVALI ont signalé des antécédents d’utilisation de produits de cigarette électronique ou de vapotage.

  • Le THC est présent dans la plupart des échantillons testés par la FDA à ce jour et la plupart des patients rapportent des antécédents d’utilisation de produits contenant du THC.
  • Les dernières découvertes nationales et nationales suggèrent que les produits contenant du THC, en particulier ceux obtenus dans la rue ou auprès d’autres sources informelles (amis, membres de la famille, revendeurs illicites, par exemple), seraient liés à la plupart des cas et joueraient un rôle majeur dans l’éclosion.

Parmi les 849 patients disposant d’informations sur les substances utilisées dans les produits de cigarette électronique ou de vapotage au cours des 3 mois précédant l’apparition des symptômes ** (au 15 octobre 2019):

  • Environ 78% ont déclaré utiliser des produits contenant du THC; 31% ont déclaré utiliser exclusivement des produits contenant du THC.
  • Environ 58% ont déclaré utiliser des produits contenant de la nicotine; 10% ont déclaré utiliser exclusivement des produits contenant de la nicotine.

À l’heure actuelle, la FDA et les CDC n’ont pas identifié la ou les causes des lésions pulmonaires dans ces cas, et le seul point commun entre tous les cas est que les patients signalent l’utilisation de produits de cigarette électronique ou de vapotage.

À ce jour, aucun composé ou ingrédient n’est à l’origine de ces maladies. et il se peut qu’il y ait plus d’une cause de cette éclosion. De nombreuses substances et sources de produits sont toujours à l’étude. L’exposition chimique spécifique causant des lésions pulmonaires associées à l’utilisation de produits de cigarette électronique, ou à la vaporisation, reste inconnue pour le moment.


Le CDC recommande :

le CDC recommande de ne pas utiliser de e-cigarette ou de vapotage, des produits contenant du THC.

le CDC recommande également que les gens ne devraient pas :

  • Acheter n’importe quel type de produits de cigarette électronique ou de vapotage, en particulier ceux contenant du THC, dans la rue.
  • Modifier ou ajouter des substances à des produits non souhaités par le fabricant, y compris des produits achetés auprès d’établissements de vente au détail, à la cigarette électronique ou au vapotage.

Étant donné que le composé ou l’ingrédient spécifique causant des lésions pulmonaires n’est pas encore connu, le seul moyen de vous assurer que vous ne courez aucun risque pendant la durée de l’enquête est d’envisager de ne pas utiliser tous les produits de cigarette électronique ou de vapotage.

Si vous êtes un adulte qui utilise des cigarettes électroniques ou des produits de vapotage pour cesser de fumer, ne recommencez pas à fumer. Les adultes dépendants de la nicotine qui utilisent des cigarettes électroniques devraient peser tous les risques et avantages et envisager d’utiliser des thérapies de remplacement de la nicotine approuvées par la FDA.

Si les personnes continuent à utiliser une e-cigarette ou un produit à vapotage, surveillez attentivement vos symptômes et consultez un fournisseur de soins de santé immédiatement si vous développez des symptômes similaires à ceux signalés lors de cette éclosion.


Indépendamment de l’enquête en cours:

  • Les produits de cigarette électronique ou de vapotage ne devraient jamais être utilisés par les jeunes, les jeunes adultes ou les femmes enceintes.
  • Les adultes qui n’utilisent pas actuellement de produits du tabac ne devraient pas commencer à utiliser des produits de cigarette électronique ou de vapotage. Il n’y a pas de produit du tabac sans danger. Tous les produits du tabac, y compris les cigarettes électroniques, comportent un risque.

L’utilisation de THC a été associée à une vaste gamme d’effets sur la santé, en particulier lors d’une utilisation intensive prolongée. Le meilleur moyen d’éviter des effets potentiellement nocifs est de ne pas utiliser de THC, y compris par le biais de produits de cigarette électronique ou de vapotage. Les personnes ayant un trouble de la consommation de marijuana devraient demander un traitement fondé sur des preuves par un fournisseur de soins de santé.

Le CDC continuera à mettre à jour les directives, le cas échéant, à mesure que de nouvelles données émergent de cette épidémie complexe.


Ce que fait le CDC :

Les efforts de lutte contre les lésions pulmonaires des CDC s’engagent à:

  • Identifier et définir les facteurs de risque et la source des maladies pulmonaires associées à l’utilisation de produits de cigarette électronique, ou à la vaporisation.
  • Détecter et suivre les cas confirmés et probables aux États-Unis.
  • Communiquer des recommandations concrètes aux états, aux locaux et aux cliniques.
  • Établir des procédures de laboratoire pouvant faciliter les enquêtes sur la santé publique et les soins aux patients.

Les CDC travaillent 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, pour identifier la ou les causes de cette épidémie par le biais de partenariats avec des États et d’autres agences fédérales.

Le CDC continue de travailler en étroite collaboration avec la FDA, les États, les partenaires de la santé publique et les cliniciens dans le cadre de cette enquête en fournissant des consultations et une assistance technique aux États en matière de communication, d’alertes de santé, de sensibilisation du public et de surveillance.

Les CDC ont activé le Centre des opérations d’urgence (COO) pour coordonner les activités et fournir une assistance aux États, aux partenaires de la santé publique et aux cliniciens du pays.

Essais en laboratoire :

  • Le CDC et la FDA élargissent la gamme des tests de laboratoire disponibles.
    • Le CDC teste actuellement des échantillons de liquide de lavage broncho-alvéolaire (BAL), ainsi que des échantillons de sang ou d’urine couplés à des échantillons de liquide de BAL.
    • Les CDC testent des échantillons pathologiques, notamment des échantillons de biopsie pulmonaire ou d’autopsie, associés aux patients.
    • • Le CDC propose des tests d’émission en aérosol d’échantillons de produits associés à des cartouches provenant de produits de cigarette électronique ou de vapotage et de liquides électroniques. L’analyse des émissions d’aérosols renforcera les travaux en cours de la FDA visant à caractériser le liquide et améliorera notre compréhension de l’exposition des patients atteints de l’épidémie de lésion pulmonaire. Le CDC coordonne l’analyse de produits de cigarette électronique ou de vapotage avec la FDA.
    • Les résultats peuvent donner un aperçu de la nature de la ou des expositions chimiques contribuant à cette épidémie.
  • Les CDC ont élaboré des documents d’orientation pour aider les laboratoires de santé publique, les prestataires de soins de santé, les pathologistes et d’autres personnes à la collecte, au stockage et à la soumission des échantillons.
*ces chiffres peuvent encore changer.

Nombre de cas de lésions pulmonaires signalés au CDC – Tableau en date du 24.10.2019 – Source.

 

 

Dates de début des symptômes et d’hospitalisation pour les patients ayant une lésion pulmonaire associés à l’utilisation d’une e-cigarette – Tableau en date du 24.10.2019 – Source.

M.A.J du 18.10.2019

 

Au 15 octobre 2019, 1 479 * lésions pulmonaires associées à l’utilisation de produits de cigarette électronique ou de vapotage avaient été signalées au CDC de 49 États (tous sauf l’Alaska), du district de Columbia et du territoire américain.

• Trente-trois décès ont été confirmés dans 24 États.

• Tous les patients ont signalé des antécédents d’utilisation de produits de cigarette électronique ou de vapotage.

• Nous savons que le THC est présent dans la plupart des échantillons testés par la FDA à ce jour, et la plupart des patients rapportent des antécédents d’utilisation de produits contenant du THC.

• Les dernières découvertes nationales et nationales suggèrent que les produits contenant du THC, en particulier ceux obtenus dans la rue ou auprès d’autres sources informelles (amis, membres de la famille, revendeurs illicites, par exemple), seraient liés à la plupart des cas et joueraient un rôle majeur dans l’éclosion.

• En tant que tel, nous vous recommandons de ne pas utiliser de produits, ou des cigarettes électroniques, contenant du THC .

• Étant donné que les causes spécifiques ou les causes des lésions pulmonaires ne sont pas encore connues, le seul moyen de vous assurer que vous ne courez aucun risque pendant la poursuite de l’enquête consiste à envisager de ne pas utiliser tous les produits de cigarette électronique ou de vapotage.

• L’utilisation de cigarettes électroniques ou de produits de vapotage est dangereuse pour tous les âges, y compris les jeunes et les jeunes adultes. La nicotine crée une forte dépendance et peut nuire au développement du cerveau des adolescents, qui se poursuit entre le début et le milieu de la vingtaine.

• À ce jour, les données nationales suggèrent que les produits contenant du THC, en particulier ceux obtenus dans la rue ou auprès d’autres sources informelles (amis, membres de la famille ou vendeurs illicites, par exemple), sont liés à la plupart des cas et jouent un rôle majeur dans l’épidémie.

• Tous les patients ont des antécédents signalés d’utilisation de produits de cigarette électronique ou de vapotage et aucune preuve cohérente d’une cause infectieuse n’a été découverte. Par conséquent, la cause présumée est l’exposition à un produit chimique ou à des produits chimiques.

• L’exposition chimique spécifique causant des lésions pulmonaires associées à l’utilisation de la cigarette électronique, ou à la vapeur, reste inconnue pour le moment.

• Parmi les 849 patients disposant d’informations sur les substances utilisées dans les produits de cigarette électronique ou de vapotage au cours des 3 mois précédant l’apparition des symptômes **:

  • • Environ 78% ont déclaré utiliser des produits contenant du THC; 31% ont déclaré utiliser exclusivement des produits contenant du THC.
  • • Environ 58% ont déclaré utiliser des produits contenant de la nicotine; 10% ont déclaré utiliser exclusivement des produits contenant de la nicotine.

• Cette enquête complexe couvre presque tous les États, concerne plus d’un millier de patients et concerne un large éventail de marques et de substances, ainsi que de produits de cigarette électronique. Le nombre de cas continue à augmenter et de nouveaux cas sont signalés, ce qui rend plus difficile la détermination de la ou des causes de cette épidémie.


Le CDC recommande donc que les gens ne devraient pas :

  • • Utiliser des produits contenant du THC ou des cigarettes électroniques.
  • • Acheter n’importe quel type de produits de cigarette électronique ou de vapotage, en particulier ceux contenant du THC, dans la rue.
  • • Modifier ou ajouter des substances à des produits qui ne sont pas prévus par le fabricant, y compris des produits achetés auprès d’établissements de vente au détail.

• Étant donné que la ou les causes spécifiques des lésions pulmonaires ne sont pas encore connues, le seul moyen de garantir que les personnes ne sont pas à risque pendant la poursuite de l’enquête consiste à envisager de ne pas utiliser tous les produits de cigarette électronique et de vapotage. Il n’y a pas de produit du tabac sans danger. Tous les produits du tabac, y compris les cigarettes électroniques, comportent un risque.

• Si vous êtes un adulte qui utilise des cigarettes électroniques ou des produits de vapotage pour cesser de fumer, ne recommencez pas à fumer. Les adultes dépendants de la nicotine qui utilisent des cigarettes électroniques devraient peser tous les risques et avantages et envisager d’utiliser des traitements de remplacement de la nicotine approuvés par la FDA.

• Si vous continuez à utiliser une e-cigarette ou un produit à vapotage, surveillez attentivement vos symptômes et consultez immédiatement un fournisseur de soins de santé si vous développez des symptômes similaires à ceux signalés lors de cette épidémie.


Indépendamment de l’enquête en cours:

  • • Les produits de cigarette électronique ou de vapotage ne devraient jamais être utilisés par les jeunes, les jeunes adultes ou les femmes enceintes.
  • • Les adultes qui n’utilisent pas actuellement de produits du tabac ne devraient pas commencer à utiliser des produits de cigarette électronique ou de vapotage.
  • • L’utilisation de THC a été associée à une vaste gamme d’effets sur la santé, en particulier lors d’une utilisation intensive prolongée. Le meilleur moyen d’éviter des effets potentiellement nocifs est de ne pas utiliser de THC, y compris par le biais de produits de cigarette électronique ou de vapotage. Les personnes ayant un trouble de la consommation de marijuana devraient demander un traitement fondé sur des preuves par un fournisseur de soins de santé.
  • • Il n’y a pas de produit du tabac sans danger. Tous les produits du tabac, y compris les cigarettes électroniques, comportent un risque.
  • • Le CDC continuera à mettre à jour les directives, le cas échéant, à mesure que de nouvelles données émergent de cette épidémie complexe.

Ce que fait le CDC :

• Le CDC continue de travailler en étroite collaboration avec la FDA, les États, les partenaires de la santé publique et les cliniciens dans le cadre de cette enquête en fournissant des consultations et une assistance technique aux États en matière de communication, d’alertes de santé, de sensibilisation du public et de surveillance.

• Sur invitation, le CDC a déployé des officiers du Service des informations épidémiologiques (EIS) et d’autres membres du personnel du CDC pour aider les États.
CDC propose des tests de laboratoire supplémentaires.

  • • Le CDC valide actuellement des méthodes ciblées pour tester des produits chimiques dans le liquide de lavage broncho-alvéolaire (BAL), le sang ou l’urine et a reçu les premiers échantillons.
  • • Les CDC testent des échantillons pathologiques, notamment des échantillons de biopsie pulmonaire ou d’autopsie, associés aux patients.
  • • Le CDC valide également des méthodes pour tester les émissions d’aérosols d’échantillons de produits associés à des cartouches provenant d’e-cigarettes ou de vapotage, de produits et de liquides électroniques. Les données initiales issues des tests sur les échantillons de produits ont guidé le besoin de ces tests supplémentaires.
*ces chiffres peuvent encore changer.

Nombre de cas de lésions pulmonaires signalés au CDC – Tableau en date du 18.10.2019 – Source.

 

Dates de début des symptômes et d’hospitalisation pour les patients ayant une lésion pulmonaire associés à l’utilisation d’une e-cigarette – Tableau en date du 18.10.2019 – Source.

M.A.J du 08.10.2019

 

Dans son rapport du 8 octobre 2019 :

Au 8 octobre 2019, 1 299* cas de lésions pulmonaires associées à l’utilisation de produits de cigarette électronique ou de vapotage avaient été signalés au CDC de 49 États, du district de Columbia et du premier territoire américain.

• Vingt-six décès ont été confirmés dans 21 États: Alabama, Californie (3), Connecticut, Delaware, Floride, Géorgie (2), Illinois, Indiana, Kansas (2), Massachusetts, Michigan, Minnesota, Mississippi, Missouri, Nebraska, New Jersey, New York, Oregon (2), Pennsylvanie, Texas et Virginie. Plus de morts sont à l’étude.

• Tous les patients ont signalé des antécédents d’utilisation de produits de cigarette électronique ou de vapotage.

• La plupart des patients rapportent des antécédents d’utilisation de produits contenant du THC. Les dernières découvertes nationales et régionales suggèrent que les produits contenant du THC jouent un rôle dans l’épidémie.

• L’exposition chimique spécifique causant des lésions pulmonaires associées à l’utilisation de la cigarette électronique, ou à la vapeur, reste inconnue pour le moment.

• Aucun produit ou substance n’a été associé à tous les cas de lésion pulmonaire.

• L’épidémie se produit dans le contexte d’un marché dynamique pour les produits de cigarette électronique ou de vapotage, qui peuvent contenir un mélange d’ingrédients, des emballages complexes et des chaînes d’approvisionnement, et inclure des substances potentiellement illicites.

• Il se peut que les utilisateurs ne sachent pas ce qu’il y a dans leurs solutions de cigarette électronique ou de liquide. Beaucoup de produits et de substances peuvent être modifiés par les fournisseurs ou les utilisateurs. Vous pouvez les obtenir dans les magasins, chez les détaillants en ligne, auprès de sources informelles (amis, membres de la famille, par exemple) ou “dans la rue”.

Le CDC recommande de ne pas utiliser de produits de cigarette électronique ou de vapotage, en particulier ceux contenant du THC.


Indépendamment de l’enquête en cours:

  • • Quiconque utilise des produits de cigarette électronique ou de vapotage ne devrait pas acheter ces produits (par exemple, des produits de cigarette électronique ou des produits de vapotage contenant de l’huile de THC ou de CBD) auprès de sources informelles (amis, membres de la famille, par exemple) ou dans la rue. Ne pas modifier ou ajouter de substances à ces produits qui ne sont pas prévues par le fabricant.
  • L’utilisation de THC a été associée à une vaste gamme d’effets sur la santé, en particulier lors d’une utilisation intensive prolongée. Le meilleur moyen d’éviter des effets potentiellement nocifs est de ne pas utiliser de THC, y compris par le biais de produits de cigarette électronique ou de vapotage. Les personnes ayant un trouble de la consommation de marijuana devraient demander un traitement fondé sur des preuves par un fournisseur de soins de santé.
  • • Les dernières conclusions de l’enquête sur les lésions pulmonaires associées à l’utilisation de la cigarette électronique, ou à la vaporisation, suggèrent que les produits contenant du THC jouent un rôle dans l’épidémie.
  • • Aucun produit ou substance n’a été associé à tous les cas de lésion pulmonaire. Des informations supplémentaires sont nécessaires pour savoir si un seul produit, substance, marque ou méthode d’utilisation est responsable de l’épidémie.
  • Parmi les 573 patients ayant des informations sur les substances utilisées dans les produits de cigarette électronique ou de vapotage au cours des 3 mois précédant l’apparition des symptômes **:
    • • Environ 76% ont déclaré utiliser des produits contenant du THC; 32% ont déclaré utiliser exclusivement des produits contenant du THC.
    • • Environ 58% ont déclaré utiliser des produits contenant de la nicotine; 13% ont déclaré utiliser exclusivement des produits contenant de la nicotine.
*ces chiffres peuvent encore changer.

Nombre de cas de lésions pulmonaires signalés au CDC – Tableau en date du 08.10.2019 – Source.

M.A.J du 01.10.2019

Dans son rapport du 1er octobre 2019, un total de 1080* cas cas de lésions pulmonaires liées à l’utilisation de cigarettes électroniques ou de produits de vapotage ont été signalés et 18 décès ont été confirmés.

Le CDC rajoute, au regard de l’enquête actuelle, que :

Quiconque utilise des produits de cigarette électronique ou de vapotage ne devrait pas acheter ces produits (par exemple, des produits de cigarette électronique ou des produits de vapotage contenant de l’huile de THC ou de CBD) auprès de sources informelles (amis, membres de la famille, par exemple) ou dans la rue, et devrait ne pas modifier ou ajouter de substances à ces produits qui ne sont pas prévues par le fabricant.

• Dix-huit décès ont été confirmés* dans 15 États: Alabama, Californie (2), Delaware, Floride, Géorgie, Illinois, Indiana, Kansas (2), Minnesota, Mississippi, Missouri, Nebraska, New Jersey, Oregon (2) et Virginie.

• Parmi les 578 patients disposant d’informations sur les substances utilisées dans les produits de cigarette électronique ou de vapotage au cours des 3 mois précédant l’apparition des symptômes :

  • • Environ 78% ont déclaré utiliser des produits contenant du THC; 37% ont déclaré utiliser exclusivement des produits contenant du THC.
  • • Environ 58% ont déclaré utiliser des produits contenant de la nicotine; 17% ont déclaré utiliser exclusivement des produits contenant de la nicotine.

• Les adultes qui n’utilisent pas actuellement de produits du tabac ne devraient pas commencer à utiliser des produits de cigarette électronique ou de vapotage.

• Tous les patients ont signalé des antécédents d’utilisation de produits de cigarette électronique ou de vapotage.

• La plupart des patients rapportent des antécédents d’utilisation de produits contenant du THC.

• Les dernières découvertes nationales et régionales suggèrent que les produits contenant du THC jouent un rôle dans l’épidémie.

• L’utilisation de THC a été associée à une vaste gamme d’effets sur la santé, en particulier lors d’une utilisation intensive prolongée. Le meilleur moyen d’éviter des effets potentiellement nocifs est de ne pas utiliser de THC, y compris par le biais de produits de cigarette électronique ou de vapotage. Les personnes ayant un trouble de la consommation de marijuana devraient demander un traitement fondé sur des preuves par un fournisseur de soins de santé.

• Tous les patients ont des antécédents signalés d’utilisation de produits de cigarette électronique ou de vapotage et aucune preuve cohérente d’une cause infectieuse n’a été découverte. Par conséquent, la cause présumée est une exposition chimique.

• Les dernières conclusions de l’enquête sur les lésions pulmonaires associées à l’utilisation de la cigarette électronique, ou à la vaporisation, suggèrent que les produits contenant du THC jouent un rôle dans l’épidémie.

• Le CDC continue de travailler en étroite collaboration avec la FDA, les États, les partenaires de la santé publique et les cliniciens dans le cadre de cette enquête en fournissant des consultations et une assistance technique aux États en matière de communication, d’alertes de santé, de sensibilisation du public et de surveillance

• Le CDC a travaillé avec les États pour créer une définition de cas afin de classer les cas confirmés et probables de manière cohérente. Les États sont en train de classer les patients. Nous nous attendons à ce que les États et les cliniciens recherchent des cas de lésions pulmonaires antérieures sur la base de la définition de cas du CDC. Le CDC communiquera le nombre de cas de lésions pulmonaires confirmés et probables une fois que les États auront finalisé leur classification

• CDC a commencé à collecter et à tester des échantillons de laboratoire clinique pour en savoir plus sur cette lésion pulmonaire.

*ces chiffres peuvent encore changer.

Nombre de cas de lésions pulmonaires signalés au CDC – Tableau en date du 01.10.2019 – Source.

 


Le rapport du CDC commencerait-il à pointer le THC ?

Cet article a été rédigé au 29 septembre 2019, les nouvelles données seront ajoutées au fil de l’étude en haut de cet article.

Pour resituer le propos, nous vous parlions dans cet article d’une fameuse épidémie qui touchait les USA à la fin du mois d’août et qui mettait déjà en cause la présence de “cartouches scellées, vendues avec des pods, qui contenaient de l’huile de vitamine E dans laquelle est diluée du THC“.

Le CDC (Centers for Disease Control and Prevention – Centre de contrôle et de prévention des maladies aux États-Unis ) a publié sont étude indiquant que les recharges de cigarettes électroniques au cannabis contenant du THC jouaient potentiellement un rôle dans l’épidémie actuelle qui fait à ce jour 13 morts aux USA.

Dans son rapport initial du 24 septembre 2019, le CDC indiquait :

Au 24 septembre 2019 à 17 heures, 805* cas de lésions pulmonaires liées à l’utilisation de cigarettes électroniques ou de produits de vapotage ont été signalés aux CDC.

• 13 décès ont été confirmés en Californie (2), en Floride, en Géorgie, dans l’Illinois, l’Indiana, au Kansas (2), dans le Minnesota, le Mississippi, le Missouri, l’Oregon et en Caroline du Nord.

• Les dernières conclusions de l’enquête sur les lésions pulmonaires associées à l’utilisation de la cigarette électronique, ou à la vaporisation, suggèrent que les produits contenant du THC jouent un rôle dans l’épidémie.

  • • La plupart des patients ont déclaré utiliser des produits contenant du THC ou des produits contenant du THC et des produits contenant de la nicotine. Certains des patients ont déclaré utiliser uniquement des produits contenant de la nicotine.

• Tous les patients ont des antécédents signalés d’utilisation de produits de cigarette électronique ou de vapotage et aucune preuve cohérente d’une cause infectieuse n’a été découverte. Par conséquent, la cause présumée est une exposition chimique.

• Les dernières conclusions de l’enquête sur les lésions pulmonaires associées à l’utilisation de la cigarette électronique, ou à la vaporisation, suggèrent que les produits contenant du THC jouent un rôle dans l’épidémie. Les CDC ont reçu des données sur les substances utilisées dans les cigarettes électroniques ou les produits de vapotage dans les 30 jours précédant l’apparition des symptômes chez 514 patients.

  • • Environ 77% ont déclaré utiliser des produits contenant du THC; 36% ont déclaré utiliser exclusivement des produits contenant du THC.

  • • Environ 57% ont déclaré utiliser des produits contenant de la nicotine; 16% ont déclaré utiliser exclusivement des produits contenant de la nicotine.

*ces chiffres peuvent encore changer.

Même si les enquêtes suivent leur cours, “l’épidémie suscite de plus en plus de préoccupations au sujet des produits contenant du THC” d’après la Dr. Anne Schuchat, directrice adjointe principale du CDC.

The outbreak currently is pointing to a greater concern around THC-containing products.” – Dr. Anne Schuchat.

analysis cdcLe CDC indique clairement, pour le moment, que “l’exposition chimique spécifique causant des lésions pulmonaires associées à l’utilisation de produits de cigarette électronique, ou à la vaporisation, reste inconnue pour le moment. Aucun produit ou substance n’a été associé à tous les cas de lésion pulmonaire. Des informations supplémentaires sont nécessaires pour savoir si un ou plusieurs produits, substances ou marques de cigarette électronique ou de vapotage sont responsables de l’épidémie.

D’après les responsables, les patients ont mentionné le nom de “Dank Vapes” dans le plus souvent des cas. Beaucoup de personnes qui sont tombées malades dans l’Illinois et le Wisconsin ont déclaré avoir utilisé des cartouches de THC préremplies vendues dans des emballages “Dank Vapes”. Les symptômes comprennent : l’essoufflement, la fatigue, des douleurs à la poitrine, de la diarrhée et des vomissements.

Or «c’est un nom de produit générique qui ne correspond pas vraiment à un magasin ou à un distributeur», a déclaré la Dr Jennifer Layden, médecin en chef du département de la santé publique de l’Illinois. “Les gens l’obtiennent d’amis ou de gens dans la rue, sans comprendre d’où il vient avant.

Folks are getting it from friends or folks on the street, with no understanding of where it came from prior to that.” – Dr Jennifer Layden

Les responsables continuent de trouver un nombre substantiel de patients américains – selon le nouveau rapport 16% – qui ont affirmé n’avoir consommé que de la nicotine et non du THC. Mais le rapport a noté qu’au Wisconsin, cinq patients qui avaient initialement nié utiliser des produits contenant du THC se sont avérés les avoir utilisés.

En attendant qu’une cause soit clairement identifiée, le CDC conseille dorénavant aux Américains d’éviter tout produit de vapotage, bien que l’agence ait ajouté “en particulier ceux contenant du THC“.

 

Nombre de cas de lésions pulmonaires signalés au CDC – Tableau en date du 24.09.2019 – Source.

À l’heure actuelle où les fumeurs et nouveaux vapoteurs sont de plus en plus en méfiants sur notre territoire, il est bon aussi de rajouter que la législation sur le territoire américain concernant la cigarette électronique n’est pas du tout la même que la nôtre. Certaines molécules pour produire un liquide sont utilisées chez eux alors qu’ils ne le sont pas chez nous. Et concernant la présence de THC dans les e-liquides, voici ce qu’il en est en Europe :

“Le Δ-9-tétrahydrocannabinol(THC) et autres tétrahydrocannabinols sont des substances inscrites sur la liste des stupéfiants. […] La présence de THC dans les produits finis, quel que soit son taux, est interdite. Le taux de 0.2 % de THC n’est pas un seuil de présence de THC dans le produit fini, mais dans la plante elle-même.” (source)

Depuis la TPD bon nombre de lois obligent les producteurs à créer des produits les plus inoffensifs ou, du moins, les plus propres possible. Ce qui malheureusement rend la tâche complexe pour les nouveaux créateurs. Certes notre loi TPD peut être contraignante aux yeux de nombreuses personnes, mais qu’on se le dise, cela permet d’avoir aussi des produits de qualité. Mais nos règles ne sont pas celles des USA, et bien que certaines marques de chez eux et de chez nous se tuent à faire des produits de qualité, le marché s’en trouve entaché par des malfrats sans foi ni loi. Les laboratoires LIPS ont d’ailleurs rédigé un communiqué sur cette affaire.

Même si nous ne sommes pas médecins, on ne peut que vous conseiller de bien vous informer sur la provenance de vos e-liquides, peu importe le prix a débourser si la qualité suit. Dirigez vous vers des boutiques physiques spécialisées ou des sites internet spécialisés. La cigarette électronique est moins nocive que la cigarette fumée, mais n’en reste pas moins plus nocive que de l’air pur. Le rôle de chacun dans cet univers de la vape est désormais de tenter d’expliquer aux consommateurs et aux fumeurs qui se tâtent à passer à la cigarette électronique que les lois américaines en matière de vapotage ne sont pas les nôtres.

Que vous soyez vendeur/reviewer/blogueur/journaliste, il reste bon de rappeler que quelque soit le modèle de cigarette électronique utilisé en France ou ailleurs dans le monde, dans cette affaire ce n’est pas le contenant qui présente un risque, mais bel et bien le contenu.

 


 

Le Bilbon de la vape, il aura fallu du temps pour y passer mais maintenant qu’on y est, il ne reste plus qu’à avancer ! Grand amoureux du MTL & de jus bien réalisés.

“Allez viens, on est bien bien bien bien bien !”

One thought on “USA & THC : le rapport du CDC

  1. Dans cet article on voit clairement que ce n’est pas la cigarette électronique directement qui est en cause mais plutôt l’utilisation de certains liquides frauduleux. Heureusement pour nous, réglementation sur les liquides et autres. Avant de pouvoir commercialiser un liquide il y a une multitude l’analyse qui sont fait.
    C’est pourquoi j’ai eu j’ai et j’aurai toujours confiance à nos liquide sur notre territoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.