vapecellar Levest Flavor-Hit Le-French-Liquide The-Fuu Pulp
Voir tous nos partenaires.

Un reportage rassurant sur la cigarette électronique au journal de 20h de TF1

tf1 20 h

 

Jeudi 31 octobre 2019, une fois n’est pas coutume, un reportage positif et rassurant sur la cigarette électronique a été diffusé au journal de 20H de TF1. Dans ce dernier, deux intervenants récurrents de nos lives du lundi soir ont pu prendre la parole, à savoir : Jean LORCY, cofondateur de la marque de liquides FUU, et Jacques PIERI, médecin généraliste. Nous vous proposons ici une retranscription de ce reportage qui disparaîtra des replay disponibles quelques jours après sa diffusion.

Un reportage rassurant et pédagogue en matière de cigarette électronique

Loin des titres à charge qui barraient les unes des journaux papiers ou télévisés, le reportage de TF1 diffusé à 20h, la veille du démarrage de la campagne du Mois sans Tabac, s’est voulu rassurant et pédagogue pour les utilisateurs ou potentiels utilisateurs de cigarettes électroniques.

Le reportage débute par une visite de l’usine FUU, usine qui dispose du plus au niveau de sécurité en France puisque normée AFNOR.
Après avoir rappelé la composition des e-liquides (Propylène Glycol, Glycérine végétale, arômes et nicotine), le reportage donne la parole au responsable qualité chez FUU qui explique tous les tests réalisés en interne afin que les liquides soient bien propres à la consommation.
Dans le prolongement, la journaliste explique alors que tous les liquides mis sur le marché en France doivent être déclarés au niveau européen et contrôlé en France par l’ANSES.
Jean LORCY de FUU explique “Chaque e-liquide que l’on déclare est passé dans une machine à vapoter. La vapeur est récoltée et analysée. Ces résultats sont transmis aux autorités nationales. Tout est déclaré. Ça constitue une base de données impressionnante et qui va constituer une base de données sur la connaissance de la vape qui va permettre de la faire progresser”.

Le reportage glisse ensuite sur l’inévitable crise sanitaire aux États-Unis. Mais une fois n’est pas coutume, la journaliste précise que les personnes intoxiquées aux États-Unis avaient “acheté des produits frauduleux, achetés dans la rue et échappant à tout contrôle”.
On enchaîne ensuite sur les inévitables conséquences subies par les shops français. “Moins 30% de chiffre d’affaires”, précise la journaliste.
Toutefois, un consommateur et la responsable d’un magasin débunkent la situation.  Le consommateur avoue avoir eu peur les premiers temps puis rassuré par les explications fournies par son shop. La gérante précise quant à elle qu’il ne faut “surtout pas acheter des liquides dans la rue, mais en boutique. […] À partir du moment où vous achetez en France, que le produit soit français ou étranger vous avez la sécurité”.

Le reportage passe alors la parole aux médecins, précisant en préambule, que selon eux il vaut mieux vapoter que fumer.
Plan-séquence dans le cabinet du docteur Jacques PIERI, médecin généraliste et accessoirement intervenant récurrent des lives Oneshot du lundi soir. Une patiente du docteur PIERI précise que, sans la cigarette électronique, elle n’aurait jamais pu arrêter de fumer. Le docteur PIERI sourit : “Effectivement on a tout essayé avec vous : l’hypnose, l’acupuncture, c’était un échec total”.
Puis, concernant la cigarette électronique, il précise : “Oui, il y a des petits effets secondaires : des brûlures d’estomac, des petites irritations des gencives. Mais, en face de ça, vous avez un cancer, un infarctus…. Donc, on échange un risque hypothétique mineur contre une certitude de risque majeur”.

Le docteur David Levy, cancérologue américain confirme “On ne connaît pas tous les effets du vapotage, ce que l’on sait c’est que par rapport aux fumeurs, le risque de décès est 95 % plus bas.”

La journaliste poursuit sur la position ambiguë de l’OMS qui refuse de se prononcer clairement sur l’e-cigarette, ne l’interdisant pas, mais ne la reconnaissant pas non plus comme une alternative au tabac. Mais les faits sont tenus, et la journaliste conclut sur les chiffres fournis par l’agence Santé Publique France, selon laquelle 700 000 fumeurs auraient abandonné la cigarette grâce à la vape.

 

Quelles conséquences aura ce reportage ?

Après des mois de désinformation sur la crise et les bans qui ont frappé la cigarette électronique aux États-Unis, un reportage qui rassure la population française ne peut être que positif. Les explications données sont claires et justifiées. Le propos est concis et compréhensible.
Ce reportage met bien en avant ce qui diffère entre la situation en France, et plus largement en Europe, de celle des États-Unis, notamment en matière de législation. Les contrôles mis en place par la réglementation européenne ont servi de garde-fou et cela est bien précisé dans le reportage.
On ne peut pas réellement savoir quel impact aura ce reportage sur la population française. Mais une chose est sûre, dans le contexte du début de la campagne du Mois sans Tabac et à la veille d’une nouvelle augmentation du prix du paquet de cigarettes, ce reportage ne peut être que de bon augure.

De notre côté, très égoïstement,  en tant que support d’information en matière de vape, nous ne sommes pas peu fiers d’avoir vu deux de nos invités récurrents participer à ce reportage.
Cet état de fait montre bien tout le sérieux que nous mettons à vous renseigner quotidiennement. Cela nous donne encore plus de baume au cœur pour continuer à le faire. Nous le ferons surtout lorsque les conjonctures ne sont pas favorables comme récemment aux États-Unis, mais aussi à l’OMS ou comme depuis des années dans les médias.

Début 2010, j’achetais ma première ecig et depuis je n’ai jamais cessé de m’y interesser.

J’aime tout démonter, comprendre, analyser et partager.

Aujourd’hui, je vape essentiellement sur des RTA ou des drippers single coil orientés saveur avec un gros penchant pour le materiel de modeurs.

5 thoughts on “Un reportage rassurant sur la cigarette électronique au journal de 20h de TF1

  1. Voilà quelque chose qui fait plaisir à lire! enfin du positif sur une grande chaîne de télévision concernant la cigarette électronique.
    Merci pour les infos je m’empresse de partager cet article.

  2. Encore un fois FUU sont vraiment impliqué dans tous le processus jusqu’à même ouvrir les portes de leur labo. Chapeaux a vous continuez comme sa. C’est grâce a des gens comme vous que la vape peut perduré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.