Que faisons-nous ?

Depuis 2015, Oneshot Media est le média numérique de la cigarette électronique. L’aventure Oneshot Media a commencé avec les lives YouTube, s’est poursuivie sur le site sur lequel vous vous trouvez mais aussi en version papier avec le magazine Oneshot.

Chaque jour Oneshot Media vous connecte au monde de la cigarette électronique à travers les actualités vape nationales et internationales mais aussi grâce aux revues qui vous permettent de mieux choisir vos e-cigarettes. Grâce à nos partenaires, nous vous proposons également des tests d’e-liquides et la couverture digitale d’évènements spécialisés.

Dédiés aux vapoteurs débutants mais aussi aux experts et aux professionnels du secteur, Oneshot Media œuvre chaque jour pour vous tenir informés de toutes les facettes de la cigarette électronique.

Accueil / Reviews  / Zoom sur l’atomiseur Flash e Vapor (FEV)

flash e vapor

Le FEV, pour Flash e Vapor, est l’un des atomiseurs reconstructibles High-End les plus connus de la vaposhère. Pour ma part, c’est l’un de mes matériels favoris, puisque j’en possède 2 dans différentes déclinaisons ! C’est parti pour un zoom en forme « d’hommage ».


Histoire

La première version du Flash e Vapor a vu le jour en 2012, grâce aux mains d’orfèvre d’Arthur Schwarze, un allemand passionné. Arthur a eu à l’époque pour ambition de créer un atomiseur proposant les mêmes qualités gustatives qu’un dripper, tout en offrant une réserve conséquente de liquide. C’est de là qu’est né le système de « drivers » : le réservoir se situe au-dessus de la chambre d’atomisation dans lequel est installé le coil et le coton. L’installation de mèches permet le transfert du liquide du réservoir vers le coton pour être vaporisé. Un concept est né, et sera repris par la suite notamment par Smokerstore avec ses Taifun GS, GSII et GSL.

Ce premier opus du FEV est une véritable licorne, puisque sa production artisanale de quelques centaines de pièces a eu un tel succès qu’elle s’est évaporée aussi vite qu’une bouteille de 10ml dans un dripper double coil à 100 watts !! Les collectionneurs gardent précieusement ces pièces rares et il est même difficile d’en trouver des photos sur le net.

En 2013, une V2 du FEV est produite, Arthur Schwarze ayant écouté ses clients sur les améliorations à apporter à son bébé. Une version qui, une fois de plus, hissera l’atomiseur germanique au titre de « roi des saveurs » selon ses utilisateurs.

2014, non content de proposer des versions 23mm uniquement, notre petit génie allemand nous pond une version 17mm, le VS. J’ai la chance d’en avoir un, et celui-ci fait partie de ma rotation de matériel quotidienne. Pourquoi ? Parce que contrairement à son grand frère en 23mm, délicieux sur les liquides frais, fruités et classics, le VS excelle sur les jus gourmands et tabacs gourmands ! Si je ne devais garder qu’une marque d’atomiseur dans ma vapothèque, sans nul doute ce serait celle-ci puisque avec le FEV 23mm et le VS 17mm, j’ai probablement ce qui se fait de mieux en restitution de saveurs à aujourd’hui (avis perso).

atomiseur flash-e-vapor-vs

L’année 2015 rime avec exubérance : Vapor Giant sort son V2, un atomiseur en 32,5mm de diamètre. Flash e Vapor en reste ? Que nenni ! le FEV adopte également ce format XXL avec sa version dD. Sa contenance déraisonnable de 19,5ml permettait de voir venir avant la panne sèche ! Par contre accrochez-vous pour trouver cette mouture, elle est peut-être encore plus rare que la V1.

FEV dD

Année après année, le FEV ne fait qu’évoluer. V3 en 2015, V4 en 2016, V4.5 en 2017 et V4.5S et S+ en 2018. Le concept reste le même, mais il est sans cesse amélioré par Arthur. C’est sans doute la raison de son succès : plutôt que sortir des dizaines de produits par an comme le font nos amis chinois, les allemands font évoluer leur matériel, mais en gardant une identité propre. Il n’y a qu’à voir Taifun, Steampipes et ses Corona, Kayfun (modèle russe, fabrication allemande)… l’état d’esprit est le même !

FEV évolution

Aujourd’hui le Flash e Vapor en est à la… 12ème version de son atomiseur ! Mais ce n’est pas fini puisque début 2019 a marqué une ouverture sans précédent pour Arthur Schwarze : la sortie du FEV BF-1. Oui vous avez bien lu BF, comme bottom-feeder ! Le BF-1 est un dripper qui reprend le concept de base de la chambre d’atomisation du FEV original, mais dans réservoir au dessus, le pin BF permettant au coton d’être alimenté par la fiole de « squonk ».


Le fonctionnement du Flash e Vapor

Depuis 2012, la volonté d’Arthur Schwarze reste inchangée : offrir aux vapers des saveurs dignes d’un dripper, tout en garantissant l’autonomie en liquide d’un tank et la facilité d’utilisation.

Voici une vue éclatée des pièces du FEV :

 

Atomiseur FEV v4.5 vue éclatée

De gauche à droite et de haut en bas :

  • drip tip 510 long
  • top cap avec cheminée vissée
  • réservoir en polycarbonate
  • réservoir de remplacement en acier inoxydable
  • connecteur entre le réservoir et la chambre d’atomisation
  • chambre d’atomisation avec vis d’airflow interchangeables
  • deck (plateau de montage) avec connecteur 510 pour s’adapter au mod

Comme dit plus haut le fonctionnement est celui d’un dripper. Deux posts permettent de mettre en place la résistance, assez aisément. Et le coton que l’on vient poser sur les vis, afin que le liquide contenu dans le réservoir passe par les drivers et alimente le coton. J’ai personnellement essayé plusieurs montages… le meilleur est pour moi celui conseillé par bon nombre de reviewers, notamment Kevin, c’est-à-dire remonter le coil en calant ce dernier sur les vis de post, comme ci-dessous, ici monté en mesh (en savoir plus sur les montages mesh).

Mesh présentation

Les avantages et les inconvénients de ce montage ? Tout d’abord, commençons par les avantages. Le coil placé tel quel va favoriser les saveurs, car il est placé juste en dessous de la cheminée qui amène au drip tip. Ainsi, l’air s’engouffrant dans la chambre d’atomisation va frapper la résistance de toute part et vaporiser le liquide de manière homogène, la vapeur n’ayant qu’un point d’évacuation logique : la cheminée, puis le drip tip, puis vos papilles ! Placé près de l’airflow, les arômes seront (par expérience) plus approximatives, car diluées dans le large espace laissé par la chambre d’atomisation.

L’inconvénient que je pourrais signaler sur ce montage est certainement le hit procuré. En effet, un coil placé loin de l’airflow va avoir pour effet d’accentuer le « picotement » en gorge, lié à la contraction musculaire due à la nicotine, pouvant provoquer une gêne importante pour le vapoteur. En bref, si vous aimez le « hit », foncez ! si vous ne le supportez pas, évitez ou essayez d’autres montages plus proches de l’airflow.

[embedyt] https://www.youtube.com/watch?v=KUt_jTQmHqs[/embedyt]


Les raisons d’acheter cet atomiseur

Des avantages, des inconvénients, c’est un peu comme tous les atomiseurs vous me direz… sauf que celui-ci m’a vraiment marqué par sa versatilité, sa facilité d’utilisation et surtout sa qualité de vape. Et c’est bien ça, le plus important. Car oui il faut le dire, le Flash e Vapor a un rendu de saveur exceptionnel, l’un des meilleurs du marché actuel en termes de vape directe restrictive ou vape indirecte. Ses seuls inconvénients notables et subjectifs sont l’esthétisme particulier (moi, j’aime !), la taille (52 cm dans sa version la plus petite, le 4.5s) et sa vape froide à tiède qui ne satisfera pas tout le monde. Toujours est-il que le FEV possède une communauté de fans inconditionnels et ça, c’est un gage de qualité et de fiabilité.

Fan comme moi du FEV ou pas adepte du tout, partagez votre avis dans le fil de commentaires ! 


Les fiches produits des versions FEV commercialisées actuellement :

En savoir plus sur le FEV vs avec la fiche produit OneshotTV

En savoir plus sur le FEV v4.5s+ avec la fiche produit OneshotTV

En savoir plus sur le FEV BF-1 avec la fiche produit OneshotTV


 

Rédac de Oneshot

La Rédaction de Oneshot Media vous propose tous les jours un contenu exclusif ! Actualités, tests produits, décryptages, tutoriels... Rien n'échappe à la Rédaction pour que rien ne vous échappe.

8 Comments
  • Jimenez Jean-Claude

    Merci pour l’historique de cet atomiseur d’exception qu’est le FEV.
    J’en possède 5 : ce qui parle tout seul quant à ce que j’en pense!

    5 juin 2019at12 h 01 min Répondre
  • Petit Jauffrey

    Merci pour la revue et l’historique.
    Possesseur de cet OVNI depuis 3 mois, il constitue l’ato que je garderai s’il devait n’en rester qu’un. Jamais une fuite, une gueule atypique et une vape tranquille et pleine de saveur. Un must have.
    Le meilleur pour les fruités et les mentholées.

    5 juin 2019at14 h 13 min Répondre
  • jamesTD

    Super revue sur cet Ato Mythique j’en possède deux avec mes pièces de rechanges je peux tenir au moins 50 ans 🙂

    5 juin 2019at16 h 58 min Répondre
  • Oliver

    Salut
    Bonne revue mais c’est vraiment compliqué de s’en trouver un.
    Cette rareté est elle voulue? Ne favorise t elle pas les asiatiques ?
    Merci

    8 juin 2019at2 h 30 min Répondre
  • Alex

    Tout fait d accord le vs reste pour moi une valeur sur

    10 juin 2019at16 h 27 min Répondre
  • alckime

    a quand une dispo ?????

    16 juin 2019at23 h 41 min Répondre
  • Juju titi

    Que dire… c’est une merveille vapologique. Il a révolutionner mon quotidien et m’a clairement converti au MTL . Depuis c’est mon mode de vape exclusif. Il est bien usiné, il est précis et juste sur les saveurs, facile à vivre au quotidien, et il est beau… oui j’ai bien dit beau ! Claque le sur une eigthy ou sur un PP pro et tu as le setup ultime tel un Jedi.

    23 septembre 2019at23 h 51 min Répondre
  • Nicolas

    Le FeV c’est la belle vie

    23 septembre 2019at23 h 58 min Répondre
Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.