Que faisons-nous ?

Depuis 2015, Oneshot Media est le média numérique de la cigarette électronique. L’aventure Oneshot Media a commencé avec les lives YouTube, s’est poursuivie sur le site sur lequel vous vous trouvez mais aussi en version papier avec le magazine Oneshot.

Chaque jour Oneshot Media vous connecte au monde de la cigarette électronique à travers les actualités vape nationales et internationales mais aussi grâce aux revues qui vous permettent de mieux choisir vos e-cigarettes. Grâce à nos partenaires, nous vous proposons également des tests d’e-liquides et la couverture digitale d’évènements spécialisés.

Dédiés aux vapoteurs débutants mais aussi aux experts et aux professionnels du secteur, Oneshot Media œuvre chaque jour pour vous tenir informés de toutes les facettes de la cigarette électronique.

PIPELINE-Store
Accueil / Non classé  / Concours : vos débuts dans la vape
concours vos débuts dans la vape

Vous l’avez peut-être remarqué, l’équipe s’est amusée à vous raconter ses débuts dans la vape ; ses premiers achats e-cig, ses premières galères. Pour certains, l’arrêt de la cigarette s’est passé en un clin d’œil, pour d’autres… En claquant des dents !

Et puis on s’est dit que ça serait également intéressant de savoir comment et quand ça s’est passé pour vous. Comment vous avez connu la cigarette électronique ? L’arrêt du tabac s’est-il avéré plus compliqué que prévu ?

Et tant qu’à faire, autant vous proposer un petit concours ! Alors racontez-nous vos débuts dans la vape, de la plus belle façon qu’il soit, et tentez de remporter un lot de matériel, de e-liquides et de goodies !

Et puisqu’on ne se cache rien, voici ce que vous pourrez remporter si votre prose dépasse celle de notre bien aimé Proust :

  • LE LOT DU CHAMPION DU STORYTELLING
    – 1 Kit Bugatti Quattro 
    – Les nouveautés e-liquides Pulp
    – Des goodies Oneshot Média (Bar mat, Bandana…)
  • LES DEUX LOTS DES RÉDACTEURS EN HERBE
    – Les nouveautés e-liquides Pulp
    – Des goodies Oneshot Media (Bar mat, Bandana…)

Alors aiguisez vos stylos, préparez vos blocs notes et envoyez-nous votre histoire à l’adresse mail contact@oneshotmedia.fr !

Les gagnants seront désignés et annoncés le lundi 10 août 2020 !

Juliette

C'est l'histoire d'une fille qui fumait un paquet de roulées par jour, qui s’essoufflait après trois marches montées, ... Et puis qui a découvert la vape et qui est tombée dans la marmite tel Obélix. Amoureuse des juices très gourmands et d'atomiseurs MTL, cette fille consacre désormais une partie de ses journées à éplucher les nouveautés du marché pour y dégoter son prochain plaisir gustatif.

8 Comments
  • Elie

    Ma première e-cig, je l’ai acheté en 2015, parti au tabac m’acheter mes paquets de Winston, je suis revenu avec une e-cig. Au bout de quelques jours elle suinte de partout, je l’ai mise au placard et je suis reparti sur mes bonne Winston.
    2018, je fume toujour mes 2 voir 3 paquets, je retente la e-cig je rentre cette fois dans un Shop le vendeur m’oriente vers un mélo 3 et une eleaf aster rt, le setup est plutôt cool et très simple d’utilisation, je découvre aussi un groupe fb les Rois de la vape, qui ont su m’apporter réponse à encore bcp de questions que je me posé. Voilà maintenant 2ans et quelques mois où je m’éclate les papilles avec de bon Juice .

    4 août 2020at17 h 27 min Répondre
  • Roux yannick

    Mon premier set up, je l’ai acheté en 2011 en tabac, je suis revenu avec une e-cig et mes clopes dans le doute. Au bout de quelques jours fuite, je l’ai mise au placard et directin vape shop.
    Depuis se jour plus aucune clope ,et mon fils de 9 ans ne m’a jamais vu avec une clope au bec ,vous l aurait compris j’ai arrêté pour lui “pourtant le Luxembourg était pas loin “…

    4 août 2020at18 h 17 min Répondre
  • Réale florian

    Il fût un temps où un jeune homme vapotais pour le côté bling bling et fumais en même temps, puis il finissa en cardiologie.
    Il se dit en sortant je stop le tabac et je vapotes seulement de bon juice sur mon matos à tester pas mal de fruités.
    Depuis se temps je me suis passionné vis-à-vis du vapotage et je vies de cette passion en travaillant du vapotage tout en me perfectionnant sur les techniques et les nouveautés.

    4 août 2020at21 h 22 min Répondre
  • Racine Gaël

    C’est quoi ce truc?

    Un jour un de mes collègues c’est ramené avec un truc bizarre autour du coup! J’ai été très intrigué par cet engin, mais je restais dubitatif sur les bienfaits de cette “E-cigarette”…
    A l’arrivée de mon fils et par les remarques de mes 2 autres marmailles sur l’odeur dans ma voiture, j’ai pris la décision de ne plus fumer à l’intérieur de mon véhicule et pourtant j’étais un serial smockerdriver! Sur mon chemin pour me rendre à mon travail je traverse une forêt et je prenais le temps faire une pause afin de satisfaire à mon besoin de nicotine…

    Le déclic !

    J’ai commencé une nouvelle mission qui m’éloignait de mon domicile avec un enjeu important pour l’entreprise. Le stress, la fatigue j’ai été tenté à plusieurs reprises, mais je me sentais coupable face à mes 3 enfants et je me suis rappelé de ce truc… Ah oui une E-cigarette!
    J’ai acheté une EGO-C dans un ancien shop de téléphone portable et quelques liquides tabac et cola en 18mg un vendredi soir en rentrant de mon job. Le lundi j’ai saisi cette clope électronique et durant l’heure et demie que durait mon trajet, j’ai tiré sur ce bidule avec une léger goût de cola, il m’a suivi tout au long de la journée et j’ai dû fumer 3 roulées !!!

    L’explosion atomique !

    Après 3 jours et quelques problèmes, j’ai commencé à me renseigner sur cet objet et là je suis tombé sur la chaîne Nuke Vapes qui présentait un “reconstructible” ultime le TAIFUN GT et un “MOD” l’innokin itaste 134 et j’ai mis les 2 pieds, les 2 mains et mon cœur dans cette technologie.

    Et aujourd’hui ?

    Après 6 ans je suis toujours sur Taifun malgré quelques infidélités, je reste passionné même si je n’ai pas évolué avec la vape, reste sur une vape old school à faible puissance en simple coil en kanthal ou inox. Dans les mods je vape beaucoup sur Pipeline pour le confort, mais j’aime ressortir mes mécas et entretenir tout ce petit matériel.

    Merci au personnes qui m’ont accompagné virtuellement dans mon cheminement, qui partagé cette passion et qui défendent cette alternative à la clope.

    Tortutactik

    5 août 2020at0 h 08 min Répondre
  • Yannick foucault

    Moi la vape en 2015 c un pote à moi qui m’a dit regarde ma cigarette et tout et en faite c’était un stylo et du coup je me suis dit je vais m’en acheter on voit se que sa donne et du coup je suis allez dans un shop et j’ai acheter une istick pico en kit je sait plus se que c’était le clearo mais c’était pas degueulasse et deux jour plus tard plus de resistance elles ont toute cramé à cause du red devil

    5 août 2020at7 h 49 min Répondre
  • Théo Tatopoulos

    Comme beaucoup, mes débuts dans la vape sont le fait d’un hasard, d’une volonté mais dans mon cas, c’est également le fait d’une personne, un messie que dis-je, un prophète. Mais commençons par le début.
    Il était une fois, un jeune garçon (ou plutôt un petit abruti) de 13/14 ans qui, pour faire comme les autres et se donner du “style”, s’est mis à fumer. Quelques années plus tard, ces feuilles de tabac infestées de produits chimiques étaient devenu son quotidien, son mode de vie, sa prison. Vous l’aurez compris, ce petit encul… HUM HUM… ce jeune garçon n’était autre que moi-même. Bien que j’appréciais mes cigarettes quotidiennes, leur prix sans cesse croissant et mes maigres revenus m’incitaient à essayer d’arrêter, en vain. Patch (à quoi servent ces trucs?), chewing-gum à la nicotine (l’inventeur de cette abomination gustative a en même temps créé son billet pour l’enfer…), rien n’y faisait. J’ai donc tout simplement abandonné et me suis laissé toujours un peu plus emporté par ces volutes de fumée nicotineux. Les aléas de la vie se faisant, je me suis retrouvé dans une région du sud de la France, au milieu de la forêt, tronçonneuse à la main, pour y apprendre le noble métier de bûcheron. Quel est le rapport avec l’arrêt de la clope pour se diriger vers la vape me direz-vous? J’y viens. Il se trouve que non loin de cette région, se trouvait mon sauveur! J’ignorais juste pour le moment qu’il allait enfin me sortir de ce piège dans lequel je suis tombé bien des années plus tôt. En effet, je ne sais pas si vous côtoyez beaucoup de travailleurs forestiers, mais fumer comme un pompier n’égal pas fumer comme un bûcheron! Tout le monde fumait tout le temps en forêt. Mon fidèle 40 grammes d’Interval blond peinait à tenir 5 jours…
    C’est dans ce contexte qu’un jour mon sauveur et sa femme m’ont invité à passer le weekend chez eux. Peut-être le connaissez-vous, on l’appel JD dans certains milieux très “sélect”. Mais pour protéger son anonymat, nous l’appellerons Julian Del Hombre. Me voici donc en route pour aller dîner chez Julian, sa femme et mes neveux. Excellente soirée comme d’habitude. Apéritif, somptueux repas, des rires et du bonheur. Une seul tache sombre au tableau, je me retrouve à court de tabac et aucuns buralistes ouverts pour fournir ma drogue à des kilomètres à la ronde. Comprenez-moi bien. Mes cigarette servaient au bon fonctionnement de mon corps! L’exemple le plus parlant est la cigarette avant de dormir. Sans elle, pas moyen de fermer l’œil! C’est à se moment là que Julian, dans son infini bonté, me tend cet objet farfelu, similaire à celui sur lequel il tirait de grandes bouffés de vapeur depuis le début de la soirée. Dubitatif mais n’ayant guère le choix, j’ai accepté. Passé quelques quintes de toux, les volutes cotonneuses de cette machine m’ont permis de passer le reste de la soirée sans encombre. Mais la révélation s’est faite le lendemain matin. J’ai dormi! Bon sang de bonsoir! J’ai dormi sans ma cigarette du soir! Première fois depuis plus de dix ans! Ça y était, j’avais enfin trouvé le moyen de m’extirper de la cigarette! Cigarette qui minait mon budget, ma santé et me gênait dans mon travail! (il faut du souffle pour tenir la journée avec un tronçonneuse). C’est donc avec l’aide de Julian qu’on a établi mon budget, que j’ai eu les adresses internet où je pouvais commander mon matos, mes juices et tout ce dont j’avais besoin pour démarrer la fantastique aventure de la vape. En peu de temps je me suis retrouvé être l’heureux propriétaire d’une box Evic VTC mini et d’un atomiseur Subtank mini de chez Kangertech et son ô combien rageant plateau reconstructible. Il fallait la faveur des dieux pour coiler correctement cet engin! J’ai depuis largement baissé en taux de nicotine, essayé et adopté plein de matos (souvent grâce à Julian), et toujours influencé par mon bienfaiteur, je vape maintenant avec un plaisir non dissimulé sur mon Corona de chez Steampipes, accompagné de mon Asmodus minikin V2 ou de ma Box Aegis 100W, quand je suis sur les chantiers.
    Donc un grand merci à Julian pour cette soirée qui m’a permis de sortir définitivement de la clope!

    7 août 2020at10 h 33 min Répondre
  • Alex Di domenico

    Mes débuts dans la vape…
    Oui mes débuts car il y en a eu plusieurs.
    Fumeur de 2 paquets de tueuses par jours depuis mon adolescence j’avais essayé la ecig à sa sortie dans ma ville dans les années 2012/1013 avec des kits ego c et ego t qui fonctionnaient plutôt bien pour l’époque mais qui avaient un défaut l’autonomie. Après une grosse journée de travail et un bon apéro j’étais venu à bout de mes deux batteries. Et là un tabac étant à côté j’ai recommencé à fumer après 7 mois de vape.
    Deuxième essai fin 2017 après avoir perdu une personne chère d’un pu*** de cancer j’ai voulu réessayé la vape. J’ai donc acheter un kit vaporesso qui a bien fonctionné avec un liquide en 12mg et tirage restreint puis je me suis intéressé de plus en plus au sujet et j’ai découvert Oneshot et là c’est partie en cou**** pour mon plus grand plaisir. J’ai découvert le reconstructible avec le Taifun gt4 puis les box avec chipset Dicodes et depuis que dire… C’est un vrai plaisir de vaper, maintenant j’ai mon setup allday Pp3 23 / Taifun gtr avec un excellent liquide la bombe rouge en 12mg puis d’autres setup pour les soirées ou pour des moments plus posey à la maison.
    Du coup presque 3 ans de vape maintenant toujours en 12mg et je ne compte pas baisser mais une chose est sûre c’est que maintenant je suis vapoteur et je ne reviendrai pas en arrière.
    Donc merci Oneshotmedia d’avoir fait pour moi de la vape une passion.

    8 août 2020at22 h 59 min Répondre
  • Les pépettes

    Envoyé il y a quelques minutes sur votre boîte mail
    Bon dimanche à tous

    9 août 2020at10 h 54 min Répondre
Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.