vapecellar Levest Flavor-Hit Le-French-Liquide The-Fuu Pulp
Voir tous nos partenaires.

Comprendre la vape MTL

VAPE MTL

 

Tout comprendre de la vape MTL grâce à Oneshottv

On entend ce terme tout le temps, sur tous les sites, les forums, les vidéos. Il fait parler de lui, en bien ou en mal. Il est de retour. C’est lui. Le MTL.

Acronyme de “Mouth-To-Lung”, il représente le tirage en deux temps, le Tirage Indicrect. Dans la bouche, puis dans les poumons. Le tirage que la plupart des fumeurs que nous étions, avions. Le MTL est constamment opposé au “Direct Lung” alias DL pour les intimes, soit le Tirage Direct dans les poumons.

Le MTL a fait un retour fracassant ces derniers mois tant les consciences se sont réveillées : relâcher un peu les hautes puissances, revenir à un usage moins énervé, et accessoirement voir son interlocuteur. Fini les 20 ml/jour de liquide à 80 watts en 3 mg/ml de nicotine. Bonjour les basses puissances, bonjour les taux supérieurs de nicotine, bonjour les Ohms.


Concrètement, ça se présente comment le tirage MTL ?


Le MTL n’est pas difficile à expliquer, mais c’est comme pour tout : il vaut mieux l’essayer en vrai afin d’avoir un avis subjectif.

Comme toujours, on va imager la chose :
Quand vous respirez, votre corps sépare la trachée (conduite de passage d’air) de l’œsophage (conduite de passage des aliments). Quand vous faites de la plongée aquatique et que vous utilisez un tuba, c’est le même topo : vous faites passer l’air directement de la surface de l’eau à vos poumons. Si vous n’avez pas de tuba, vous prenez une bonne inspiration dans les poumons et vous plongez. Oui, sinon c’est ce qu’on appelle boire la tasse.

Quand vous buvez à la paille, ou à la bouteille, tout passe d’abord en bouche, la redirection se fait et tout part ensuite dans l’estomac. Quand vous fumiez votre cigarette, vous concentriez la fumée dans votre bouche avant d’inspirer. C’est le même principe dans la vape. Le tout en deux temps. Dans la bouche, puis dans les poumons.

Le DL (“Direct Lung” ou Tirage Direct) est l’exemple de la plongée avec ou sans tuba. De l’atomiseur à vos poumons, rien ne vient perturber le chemin de la vapeur.
Le MTL (“Mouth-To-Lung” ou Tirage Indirect), c’est l’exemple de la paille. Vous gardez la vapeur en bouche, puis effectuez une inspiration qui amène la sensation en gorge (Throat-Hit) et la vapeur à vos poumons.

 


Pourquoi j’ai pas comme lui/elle ?


Je n’aime pas le foie gras, on dirait une motte de beurre, mais ma sœur, elle, bât le beurre, et à plates coutures. Question de goût personnel.

La vape MTL est une affaire personnelle et propre à chacun.

Prenons un vapoteur DL. Si on lui restreint le flux d’air, dans les faits, il ressentira toujours une vape aérienne, mais potentiellement restrictive, qu’il pourra potentiellement appelé “MTL” ou lui faire penser à du MTL. N’oubliez pas que le vapoteur DL a été habitué à n’avoir aucune restriction dans le flux d’air donc quand il y en a une, et peut importe laquelle, il la ressentira de suite et peut la voir comme “trop serrée” ou “trop restrictive”. Elle peut être perçue comme telle par le vapoteur DL bien que ce ne soit pas LE tirage MTL.

Comme je le disais plus haut, le MTL est un ressenti propre à chacun avant tout. Vous allez appliquer une gestuelle avec vos joues et votre mâchoire inférieure, due à la pression d’air que vous imposez. C’est la pression exercée par votre inspiration qui va avoir un impact. Lorsque vous buvez avec une paille, plus vous serrez la paille avec vos doigts, plus vous allez devoir appliquer une pression forte pour faire remonter votre boisson jusqu’à la bouche. Et bien c’est le même principe avec la vape MTL : plus le passage d’air (airflow) est restreint, plus vous allez devoir exercer une pression avec votre bouche pour faire remonter la vapeur.

Même si on conseille en général des résistances supérieures à 1 Ohm, le tirage MTL peut se faire à basses résistances. Oui, ça peut ne pas être une vape agréable, mais ça fonctionne. Pourquoi ? L’airflow. Encore et toujours.

 


Application du débit d’air


Que vous ayez de petits ou de grands airflows, le volume d’air entrant est toujours le même que le sortant (loi de conservation du débit). La seule chose qui va changer est sa Vitesse entre l’entrée et la sortie et la pression exercée.

Prenons un entonnoir situé sous une résistance :
– si sous le coil vous avez la petite sortie, vous créer un goulot d’étranglement. Vous accélérez la vitesse de frappe de l’air sous votre résistance tout en la ciblant.
– si sous le coil vous avez la grande sortie, l’étranglement se fera le long de la conduite d’air uniquement. A la sortie sous le coil, l’air sera plus diffus, moins rapide et moins précis.

L’exemple marche aussi pour votre pommeau de douche : ouvrez l’eau à fond, ouvrez les sorties du pommeau en grand, vous avez un débit puissant et diffus. Maintenez l’eau à fond, refermez les sorties du pommeau au minimum, vous constaterez que l’eau arrivera plus puissante et plus ciblée.

En d’autres termes :
– si votre sortie d’air sous le coil est plus grande que votre plus petit airflow, ce ne sera pas du MTL.
– si votre arrivée sous le coil est plus petite ou égale à votre plus petit airflow, le MTL est possible.

Le fait d’avoir une petit arrivée d’air sous le coil permet de mettre en application l’Effet Venturi :

vous passez d’un passage large (airflow) à serré (goulot d’étranglement dans la conduite d’air). La pression entrante par les airflows est plus grande que dans la conduite d’air, mais la vitesse de l’air augmente dans la conduite d’air. Une fois arrivé sous le coil, l’air vient frapper le coil. Plus votre sortie sous le coil est grande, plus la pression revient à l’état initial (et donc perte de vitesse de frappe).

 

 

Ce principe est aussi applicable le long de la cheminée de votre atomiseur : admettons que votre airlflow et que votre sortie d’air sous le coil soient assez réduits pour permettre un tirage MTL (déjà vous avez tout bon). Mais si le diamètre de la cheminée est plus grand, vous avez une perte de vitesse qui s’effectue. Certes, ce n’est pas forcément flagrant, mais on ne lutte par contre la Physique. C’est aussi la raison pour laquelle l’utilisation d’un Drip-Tip à petit diamètre interne peut être utile en fin de course avant l’arrivée de l’air en bouche.

Exemple du FLASH E VAPOR : le diamètre de la cheminée est plus grand que le diamètre de l’airfow. Pourtant le MTL est possible. Pourquoi ? Car il n’y a aucune pièce de conduite d’air qui vient perturber le flux d’air hormis le coil. Il y a moins de frottement. Mais surtout, le diamètre interne du Drip-Tip du Flash-E-Vapor vient réduire le diamètre de la conduite d’air avant l’arrivée en bouche. Et qui dit réduction dit augmentation de la vitesse et force de frappe en bouche. D’où l’effet de “Throat-Hit” en gorge.

Exemple du TAIFUN GTIV : à sa sortie, l’atomiseur a été très rapidement considéré comme un atomiseur DL voir DL restrictif : les arrivées d’air sous le coil ne permettaient pas de faire du vrai MTL, du moins pas comme ce fut le cas sur le Taifun GT premier du nom. Pour pallier ce problème, le constructeur Smokerstore à sorti une pièce supplémentaire afin de réduire la sortie d’air de 3 trous à 1 seul trou. Encore une fois, on retrouve ce principe d’air entrant par de grandes entrées d’air pour ne sortir que par une petite sortie : réduction du diamètre de la sortie = augmentation de la vitesse de l’air sous le coil et donc ciblage plus précis et franc = MTL. Pourtant nous n’arrivions pas à retrouver ce tirage MTL d’antan. Pourquoi ? Parce que la chambre d’atomisation, c’est à la dire la zone où se produit la vaporisation, était trop grande. Comprenez par là que le volume de la chambre était trop grand par rapport au débit d’air entrant, et donc venait “casser” la vitesse du flux d’air que nous avions à la sortie sous le coil. C’est pourquoi Smokerstore a donc décidé de sortir une pièce qui permettait de réduite la taille de la chambre, afin que le flux d’air ne soit “cassé” par une perte de vitesse et garde sa linéarité.

 

Ce qu’il faut comprendre dans le principe de la vape MTL c’est le cheminement de l’air. Tout se joue à partir du moment où l’air passe dans votre aiflow : plus les conduites à venir sont de diamètres égales ou inférieures au diamètre d’entrée, plus le tirage MTL sera efficace. Si à un moment donné il y a un élargissement de la conduite d’air, alors il y a une perte de vitesse et donc un tirage MTL moins efficace.

Le Bilbon de la vape, il aura fallu du temps pour y passer mais maintenant qu’on y est, il ne reste plus qu’à avancer ! Grand amoureux du MTL & de jus bien réalisés.

“Allez viens, on est bien bien bien bien bien !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.