Que faisons-nous ?

Depuis 2015, Oneshot Media est le média numérique de la cigarette électronique. L’aventure Oneshot Media a commencé avec les lives YouTube, s’est poursuivie sur le site sur lequel vous vous trouvez mais aussi en version papier avec le magazine Oneshot.

Chaque jour Oneshot Media vous connecte au monde de la cigarette électronique à travers les actualités vape nationales et internationales mais aussi grâce aux revues qui vous permettent de mieux choisir vos e-cigarettes. Grâce à nos partenaires, nous vous proposons également des tests d’e-liquides et la couverture digitale d’évènements spécialisés.

Dédiés aux vapoteurs débutants mais aussi aux experts et aux professionnels du secteur, Oneshot Media œuvre chaque jour pour vous tenir informés de toutes les facettes de la cigarette électronique.

Accueil / Actualité  / Thaïlande et cigarette électronique
Thaïlande

La Thaïlande envisage de légaliser les cigarettes électroniques.

Bonne nouvelle, enfin pas encore tout à fait, pour les vapoteurs et les fumeurs en Thaïlande, chez qui la cigarette électronique est interdite. Leur gouvernement envisage de légaliser la vape.

Dans ce pays qui compte plus 10 millions de fumeurs pour environ 70 millions d’habitants. La législation anti-vape est des plus stricte. Bien des mésaventures sont arrivées à des touristes vapoteurs, peu au fait des lois en vigueur dans cette région du monde. Une touriste française ayant même fait un séjour dans les geôles thaïlandaises pour avoir vapoté sur la belle île de Phuket. Quatre jours de cauchemars pour Cécilia Cornu : « J’ai été écrouée dans une pièce de soixante-dix mètres carrés encerclée de barreaux, où nous étions soixante femmes à cohabiter avec douze ventilateurs dans une température assommante de quarante degrés ».

Le ministre de l’Économie et de la Société numériques (DES), Chaiwut Thanakamanusorn, a déclaré mardi 5 octobre qu’il étudiait les moyens de légaliser la vente des cigarettes électroniques.

« Au moins 67 pays ont approuvé les cigarettes électroniques comme une alternative moins nocive au tabagisme, alors que la Thaïlande refuse toujours de les accepter », a-t-il déclaré. Précisant : « qu’il croyait que le vapotage pouvait être un choix plus sûr pour ceux qui luttent pour arrêter de fumer… »

Malgré ces déclarations encourageantes de la part du ministre pour la légalisation de la cigarette électronique, il doit faire face à une forte opposition.

L’Alliance nationale pour une Thaïlande sans tabac (NATFT) a publié une déclaration appelant le gouvernement à accroître ses efforts pour protéger le public de toutes les formes de produits du tabac.

« Divers éléments de la société, gouvernementaux et non gouvernementaux, ont travaillé dur pour réduire le nombre de fumeurs, la légalisation des e-cigarettes ne fera qu’exacerber la situation », a déclaré le Dr Somsri Pausawasdi, présidente de la NATFT.

Le professeur Dr Ronnachai Kongsakon, directeur du Tobacco Control Research and Knowledge Management Center (TRC), précisant dans un communiqué que : « Les experts médicaux de la NATFT et d’ailleurs ont suivi de près les études menées sur les e-cigarettes dans le monde entier et sont convaincus, sur la base des résultats, que le vapotage pourrait faire plus de mal que de bien. »

Dialectique bien connue des vapoteurs du monde entier qui sont très souvent confrontés à ce type de rhétorique anti-vape. Le lobbyisme idéologique du « tout ou rien » soutenu par une mouvance hygiéniste et l’OMS, qui confondent, lutte contre le tabagisme et nicotine, n’est pas l’apanage de l’occident. Cette doctrine trouve écho dans le monde entier, où elle continue à vilipender la vape, préférant laisser, les fumeurs à leurs tristes sorts, condamnant un grand nombre à une mort inéluctable, tout en nous expliquant que c’est pour leur bien.

Rédac de Oneshot

La Rédaction de Oneshot Media vous propose tous les jours un contenu exclusif ! Actualités, tests produits, décryptages, tutoriels... Rien n'échappe à la Rédaction pour que rien ne vous échappe.

Pas de commentaires
Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.